Faisons 2019 Ensemble, Par Sarah Cattan

A nos lecteurs

Aux nostalgiques du Tribune juive de Jacquot Grunewald, Yves Deray, Yves Azéroual et Yves Sroussi, qui ont accepté de nous suivre

publicitÉ


A tous ceux, nombreux, qui les ont rejoints

A leurs commentaires éclairés, acérés, dénués d’indulgence et pourtant empreints de bienveillance

Aux débats passionnants et passionnés qu’ils suscitent souvent Et aux envolées lyriques m’amenant en riant à songer aux Valeureux d’Albert Cohen

Aux contributeurs réguliers de Tribune juive

Mais encore à tous ceux, débauchés de-ci, de-là, abordés timidement pour les inviter à publier leurs textes d’un talent stupéfiant

Ces anonymes Ces journalistes Ces écrivains Ces avocats Ces historiens Ces amis Ces célébrités abritées modestement derrière le pseudonyme d’un Monsieur-Madame tout le monde

Eux qui, non contents de dire Oui, m’ont toujours précisé que C’était un honneur Une fierté d’être publiés dans TJ

Mais encore à vous, hommes et femmes aux agenda pressés, qui prîtes le temps d’un Café avec moi

Le temps aussi d’entretiens qui parfois durèrent des semaines

A vous qui vous reconnaîtrez et qui prîtes des risques en acceptant d’écrire pour un media juif

A vous, Gens de la Justice, qui acceptâtes d’enfreindre quelque peu certaines règles et vous épanchâtes en off

Aux Courageux enfin qui militent en nos noms et desquels nous sommes fiers d’être les porte-voix

A la Direction de TJ, fidèle à une ligne éditoriale, celle d’une Tribune qui, tout en permettant que s’affrontent des points de vue différents et parfois contradictoires, n’a jamais trahi le respect dû à la République et à la laïcité, a su garder le regard juste du judaïsme, dire son admiration pour l’Etat d’ Israël, tout cela en osant Braver la censure La refuser Faire qu’aucun sujet ne soit tabou, en Restant libre en somme :

A André Mamou donc, à Sylvie, à Michelle, à Emmanuel et à tous nos amis et contributeurs !

A une Equipe au caractère chaud-bouillant, ayant appris au fil des jours à faire fi de ses divergences pour toujours privilégier l’intérêt de l’Information.

Faisons 2019 Ensemble

De beaux rendez-vous nous attendent

Sarah Cattan

Tagués avec : , , , , ,
Publié dans Non classé
8 commentaires pour “Faisons 2019 Ensemble, Par Sarah Cattan
  1. Schmoulik dit :

    Merci à vous à toute l’équipe et à tous ceux qui font vivre ce site , où liberté de pensée rime avec intelligence sensibilité et … fierté d’etre juif – quelle que soit notre origine et sensibilité ! Et merci aussi à nos amis non juifs qui ont compris que notre liberté à tous passe par des prises de position courageuses , contre toute forme De totalitarisme. Et merci à la grande diversité d’articles publiés, qu’on y adhère ou pas, qui vont’ de l’analyse politique aux delices de la culture. Que l’année 2019 vous soit douce et heureuse à toutes et tous.

  2. Ingrid Israël Anderhuber dit :

    Amen !

  3. claude scemama dit :

    Merci Sarah et toute l’équipe pour la qualité de vos interventions et le ton que vous y mettez.

  4. Richard/ Japon dit :

    Votre site m aide beaucoup à comprendre la situation en Israël et en Europe étant juif non pratiquant.
    2019 sera sûrement une bonne année. J ai hâte de voir le drapeau israélien planté dans le sol de la lune .

  5. Sarah Cattan dit :

    Merci à vous tous qui nous écrivez et nous encouragez
    Oui L’idée du drapeau israélien sur la lune Ce serait top
    La paix aussi…
    Richard, vivez-vous au Japon? Racontez nous?
    Ce soir je vous présenterai one exposition de portraits dits au Japon par Alain Nahum, grand photographe parisien, qui, tout en vivant en France, est demandeur de liens avec la Communauté française
    Comme quoi… Avec les ans… Ce désir Ce besoin souvent surgit
    Cordialement
    Sarah

  6. Richard /Japon dit :

    Bonjour Sarah
    À Rome, faites comme les Romains
    Cela a toujours été mon principe , c est pour cette raison que je me suis toujours bien senti dans ma peau. J ai vécu en Belgique, Russie, Autriche et depuis 35 ans , près de Tokyo.
    J ai toujours accepté les mœurs des pays bien qu il y en ai eus quelques uns que je trouvais «  étranges « 
    Ma famille est bouddhiste, qu importe, il n y a qu un Dieu. Bien que parfois , je me demande si il existe vraiment ; il y a tellement de misère après les catastrophes naturelles qui touchent très souvent les plus pauvres du pays.
    Où était D lors de la Shoah ?
    Tout n est pas rose au Japon mais il fait bon de vivre ici; pas de grève, pas de gens qui râlent en principe pour hurler avec les loups, la police est encore respectée, la religion et la politique ne jouent pas de grand rôle dans la vie quotidienne, etc.

    • Ingrid Israël Anderhuber dit :

      A Richard/Japon

      « Où se trouvait D. lors de la Shoah ? », dites-vous.

      Une question qui se poserait aussi : Où était Dieu lors de la première guerre mondiale (près de dix neuf millions de pertes humaines) ? Et une autre : Où était Dieu lors de l’invasion du Nouveau Monde par les colons du vieux continent qui, pendant plus de trois siècles, ont perpétré des massacres sur les populations autochtones (plus d’une quinzaine de millions de vies perdues) ? Et encore : Où était (et où est) Dieu lors des avortements d’embryons humains dans le ventre de leurs mères (qui se chiffrent, dans le monde, depuis leur légalisation à ce jour à plus d’un milliard de pertes humaines) ? On est aussi en droit de se poser la question de la présence de Dieu à ces endroits, n’est-ce pas ? Mais revenons à votre question : « Où se trouvait D lors de la Shoah ? »

      Eh bien, Dieu était, et est d’ailleurs toujours, dans ce qu’il a dit aux hommes dans la Bible, appelée aussi PAROLE DE DIEU, en commandant notamment à chacun : « TU NE TUERAS PAS » (Exode 20, 13). Et ce commandement immuable, éternel, écrit du doigt même de Dieu sur la pierre il y a plus de 3000 ans, s’adressait aussi bien aux Allemands du Troisième Reich qu’aux Anglais et Français du seizième siècle qu’aux parents de toutes époques. Donc on ne peut pas mettre sur le dos de Dieu la responsabilité de tous les massacres dont la terre a été et est toujours le théâtre ici ou là, n’est-ce pas ? L’homme a sa propre responsabilité dans tous ces meurtres, n’est-ce pas ?

      Maintenant, dans cette Parole de Dieu, Dieu déclare qu’Israël est, dans la famille des nations, son « fils premier-né » (Exode 4, 22) et, pour ce dernier, il y a la promesse divine suivante : « Il ne sommeille ni ne dort celui qui GARDE Israël » (Psaume 121, 4). Par conséquent, là, la question qui se pose vraiment n’est pas de savoir où était Dieu lors de la Shoah, puisque la Bible existait déjà en 40/45, malgré les autodafés des S.S., mais bien : Pourquoi Dieu n’est-il pas intervenu ? Ou plutôt : Pourquoi n’est-il intervenu que de manière limitée dans cet enfer de la Shoah ? « Limitée » car il y a eu quand même diverses actions où la main de la PROVIDENCE, dans bien des cas, a été manifeste et incontestable (Liste de Schindler, protection de milliers d’enfants et d’individus par des groupes résistants ou particuliers…)  ? Voilà la véritable question à poser.

      A la lumière de la Parole de Dieu, j’ai mené une étude personnelle sur le sujet dont le parallèle avec le livre d’Esther, qui relate à son époque antique les différentes étapes d’une volonté similaire de génocide du peuple juif, apporte un éclairage sur cet événement inimaginable qui s’est pourtant produit en nos temps dits « modernes» ! Or la longueur de cette étude va largement au-delà du nombre de caractères autorisés ici par la rédaction (elle contient en effet aussi l’explication d’une des principales clés de lecture des Ecritures). Aussi, si vous êtes intéressé par des éléments de réponse sur la Shoah, vous pouvez me contacter via mon adresse mail qu’André Mamou possède. Je vous enverrai alors les trois ou quatre pages de cette étude qui vous permettront de mieux comprendre non pas « Où se trouvait D lors de la Shoah ? » mais plutôt « Pourquoi son intervention a t-elle été restreinte ? », et surtout : « Comment un tel événement a-t-il pu se produire ? ». A vous de voir…

  7. Sarah Cattan dit :

    Cher Richard, comme je sais que vous suivez l’actu de la France, je vous souhaite de nous regarder de Tokyo
    « pas de grève, pas de gens qui râlent en principe pour hurler avec les loups, la police est encore respectée, la religion et la politique ne jouent pas de grand rôle dans la vie quotidienne » Écrivez-vous:
    Ici vous le savez, désormais la police et les pompiers évitent certains Territoires et nos forces de l’ordre sont bien à la peine en ce moment.
    Il est question de toucher à notre loi sur la séparation des Églises et de l’Etat. Les femmes voilées nous n’avons plus trop le temps d’en parler
    Nos média nous désespèrent bien souvent
    Commissariats et Synagogues sont depuis Merah protégés par des militaires
    De temps en temps nous nous prenons un bel attentat et chacun s’interroge un instant sur sa signature
    L’homophobie se porte bien
    Le djihâd judiciaire occupe les tribunaux
    Mais des tresors nous restent
    Fragiles mais encore vivants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter
Montgeron
KLARSFELD
Auvergne
Les Lilas
Kavod
Montrouge
Opej
Enghien-les-Bains
MJLF