Chronique : La pomme de Roch Hachana. Jaquot Grunewald

Bien avant qu’elle n’enseigne à Newton les lois de la dégringolade, la pomme servait aux Juifs à élever leurs prières au Ciel. Pour se souhaiter une année de douceurs. Afin que l’acidité du fruit ne s’en mêle, ils en trempent les tranches dans du miel à la table du Nouvel An.

publicitÉ


Notre pomme, on la doit à Rabbi Moshé Isserles (XVIe siècle) qui, à l’intention des Juifs d’Europe, mettait au rebus d’anciens rébus, principalement des légumes dont les noms par leurs consonances en hébreu ou en araméen, permettaient de formuler des vœux de bonne année – et qui sont toujours présents sur les tables séfarades. Adapté au français, on mangerait une datte,  » pour que la date du premier de l’an soit heureuse « . Rien n’empêche d’ajouter de nouveaux rébus au menu.

Dans l’Antiquité, quand l’écriture n’était pas ou mal connue, le rébus servait de message. Hérodote rapporte que pour mettre en garde leurs ennemis perses, les Scythes leur adressèrent un colis contenant un oiseau, un rat, un crapaud et cinq flèches. Ce qui signifiait – vous l’avez deviné: « Si vous ne savez voler comme les oiseaux dans le ciel, terrez-vous comme des rats ou sautez dans la marre comme les crapauds. Si vous prenez le risque d’une guerre, on vous vaincra avec des flèches ». Un geste, aussi, pouvait servir de rébus au point que, rapporte le Talmud, un empereur romain fit mettre à mort son auteur pour l’avoir adressé en sa présence à Rabbi Yehoshoua, sans comprendre le geste que celui-ci esquissait!

Récemment, Nissim Amzaleg publiait dans Haarets une étude sur les ornements (?) et les encoches faites sur une partie des objets très bizarres (il y en a 411) découverts en 1961 à Na’hal Mishmar, dans le désert de Judée, et qui, carbone 14 à l’appui, datent de -4 300 ! Pour ce chercheur, les encoches et ces ornements seraient autant de rébus ou de « codes visuels » qui lui font affirmer que c’est là, dans le désert de Judée, il y a 6 500 ans, qu’on a inventé l’écriture! Alors, ne dédaignez pas les rébus de Roch Hachana, leur âge atteste de leur noblesse. Et reconnaissez, aussi, dans la reinette de Roch Hachana, cet autre globe qui tout au long de la prochaine année va tourner autour du soleil et auquel nous souhaitons paix, lumières et bonheur.

Jaquot Grunewald

Tagués avec : , , , , ,
Publié dans Religion
Un commentaire pour “Chronique : La pomme de Roch Hachana. Jaquot Grunewald
  1. Annie dit :

    Voila un article tres interessant,merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter
Droits d’auteur des photographies
Nous respectons les droits d’auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d’auteur sur nos photographies. Si vous avez identifié une photo sur laquelle vous possédez des droits, vous pouvez nous contacter et demander de cesser d’utiliser cette photo. Écrivez nous ici
Montgeron
KLARSFELD
Auvergne
Les Lilas
Kavod
Montrouge
Opej
Enghien-les-Bains
MJLF