Bataclan : concert Yael Naim et le quatuor à cordes Debussy

Ils feront partie des premiers artistes à le faire renaître. Yael Naim, sacrée meilleure artiste féminine lors des dernières Victoires de la musique et son compagnon, le musicien et producteur David Danatien, se produiront sur la scène du Bataclan le 29 novembre, soit un an et deux semaines après l’attentat sanglant contre la mythique salle de spectacles parisienne. 90 personnes ont perdu la vie au cours de cette attaque revendiquée par l’organisation Etat islamique.  yael naim

Si pour l’instant la date officielle de réouverture du Bataclan n’est pas connue, 19 concerts sont déjà programmés. Vianney, Youssou N’Dour, Zazie, Cali ou encore Pete Doherty ont également accepté d’y jouer. Contactés par L’Express, Yael Naim et David Donatien expliquent leur décision de revenir dans cette salle, marquée à tout jamais par l’attentat du 13 novembre 2015.

Pourquoi avez-vous accepté de revenir jouer au Bataclan?

publicitÉ


David Donatien: Avant d’être le théâtre de ces événements terribles, le Bataclan était un lieu de fête qui a fait partie de notre histoire musicale. Nous y sommes allés à plusieurs reprises, Yael a même fait l’un de ses premiers concerts là-bas. C’est un endroit très important pour nous. Accepter de nous produire sur cette scène est un moyen de ne pas éteindre les lumières, de montrer que la vie doit continuer et que ce lieu ne doit pas disparaître.

Avez-vous hésité avant d’accepter?

Yael Naim: C’est vrai, nous avons voulu y réfléchir. Au vu des événements tragiques qui s’y sont déroulés, ce n’était pas une décision légère à prendre. Il y a cette peur que ce ne soit pas approprié… Et puis nous nous sommes souvenus de cette sensation tout de suite après les attentats: les gens souhaitaient vraiment que la vie continue, que la peur ne prenne pas le dessus.

Comment imaginez-vous l’ambiance ce soir-là?

Yael Naim: Nous serons sur scène avec le quatuor à cordes Debussy, ce qui donnera un côté plus intimiste au concert. On ne se sentait pas de faire la fête. Nous allons essayer de créer une émotion et un lien intime avec le public. Cette ambiance, je trouve, est cohérente avec le fait de rejouer au Bataclan.

Comptez-vous avoir un mot pour les victimes avant ou pendant le concert?

David Donatien: Quelle émotion va-t-on partager avec les spectateurs? C’est un peu spécial à gérer. Nous déciderons sur le moment. Il y aura peut-être une petite phrase. Une chose est sûre: tout sera fait de manière la plus humble possible.

Dans quel état d’esprit êtes-vous, deux mois avant votre concert?

Yael Naim: Il n’y a pas d’appréhension particulière. Nous n’avons pas pour habitude de nous projeter, mais plutôt de profiter de chaque jour. Le 29 novembre, nous vivrons l’émotion présente, ça ne sert à rien de spéculer.

Source lexpress

Tagués avec : , , ,
Publié dans Musique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter
Droits d’auteur des photographies
Nous respectons les droits d’auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d’auteur sur nos photographies. Si vous avez identifié une photo sur laquelle vous possédez des droits, vous pouvez nous contacter et demander de cesser d’utiliser cette photo. Écrivez nous ici
Montgeron
KLARSFELD
Auvergne
Les Lilas
Kavod
Montrouge
Opej
Enghien-les-Bains
MJLF