Nechama Rivlin, Quelqu’un de bien… Sarah Cattan

Madame Rivlin : la vidéo souvenir diffusée par le Président

On connaît bien sûr un peu mieux son époux, le président Réouven Rivlin, qu’on dit homme cultivé, épris de lecture, et qui eut fort à faire à désigner celui qui saurait constituer une nouvelle majorité pour gouverner le pays.

publicitÉ


Du Président, on savait l’éthique personnelle…

On savait encore que, s’il ne crut jamais à un Etat palestinien, il milita de longue date pour des relations respectueuses dans la société israélienne.

Tant de différences avec son Premier Ministre, et tant de différences, encore, entre Nechama, son épouse, et l’autre, l’épouse du PM donc…

Un couple présidentiel à l’opposé du couple Netanyahou.

Lorsque le PM tenait des propos peu mesurés sur l’idée d’une annexion des colonies en Cisjordanie et que son épouse se faisait remarquer par une conduite discutable en termes d’élégance morale, le couple présidentiel, lui, honora le pays par sa classe naturelle : lui reçut récemment un groupe d’études sur la Bible, réuni à la mémoire d’Amos Oz, avant de rendre hommage au journalisme, vilipendé par son PM, et Elle, Nechama, qui l’accompagnait à L’Elysée le 27 janvier, rencontra les artistes israéliens vivant en France : Je pense que l’art n’a pas de langage, qu’il les parle tous et que pourtant, il est unique dans la mesure où il exprime les expériences personnelles, sociales et nationales de l’artiste », avait-elle déclaré, avant d’ajouter : De ce point de vue, vous êtes des artistes israéliens mais vous êtes également les citoyens de la capitale des arts du monde.

Titulaire d’un baccalauréat en botanique et en zoologie, ainsi qu’un diplôme d’enseignement, Nechama Rivlin étudia ensuite l’histoire de l’art, avant de devenir chercheur au département de zoologie, d’écologie, puis de génétique de l’Université.

Nechama ? Elle ouvrit l’exposition inaugurale du musée d’art arabe de Sakhnin, bourgade de Galilée, supposé faire dialoguer les œuvres d’artistes juifs et arabes, et ce qu’elle fit ce 17 juin 2015 : le premier musée arabe d’art moderne du pays, quand même ! Supposé promouvoir la paix au travers de l’activité artistique, un an à peine après la passe d’armes meurtrière entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza.

Nechama ? Elle fut encore une ardente défenseur des valeurs démocratiques : L’art n’est pas la propriété de tel ou tel camp, de la droite ou la gauche, des Ashkénazes ou des Orientaux, avait-elle déclaré. Honte à nous si l’art devient victime d’une politisation dangereuse d’un côté comme de l’autre : on voit que la Première Dame sut prendre position lors de la guerre culturelle opposant alors les artistes israéliens à Miri Regev, leur nouvelle ministre de la Culture, qui menaça de priver de financements publics les projets artistiques qui ne seraient pas politiquement corrects à ses yeux.

Elle fut une militante acharnée des droits des femmes maltraitées et des enfants handicapés et créa encore, à la résidence du Président, un Centre pour l’éducation juive-arabe en Israël.

Tout ça, Nechama Rivlin le fit, malgré une santé défaillante. Atteinte de fibrose pulmonaire, elle était toujours munie d’un réservoir d’oxygène.

Elle reçut le 11 mars 2019 une greffe pulmonaire.

Elle est morte ce 4 juin 2019, à 74 ans, des complications consécutives à cette transplantation.

¡è

Les hommages affluent, regrettant celle qu’unanimement, les israéliens qualifient de personne merveilleuse.

Sarah Cattan

Pour info, NESHAMA (נשמה), mot hébreu utilisé pour chérie, signifie littéralement âme : les gens disent neshama sheli qui signifie mon âme.

Tagués avec : , , ,
Publié dans portrait
7 commentaires pour “Nechama Rivlin, Quelqu’un de bien… Sarah Cattan
  1. Disraeli dit :

    Et voilà comment, en faisant l’éloge de Nehama Rivlin cette grande dame, on participe au Bibi bashing tellement à la mode. Lamentable car à ce pri, il faut aussi expliquer tous les coups fourrés de Rubi Rivlin contre Bibi et ses interventions peu respectueuses de la tradition constitutionnelle israélienne.

  2. Jeronimo dit :

    Effectivement, Disraeli.

    Profiter de l’éloge funèbre de Nehama pour taper sur Bibi et sa femme manque certes d’élégance mais surtout mélange les genres. Rivlin qui n’a aucune réelle responsabilité n’est pas comparable à Netanyahou qui est responsable (coupable ?) de tout et de son contraire.

    D’ailleurs vous avez raison d’écrire (et de prononcer) Nehama (et non Nechama comme l’article).
    Nehama נחמה veut dire consolation, réconfort.
    Rien à voir avec Nechama נשמה, « âme ».

  3. Jeronimo dit :

    A la rédaction-modération (peu me chaut que ça soit publié ou non) :
    Bien noté que vous avez effacé ma dernière phrase sur les « hébraïsants ».
    J’imagine les tractations en coulisses. Je peux comprendre.

    Cela dit, entre nous vous savez comme moi qu’effacée pour des raisons impertinentes, elle est irréprochable au vu des règles normales de la modération.

    Accessoirement : le post-scriptum de Sarah C est donc « hébraïquement » nul et non avenu. Pour une « linguiste » c’est le comble. Pourtant il est toujours là.

    • André Mamou dit :

      On essaye de supprimer l’agressivité dans les textes publiés en commentaires !
      «  N’est pas hébraïsant qui veut «  n’ajoute rien à votre commentaire qui est très justement inspiré et rédigé! Commenter sans heurter ce doit être possible !

    • Sarah Cattan dit :

      Ai-je prétendu être hébraïsant ???? Et de quoi s’agit-Il donc? De ma tentative de traduction du prénom de cette belle personne?
      Si c’est cela, je gage qu’Elle ne m’en aurait tenu rigueur .
      C’est tout ce que vous retenez? L’erreur? La très regrettable erreur certes. Mais voyez-vous: j’ai écrit dans l’urgence. Pour informer du décès de cette dame.
      Enfin, toute linguiste que je sois, bien des erreurs échappent à mon attention.
      Que voulez-vous: faillible je suis. Et faillible je tiens d’ailleurs à rester.

      • Sarah Cattan dit :

        Monsieur je sais tout ignore qu’il n’y a eu nulle tractation: je n’etais Pas au courant !
        En réalité, vous êtes furieux car j’ai écorné ici votre idole
        Vous savez quoi? j’aurais Du m’abstenir, pour ne pas souiller l’âme de madame Rivlin.
        Netanyahou? Lui et son épouse? Nul bashing a leur égard. Juste de la lucidité. Et je n’avais pas lu encore les tractations en cours auxquelles il se livrait
        Comment allez-vous faire s’ « il » tombe…

  4. Votre article sur Nehama Rivlin est très intéressant, Sarah, mettant en exergue, entre autre, sa volonté de promouvoir la culture arabo-musulmane en Israël et, partant, le rapprochement entre les communautés juive et arabe du pays.
    Ce qui n’a pas échappé au fougueux Président turc Erdogan, qui vient d’exprimer ses condoléances au Président israélien Rivlin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter