Juifs d’Algérie, indemnisations allemandes – Claims Conférence

CLAIMS CONFERENCE ETEND SON ACTION EN FRANCE AVEC LA CREATION D’UN CENTRE D’APPELS ET LA MISE EN PLACE DE BUREAUX SATELLITES DANS PLUSIEURS VILLES.

publicitÉ


Grâce à la création d’un centre d’appels, les Juifs français originaires des anciens départements d’Algérie et victimes de mesures antisémites lors de la Shoah entre 1940 et 1942 peuvent dès aujourd’hui programmer un rendez-vous par téléphone et s’inscrire aux centres satellites pour déposer leur dossier.

PARIS, France ; 13 mars 2018 – Julius Berman, président de la Conférence on Jewish Material Claims Against Germany (Claims Conference) est heureux d’annoncer l’ouverture d’un centre d’appels et la création de nouveaux Centres d’Aide à l’Inscription à travers la France. Ces nouveaux moyens permettent d’accompagner encore davantage les victimes dans le dépôt de leur dossier pour obtenir une potentielle indemnisation de la part du gouvernement allemand.

Les Juifs qui résidaient dans les anciens départements français d’Algérie entre juillet 1940 et novembre 1942 et qui ont été victimes de mesures antisémites, peuvent désormais être éligibles au versement d’une indemnisation par l’intermédiaire du Hardship Fund de la Claims Conference. Les personnes éligibles auront droit à un versement unique et symbolique de 2 556,46 €.

« En échangeant avec de nombreuses organisations partenaires en France, nous avons développé nos actions de sensibilisation et d’information et conçu de nouvelles approches pour encore mieux aider les survivants Juifs français originaires des anciens départements d’Algérie à s’inscrire pour cette nouvelle indemnisation » a déclaré Ruediger Mahlo, le représentant de la Claims Conference en Allemagne. « Nous cherchons continuellement et depuis longtemps des moyens pour faciliter l’accès des survivants non seulement au paiement symbolique, mais aussi à la reconnaissance qu’ils méritent. Notre approche s’adresse directement aux victimes et la création du nouveau centre d’appels va dans ce sens. »

Pour rappel, un Centre d’Aide à l’inscription de Paris a ouvert depuis le mois dernier – 5 000 personnes dans le monde ont d’ores et déjà déposé un dossier au cours des cinq dernières semaines.

En complément du Centre à Paris la Claims Conference ouvre un centre d’appels joignable au +33 9 70 73 31 11 du lundi au jeudi de 9h00 à 19h00 et le vendredi de 9h00 à 12h00. D’autre part, les centres satellites seront ouverts aux lieux et dates suivants :

o Toulouse, du 12 au 16 mars

o Strasbourg, du 19 au 21 mars

o Metz, le 22 mars

o Nancy, le 23 mars

o Nice, du 9 au 13 avril

o Marseille, du 17 au 27 avril

Pour ceux qui souhaitent programmer un rendez-vous en ligne, la prise de rendez-vous reste disponible via : www.fonds-ipa.fr.

Les survivants recevront alors les informations sur les documents nécessaires pour constituer leur dossier et les éléments à apporter s’ils ont pris un rendez-vous dans l’un des Centres d’Aide à l’Inscription. De plus, il leur sera communiqué l’adresse du Centre d’Aide à l’Inscription qu’ils ont choisi.

La Claims Conference rappelle qu’il n’y a pas de frais pour l’inscription au Hardship Fund et qu’aucune représentation juridique n’est nécessaire. Tous les paiements à des personnes reconnues éligibles débuteront en juillet 2018.

Pour de plus amples informations, veuillez consulter le site www.Claimscon.org

Contact presse
Publicis Consultants
claims-press@consultants.publicis.fr

A propos de la Claims Conference : The Conference on Jewish Material Claims Against Germany (Claims Conférence) est une organisation à but non-lucratif, dont les bureaux sont situés à New York, Tel-Aviv et Francfort et qui fournit des indemnisations matérielles aux survivants de la Shoah dans le monde entier. Fondée en 1951 par les représentants de 23 grandes organisations internationales juives, la Claims Conference mène des négociations de reconnaissance et d’indemnisation avec des gouvernements et institutions, et verse des fonds d’aide à des personnes ou à des organisations. Elle oeuvre dans le but de faire restituer les biens juifs qui ont été spoliés durant la Shoah. Suite aux négociations menées avec la Claims Conference depuis 1952, le gouvernement allemand a payé plus de 70 milliards de dollars d’indemnisation aux victimes des souffrances et des pertes endurées lors de la persécution par les nazis. En 2017, la Claims Conference a versé plus de 430 millions de dollars d’indemnisations directes à presque 100 000 survivants dans 83 pays. En 2018, l’organisation subventionnera avec plus de 500 millions de dollars plus de 200 organismes de services sociaux à travers le monde qui fournissent des services essentiels aux survivants de la Shoah comme l’aide au maintien à domicile.

Soutenez Tribunejuive.info

Chers amis lecteurs,

Voilà déjà 5 ans que nous sommes là, pour vous donner la meilleure information : culturellement ouverte, politiquement variée, axée sur Israël et la communauté, mais attentive à la politique nationale et internationale. Oui mais, malgré tous nos efforts, malgré notre volonté forcenée de rester avec vous, nous nous essoufflons financièrement, et nous avons besoin de vous pour continuer. Alors si vous voulez nous aider, rien de plus simple : un clic sur "Faire un don", et d'avance MERCI à vous.


Powered by WPNewsman

Tagués avec : , , , , , , ,
Publié dans Shoah
4 commentaires pour “Juifs d’Algérie, indemnisations allemandes – Claims Conférence
  1. Ratfucker dit :

    Cette mesure apporte de l’eau au moulin des antisémites qui font des gorges chaudes de l' »industrie de l’holocauste ». Et de plus, exonère la responsabilité de l’Etat Français de Vichy, qui a étendu à l’Algérie le statut des Juifs, en y rajoutant l’abrogation du décret Crémieux, sans que les Nazis allemands ne lui aient rien demandé, sans compter la responsabilité de la « France Libre »: les mesures antisémites sont restées en vigueur de novembre 1942 à novembre 1943, sous les gouvernements Giraud puis De Gaulle. L’indemnisation des « combattants du ghetto » d’Algérie intervient alors que les internés des camps de Vichy en métropole n’ont jamais reçu le moindre centime- alors qu’ils étaient, eux, parqués sur demande de la Gestapo en attendant de partir vers les fours crématoires.

  2. Benhaim dit :

    Bonjour mais parent on déposer le dossier pour l’indemnisation de claims aimerons et heureux d’avoir la date des virements sur leur compte merci beaucoup cdt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by WPNewsman

SOUTENEZ TRIBUNEJUIVE.INFO