Décès du chanteur Rachid Taha, par Sarah Cattan

Chanteur algérien résidant en France, Rachid Taha est mort d’une crise cardiaque. Il aurait eu 60 ans le 18 septembre.

© BENAROCHSIPA

Nous retiendrons sa musique faite de raï, chaâbi, techno, rock ‘n’ roll et encore punk.
L’irrésistible envie de danser qui nous prenait dès qu’il chantait.
Une réelle élégance.
Un sens de la fête et du partage.

publicitÉ


Et puis, comme un mensch se reconnaît aussi aux propos qu’il tint courageusement et où qu’il fût, écoutons-le :

httpv://youtu.be/oAP0Kd6aLfw
« Aujourd’hui les philosophes travaillent à la radio quand ils ne sont pas speaker à la télé. C’était autre chose avec Derrida […] ou encore Deleuze, dont j’ai imité l’abécédaire… en arabe. […]

Les pays arabes sont pour moi en partie responsables de ce qui se passe au Proche-Orient. Combien de fois j’ai fait des concerts en Palestine, alors que la plupart des interprètes arabes se voyaient interdire toute participation par leur gouvernement ! Car la Palestine fait peur. C’est un pays réellement démocratique, ce que ne sont pas les autres pays arabes qui ont tout intérêt, du coup, à ce que perdure la guerre avec Israël… Pour ça, ils entretiennent la haine. Vous savez qu’on n’enseigne guère l’Holocauste aux petits arabes, de peur qu’ils détestent un peu moins les juifs… Or moi, je maintiens qu’un pays sans forte communauté juive est un pays où la démocratie risque de mourir. Parce qu’ils savent discuter, réfléchir sans fin, ça fait partie intégrante de leur étude du Talmud, c’est inscrit dans leurs gènes… En France, on a Robert Badinter, Simone Veil ; mais en Algérie, aujourd’hui, qui y a-t-il encore ? On a chassé les juifs lors de la décolonisation. Et le pays est devenu une dictature. »
Télérama . 2007.

Sarah Cattan

Tagués avec : , , , , ,
Publié dans Musique
Un commentaire pour “Décès du chanteur Rachid Taha, par Sarah Cattan
  1. Ingrid Israël-Anderhuber dit :

    Vu le contenu de ce qu’il a dit, particulièrement dérangeant pour les pays arabes, et les antisémites, on peut se poser la question au sujet de sa crise cardiaque : Etait-elle naturelle ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez notre Newsletter
Tribune Juive, L’histoire continue…