La solution à 2 États : un rêve passe

Recul du soutien des Israéliens et Palestiniens à une solution à deux Etats. L’idée de l’existence d’un Etat palestinien au côté de l’Etat israélien comme solution au conflit au Proche-Orient est de moins en moins soutenue par les Palestiniens et les Israéliens, selon un sondage publié jeudi.

drapeaux123

publicitÉ


Cette enquête, réalisée par l’Université hébraïque de Jérusalem et le Centre palestinien pour la politique et la recherche, montre que désormais seuls 51% des Israéliens interrogés sont en faveur d’une solution à deux
Etats, contre 62% en juin 2014.

Et si 54% des Palestiniens soutenaient cette idée il y a un an, ils ne sont plus également que 51% à le faire aujourd’hui.

Depuis le dernier sondage réalisé en juin 2014, Israël et le mouvement islamiste palestinien Hamas se sont affrontés durant 50 jours l’été dernier lors d’un conflit meurtrier et dévastateur. « Le niveau des menaces perçues par les deux parties concernant les aspirations de l’autre camp sur le long terme est très haut », a souligné l’Université hébraïque dans un communiqué. « 56% des Palestiniens pensent que l’objectif d’Israël est d’étendre ses frontières pour couvrir une région allant de la rivière Jourdain à la mer Méditerranée, et d’expulser ses citoyens arabes », a-t-elle noté, en précisant que « 25% pensent que le but d’Israël est d’annexer la Cisjordanie et de priver les Palestiniens de tout droit politique ».

De leur côté, « 43% des Israéliens pensent que l’objectif des Palestiniens sur le long terme est de conquérir l’Etat d’Israël et d’éliminer une grande partie de la population juive », a précisé l’Université, sans donner de
comparaison avec 2014.

Le sondage a été mené auprès de 1.200 Palestiniens et 802 Israéliens, avec une marge d’erreur de 3%.

AFP

Tagués avec : , , , , , , , ,
Publié dans Proche-Orient

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter