Sarah Cattan : Islamoquoi ? Everything is under control.

 Mediapart ? En la personne et sous la plume d’Edwy Plenel, l’est pas content. Faut le lire pour y croire : c’est qu’il menace même ses collègues qui, enfin, titrèrent[1] sur ces lâchetés collectives à force de vouloir obstinément être islamo-compatibles, c’est donc qu’il les menace, et tu sais de quoi ? De les abandonner à leurs fantasmes et à leurs obsessions.

Tu as bien lu : titrer sur l’islamosphère, c’est fantasmer. C’est être en proie à une obsession. Tu l’auras compris ? Rien : il ne se passe rien de grave. Everything is under control. Qu’entends-je ? Celui-là prétend que le grand ami de Tariq Ramadan serait aux ordres des Frères musulmans et des wahhabites, animerait un nid de collabos au service de la Peste verte ? Quoi ? Tout ça parce qu’il parlait encore du terrorisme dit islamiste dans son livre Pour les musulmans[2].

Pascal Bruckner ! Comme tu y vas ! Tu sais quoi Pascal ? Si seulement tu les lisais, eux, au lieu de t’occuper – tout le monde ici l’aura remarqué – de ta seule notoriété. Pascal, cesse d’accepter les incessantes invitations media qui t’ont été faites et te sont faites encore à longueur de journée : nous, on n’en peut mais. Toujours les mêmes dans le poste : Bruckner. Bensoussan. Daoud.

CAPO DEI CAPI

Pascal ! Travaille, que diable, adonne-toi à la recherche , cultive-toi, lis Mediapart, et puis d’abord tais-toi. Pardon ? Tu évoques fort judicieusement la fascination de l’islam dont parlait l’orientaliste Maxime Rodinson, celle-là-même qui toucha Montesquieu, Voltaire, Napoléon ou Michelet, admiratifs de Mahomet ou éblouis par les fastes de l’Empire ottoman ? Ben oui mais : et Plenel ? Et Boniface ? Ils auraient aimé en être, de cette liste. Quoi ? Pourquoi tu le cites, Robert Redeker ? Juste parce qu’il fut menacé de mort en 2006 après un article dans Le Figaro, coupable de l’avoir chatouillée, la fatwa ? Quoi ton procès ? Quoi celui de Bensoussan ? Ben quoi ? On croirait presque que tu en voudrais un autre. Obsédé, ça irait de pair avec un brin de masochisme ou quoi ?

Bref : il a pas aimé, le Directeur de Mediapart, la façon dont tu le traitas ce week-end de capo dei capi de la pieuvre islamiste.

Et puis toi, Manuel, je t’ai lu ! Décidément c’est un complot ! Un de plus ! Et venu de toi, quoi d’étonnant ? C’est encore la faute à Anne, et puis c’est tout. Manolo, toi qui symbolises, dit Plenel, le désastre de la gauche socialiste, toi qui aussi t’en prends à Mediapart, eh ben tu sais quoi ? Plenel il retient l’essentiel, tout à son bonheur d’être, lui, en bonne compagnie, après tout plutôt avantageuse ajoute-t-il : Edgar Morin, Caroline de Haas, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, Jean-Louis Bianco, Tariq Ramadan, Danièle Obono, Benoît Hamon, Philippe Poutou, Emmanuel Todd.

Euh… Moi j’aurais honte, non. Pas vous ? Même si lui, l’ami de Frère Tariq, il a trouvé le dénominateur commun à ces noms : eux, ces esprits éclairés, ces intelligences supérieures qui ont la bonne distance pour apprécier et nous expliquer, à nous, pauvres esprits obtus, eux, donc, ils l’ont ils l’ont, le refus de stigmatisation d’une religion. Voilà. Ah oui, la dite religion, c’est l’islam. Au cas où vous vous interrogeriez. Et vous savez ce qu’il croit devoir préciser, Frère Plenel, pardon, Edwy Plenel ? Eh bien il ajoute que eux, eux au moins, ils pensent à la diversité des humanités qu’elle recouvre au prétexte du terrorisme qui s’en réclame.

Quoi ? Tu veux une explication de texte ? En gros, toi, t’es un gros facho, et eux, ce sont les new humanistes du XXIème siècle. T’es pas sûr ? Ben c’est pas grave. C’est comme ça et puis c’est tout. Sinon moi aussi je t’en fais une, de Tribune, et d’ailleurs t’as qu’à en faire aussi.

Everything is under control. Répondons-nous par tribunes interposées. C’est vrai, quoi ? On a le temps ! C’est dimanche ! Qu’est-ce qui presse ? Quoi ? Ah non tu vas pas me le rechanter ton refrain sur l’entrisme. Le danger qui approche. L’étau qui se ressert. Le procès Merah. L’absence de notre Président aux obsèques de Mauranne et Laura, ces deux cousines de 20 et 21 ans égorgées dimanche sur le parvis de la gare Saint-Charles de Marseille. Ben quoi ? Non y avait personne du Gouvernement aux obsèques. Y avait le maire de Marseille. Le maire d’Aix-en-Provence. Le préfet de région. Ben quoi ? Il s’est passé quoi d’extra-ordinaire dimanche dernier ? Ah oui ? Les 2 filles, là, égorgées par un terroriste islamiste ? Oui mais bon. Ça gave à force hein. C’est qu’on peut pas être partout hein. Eguilles. Un bourg provençal. Au début ils y allaient. Toujours. Partout. Ben faut croire qu’à force ils s’habitueraient presque ? Tu les vois, toi, en être, à chaque massacre ? N’ont pas que ça à faire : eux, ils nous protègent.

SALAFISTES ET AMISH

T’as décidément rien compris. Je te le disais : t’es obtus. Il existe pas, le progressisme halal, laissons Raphaël Liogier comparer les salafistes aux amish, écoutons Caroline de Haas nous expliquer que dénoncer le viol commis par des immigrés est un acte raciste, chuuut Kamel faut faire une Tribune désormais pour répondre, réfléchis toi aussi et comprends plutôt que ces viols sont des actes politiques dirigés contre des femmes blanches dominantes[3], et puis vous, là, les caricaturistes qui se seraient adonnés au blasphème, et vous, les apostats, et toi, Hassen Chalghoumi[4], tu l’as bien cherchée à force ta fatwa, espèce d’’imam des juifs à la botte du CRIF, qui ne représente que lui-même, et surtout l’Etat français et parfois aussi Israël[5], et puis toi, Abdennour Bidar, à présent tu le sais : t’as beau être philosophe, mais au final t’es qu’un Diafoirus[6], un marchand de fascisme à visage spirituel.

Everything is under control, vous dis-je. Et si, à dieu ne plaise, vous doutiez, eh bien prenez la parole.

Sarah Cattan

[1] Le Figaro Magazine

[2] Pour les musulmans. Edwy Plenel. Editions La Découverte. Janvier 2016.

[3] Eric Fassin, sociologue.

[4] Mission d’information sur l’organisation, la place et le financement de l’Islam en France et de ses lieux de culte, Alain Gresh, journaliste, spécialiste du Moyen-Orient, ancien directeur-adjoint du Monde diplomatique, 10 février 2016, au Sénat.

[5] Le Monde Diplomatique, Alain Greish, 27 mars 2015.

[6] Personnages du Malade imaginaire, de Molière, devenus synonymes de médecin ignare et pédant.

Soutenez Tribunejuive.info

Chers amis lecteurs,

Voilà déjà 5 ans que nous sommes là, pour vous donner la meilleure information : culturellement ouverte, politiquement variée, axée sur Israël et la communauté, mais attentive à la politique nationale et internationale. Oui mais, malgré tous nos efforts, malgré notre volonté forcenée de rester avec vous, nous nous essoufflons financièrement, et nous avons besoin de vous pour continuer. Alors si vous voulez nous aider, rien de plus simple : un clic sur "Faire un don", et d'avance MERCI à vous.


Powered by WPNewsman

Tagués avec : , , ,
Publié dans médias
3 commentaires pour “Sarah Cattan : Islamoquoi ? Everything is under control.
  1. Disraeli dit :

    Bravo à Mme Cattan mais que de tristesse de la voir obligée d’expliquer ce qu’est un …diafoirus !

    • julius dit :

      C’est beaucoup de là que vient le mal. Depuis 1968 on s’acharne à tuer la culture et l’enseignement de la littérature, de l’histoire, de la philosophie, de toutes ces choses inutiles pour les remplacer par l’ignorance crasse et l’obscurantisme, tout en distribuant des diplômes de bacheliers à 90% de la population scolaire. Et une fois ces générations parvenues aux responsabilités on s’en prend aux retraités qui sont les pestiférés reponsables de tous les maux du passé, du présent et du futur et dont l’expérience de leur vécu n’intéresse personne. En arrière toute vers les erreurs du passé !

  2. josaphat dit :

    Un bien bel article, le style accompagne parfaitement le contenu…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Powered by WPNewsman

SOUTENEZ TRIBUNEJUIVE.INFO