La lâcheté des dirigeants israéliens nous mène au chaos. Frédéric Sroussi

Frédéric Sroussi

« Israël fait face à des menaces sécuritaires sans précédent», écrivait le 14 novembre dernier le général (de réserve) israélien Gershon Hacohen dans un article publié par le Centre Begin-Sadat pour les Études Stratégiques de l’ Université Bar-Ilan. Dans son analyse le général Hacohen recommande à Tsahal de mener «sans délai une nouvelle approche opérationnelle » face aux menaces de la République Islamique d’Iran et de ses alliés djihadistes chiites (Hezbollah, Houthis, etc.) mais aussi sunnites ( Hamas, Djihad Islamique Palestinien).

Gershon Hacohen

Israël vient de vivre une nouvelle semaine difficile (c’est un euphémisme) puisque près de 500 roquettes (dont certaines  de type  »Grad ») ont encore frappé le pays. L’ élimination ciblée par Tsahal d’un commandant du Djihad Islamique Palestinien (DIP) spécialisé justement dans les attaques à la roquette contre Israël ne fut qu’un prétexte pour les  djihadistes affiliés à l’Iran de frapper à nouveau l’ État hebreu. Les israéliens – en particulier les habitants du sud du pays – sont depuis des années les cibles et les otages des nazislamistes de Gaza qui tirent sciemment, en presque toute impunité, sur la population civile juive. Pour notre malheur, la clique politique israélienne et les (ir)-responsables qui se trouvent à la tête d’une armée gangrenée depuis des années  par l’idéologie gauchiste (nous y reviendrons lors d’un prochain article), n’ont jamais eu le courage d’en finir avec les djihadistes gazaouis,de mieux en mieux entraînés, de mieux en mieux équipés et munis d’un arsenal qui se chiffre en dizaines de milliers de roquettes et de missiles.

L’impotence caractérisée des politiciens israéliens et le manque de courage et de «créativité» stratégique de l’état-major de Tsahal ont entraîné une très dangereuse perte de crédibilité de l’armée israélienne. Le Hamas et le DIP narguent l’État juif et le menacent avec de plus en plus d’arrogance car ils ne le craignent plus. Ils savent qu’ils peuvent se permettre d’envoyer des centaines de roquettes contre la population civile juive sans qu’ Israël ne lance une opération militaire décisive contre les armées djihadistes.

Le 6 novembre dernier, dans The Jerusalem Post, un colonel de Tsahal cantonné près de Gaza avoua au journaliste Yoav Zitun qui l’interviewait, que suite à l’envoi de nouvelles salves de roquettes contre les villes du sud d’Israël, Tsahal avait sciemment frappé des avant-postes du Hamas vides (ce qui corrobore ce que nous, citoyens israéliens, savions depuis des années)! Surtout pas d’escalade, déclaraient Netanyahou et Kohavi, le chef d’ état-major de Tsahal.     

Aviv Kohavi

Au lieu de détruire ce que l’officier français J.Hogard   appelait l’«infrastructure» , c’est à dire «l’organisation politico-militaire» (en l’occurrence des groupes djihadistes), Israël tente  à chaque fois d’entreprendre des médiations via l’Égypte et l’ONU (quel avilissement!) pour rechercher un «cessez-le-feu » que Jérusalem sera trop content d’accepter et qui sera violé dans les heures qui suivent par les terroristes arabes.

Pour démontrer la naïveté crasse de l’état-major de Tsahal, nous prendrons comme exemple la directive du Commandement du Front intérieur de Tsahal de faire rouvrir le jeudi 14 novembre dernier les écoles du sud d’Israël après un «cessez-le-feu» officiellement accepté par le DIP.Heureusement,les conseils régionaux et locaux des villes martyrs comme Sderot refusèrent d’appliquer la directive insane de Tsahal et les écoles restèrent fermées;grand bien leur en a pris puisque quelques heures plus tard de nouvelles roquettes tombaient sur le sud du pays…Les têtes pensantes de l’armée croyaient candidement que la bataille était terminée…(ajoutons qu’après le pseudo-cessez-le-feu, la population «hyèneuse» de Gaza manifesta pour que les missiles continuent de pleuvoir sur l’État juif!)           

Cette situation insupportable commence enfin (!) à faire grincer les dents d’anciens hauts responsables de l’ armée et des services de sécurité. Ainsi ,le général (de réserve) Tzvika Fogel – qui n’est pas n’importe qui puisqu’il fut le commandant responsable de la région sud du pays – déclara à la radio 103 FM le 16 novembre dernier, que les politiciens israéliens étaient «des lâches».Il ajouta que l’élimination d’un seul terroriste ne servait à rien et qu’il faudrait en tuer 50 tous les jours pour retrouver notre capacité de dissuasion!

Quelques jours plus tôt c’était l’ancien directeur du très renommé Shabak (le service de la sécurité intérieure) Yoram Cohen de déclarer : «Les réponses de Tsahal [contre les terroristes de Gaza] ne sont pas suffisantes.» (Maariv online 14/11/19).

Quant au personnel politique de l’opposition, il est au moment  où j’écris cet article encore en négociation avec les députés… arabes antisionistes et supporters officiels du Hamas et du Hezbollah afin de tenter de former un improbable gouvernement minoritaire. Les rivaux (ennemis) de Netanyahou, l’ex-chef d’état-major qui n’a jamais gagné de guerre Benny Gantz, et le laïcard Yair Lapid (associés pour la circonstance au déséquilibré Avigdor Lieberman) préfèrent pour le moment avoir des arabes pour les soutenir lors de la création d’un éventuel gouvernement plutôt que d’accepter le bloc de droite qui comprend les partis religieux honnis par ces «Juifs» du dimanche…

Voici  où nous en sommes aujourd’hui en Israël.

Mais,comme le disait un officier dans le livre de Jaroslav Hašek: Les Aventures du brave soldat Švejk pendant la Grande Guerre, :« la situation est sans espoir mais pas désespérée…»

Publié dans Islamisme, Israël, Moyen-Orient
5 commentaires pour “La lâcheté des dirigeants israéliens nous mène au chaos. Frédéric Sroussi
  1. Amouyal dit :

    On peux comprendre le drame vecu par les populations du sud , neanmoins la problematique , comme toujours en Israel est cruelle :
    Rentrer dans ce nid de viperes et perdre 200 soldats pour retrouver un fardeau financier et securitaire de 2 millions d arabes de plus puis , a n en pas douter , subir les assauts de l olp et de ses amis europeens , avec la françarabia au premier rang , qui reclameront l etat palestinien et le decoupage du pays pour relier les 2 entites terroristes
    Ou bien , et c est ce que font , imparfaitement , les dirigeants actuels , maintenir un status quo tangent en frappant de temps a autre , a mon avis , pas assez fort et pas assez longtemps , mais on comprend que l ecrasement du hamas amenera le chaos , s il est possible d avoir plus de chaos qu a ce jour

  2. shimon ohayon dit :

    M. Amouyal c est un noeud Gordien et vous l expliquez sagement oui l article dit vrai tres vrai mais pour l instant on instaure un statut quo pas par lachete par responsabilite quand nous n aurons plus d echapatoire a cette fatalite il y aura une solution finale pour TOUS nous ne revivrons pas la choa tout seul …………..

  3. Jg dit :

    Je retiens que les barbares sont de mieux en mieux armés ,ils bénéficient de toutes les aides possibles de l Europe .
    Israël ,leur tend la joue ,et préfère sacrifier tout le sud du pays ,peuple d électeurs de droite .Faut il une roquette sur la partie chic de tel Aviva pour qu il y est un semblant de réaction ?

  4. Amos Zot dit :

    Il faut très vite former un gouvernement majoritaire avec Netanyahu à sa tête et laisser Trump présenter son plan.
    Il y a de forte chance que la paix se concrétise vu les pressions de Trump, MBS et Al Sissi.
    Si malheureusement, les Palestiniens rataient à nouveau cette occasion de faire la paix, il faudrait alors appliquer la méthode Erdogan à savoir vider de sa population palestinienne un couloir de 20 km autour des « frontières » actuelles d’Israël.
    Pour l’instant, la politique Netanyahu est la seule qui puisse être appliquée. Tous ceux qui le critiquent sur ce point sont soit des incapables soit des démagogues.

  5. Sergio26 dit :

    Il me semble que l’Iran a réussi a tétaniser la conscience politico-stratégique de nos dirigeants Comme s’ils attendent de la Perse que viennent l’Apocalypse … une vraie bonne guerre classique où nous serions experts… Nos ennemis pratiquent la guérilla d’usure pour nous empêcher de vivre à défaut de nous faire disparaître… Et nous, imbéciles, n’osons pas agir sur le terrain où nous excellons … Stratégie de trouillards endormis par le confort et l’autosatisfaction.☝️

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter
Droits d’auteur des photographies
Nous respectons les droits d’auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d’auteur sur nos photographies. Si vous avez identifié une photo sur laquelle vous possédez des droits, vous pouvez nous contacter et demander de cesser d’utiliser cette photo. Écrivez nous ici
Montgeron
KLARSFELD
Auvergne
Les Lilas
Kavod
Montrouge
Opej
Enghien-les-Bains
MJLF