Les 70 ans d’Israël : jamais aussi fort, jamais aussi menacé, par Raphaël Nisand

Le 70ème anniversaire d’Israël qui coïncide cette année avec le transfert historique de l’ambassade américaine à Jérusalem aurait pu être une grande fête remplie d’optimisme, à hauteur de l’événement considérable que constitue la reconnaissance  de Jérusalem par les Etats-Unis.

Pourtant au même moment les menées agressives de l’Iran contraignent Tsahal à être en état d’alerte et la population israélienne est invitée à calfeutrer les abris .
L’Iran des ayatollahs est sans aucun doute possible la menace la plus sévère et la plus existentielle  qu’ait connue Israël depuis sa création. Depuis Khomeiny  et la création de la république islamique en 1979 l’Iran n’a jamais cessé de dénier à Israël tout droit à l’existence, de traiter cet état de cancer et de se fixer comme but ultime l’anéantissement d’Israël.

Toutes les déclarations des dirigeants iraniens portent ce projet de Shoah bis et le problème c’est que les iraniens de ce régime terroriste joignent volontiers le geste à la parole.
Après avoir provoqué une guerre épouvantable avec l’Iraq à l’origine  de centaines de milliers de morts les ayatollahs ont décidé de lancer une terreur mondiale commencée avec la fatwa contre Salman Rushdie qui est encore aujourd’hui obligé de vivre caché  les tueurs de la république islamique à ses trousses (ce que personne ne dit), l’Iran continue en finançant le terrorisme dans le monde entier.

publicitÉ


Les médias occidentaux et l’Union Européenne qui défendent tant l’accord international passé avec l’Iran omettent de mentionner que cet accord vient encore de conduire à la rupture en avril 2018  des relations diplomatiques entre le Maroc et l’Iran. Car le sait-on, l’Iran a été pris la main dans le sac, à fournir via le hezbollah, ses supplétifs libanais, des armes au front Polisario, organisation armée qui conteste la souveraineté du Maroc sur le Sahara.

De la même façon l’Iran arme et finance la rébellion Houtiste aux portes de l’Arabie saoudite, au Yémen y allumant une guerre sans merci. L’Iran intervient via ses milices et ses forces spéciales, les brigades al qods (al qods étant le vrai nom de Jérusalem pour les musulmans) en Iraq, au Liban, en Syrie et soutient également financièrement et par des livraisons d’armes l’organisation terroriste du hamas à Gaza.

C’est l’Iran qui par les brigades al qods et le hezbollah libanais a sauvé le régime chiite de Bachar El Assad en faisant au passage plus de 300 000 morts. C’est l’Iran qui a armé le hezbollah de façon à mener les différentes guerres contre Israël depuis le Liban. A présent l’Iran a acheminé les brigades al qods et de nombreux matériels militaires en Syrie autre pays limitrophe d’Israël afin de préparer la prochaine guerre et si possible de détruire Israël avec l’assentiment d’une grande partie des nations.

Le pays agressif , le seul fauteur de guerre c’est l’Iran qui veut détruire Israël, le dit haut et fort et le prépare et ce n’est pas Israël qui est agressif, Israël n’a aucune prétention sur Téhéran ou la ville sainte de Qom ou même Damas. 
La situation n’est pas si désespérée d’abord parce qu’Israël est militairement fort et ensuite parce qu’une partie des regards de la communauté internationale se dessillent à part en Europe et au Vénézuéla. 
Il n’y a pas que les Etats-Unis pour dire qu’Israël a droit à se défendre, même le Bahrein petite monarchie pétrolière du Golfe qui pourtant ne reconnait même pas Israël vient de dire la même chose.

Netanyaou ne cesse de dire que l’accord nucléaire iranien est un nouveau Munich avec la même dangerosité alors que les européens encensent cet accord et veulent le défendre bec et ongles.
L’ennui c’est que les européens ne sont pas ou peu concernés ni par l’avenir d’Israël ni par le bellicisme iranien. L’ennui c’est que les européens se sont déjà trompés une fois et en étaient fiers, c’était  justement à Munich en 1938.

Raphaël NISAND
Chroniqueur hebdomadaire sur Radio Judaïca Strasbourg
Avocat du BNVCA

Tagués avec : , , , , , , , , ,
Publié dans Moyen-Orient
2 commentaires pour “Les 70 ans d’Israël : jamais aussi fort, jamais aussi menacé, par Raphaël Nisand
  1. YANA Sultana dit :

    C’est Certain qu’il fallait s’y attendre d’une part par esprit de contradiction car ces malades ne se sentent bien que lorsqu’ils TUENT et exterminent ceux qui ne raisonnent pas comme eux !D’autre part ils ont l’ambition d’être les maîtres du Monde et de vouloir s’accaparer de tout ce qui les gêne

    • Shalom RAKOTONIRINA dit :

      YANA Sultana, les « ils » dans votre message, vous parlez de qui? A mon avis, vous êtes en train de décrire les USA; est-ce faux?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez notre Newsletter
Tribune Juive, L’histoire continue…