L’exil des Juifs

Vous connaissez ce malaise diffus quand vous avez eu une conversation

avec un interlocuteur habile qui vous laisse désemparé.?

exildesjuifs4

L’exil des juifs

J’ai vu samedi 31 août à 20 h 55 sur Arte un film documentaire intitulé  » L’exil des Juifs », entre mythe et réalité . Il sera diffuse à nouveau le 11 septembre à 08 h55.
C’est long, 87 minutes, lent , travellings et plans de face et c’est ennuyeux.

Voir la vidéo en fin d’article

flaviusjoseph2

Bon , Arte n’a jamais été une chaîne de gaudriole et le sujet très intéressant , du moins pour ceux qui s’y intéressent dont les lecteurs de Tribune Juive , ne pouvait être traité sur un ton vif et enlevé.

Les paysages , rochers, grottes, désert et  les excavations des fouilles archéologiques , les mosaïques qu’on nettoie lentement, ne retiennent pas l’attention du spectateur qui pourrait abandonner en route. Les chercheurs et archéologues interviewés ne font pas des révélations , ils émettent des hypothèses et proposent  des possibilités d’histoire. Bref, du sérieux, du grave.

LA GUERRE DES JUIFS

Le Temple était non seulement un lieu de culte mais un lieu de pouvoir où  tous les grands prêtres jouaient le rôle de hauts fonctionnaires et où se réunissaient les puissants .La piété des juifs dispersés assurait des rentrées considérables et les grands prêtres vivaient dans l’aisance et le luxe alors que le bas peuple était dans la misère. C’est ce qui se dit dans le film . On voit en filigrane les marchands du temple, la religion au service des rentiers . Un bout de mosaïque, une installation de bains suffisent à conforter les idées des archéologues.

flaviusjoseph

Yosef ben Matatiyahou

On y apprend d’abord ce que l’on sait déjà: la seule source sur la période est l’ouvrage de Flavius Josèphe sur.  » La Guerre des Juifs » . On nous confirme que l’auteur, chef juif qui s’est rendu  et qui s’est mis au service des Romains  a très certainement rédigé un témoignage sur commande : il a grossi démesurément l’importance  de la révolte juive pour faire de son commanditaire un grand chef victorieux pouvant prétendre à tous les honneurs et au pouvoir.

On nous rappelle que les Romains victorieux n’ont pas exilé les juifs vaincus mais que ceux ci étaient déjà un peu partout dans les villes de la  Mare Nostrum romaine .On avance que l’exil a sans doute eu lieu après la défaite de la seconde révolte menée par Bar Kochba.

L’exil des Juifs pour les Chrétiens était le châtiment pour avoir fait crucifier Jésus , nous dit le commentaire. Et, à aucun moment, on ne parle de la reconnaissance par l’ Église de sa culpabilité dans l’accusation infondée de peuple déicide . On fait passer cela en affirmant que pour les juifs aussi, l’exil était un châtiment voulu par Dieu pour n’avoir pas respecté tous ses commandements.

SEPHORIS-SAFFURI

galileeantique2

Galilée antique

Le moment fort du film est la découverte d’une ville de Galilée qui s’appelait Sephoris dans l’ Antiquité et qui avait continué à prospérer après la conquête romaine comme  ville juive puisqu’elle avait accepté le joug romain et le versement de l’impôt exigé  par le conquérant. Cette ville conquise au VII e siècle par les arabes était devenue une ville musulmane sous le nom de Saffuri .La découverte  de petits chandeliers suffit à faire penser aux archéologues que les habitants étaient les descendants des juifs convertis à l’ Islam . L’hypothèse qu’une  ville de Galilée pouvait avoir emprunté l’usage de chandeliers à ses voisins ne semble pas digne d’intérêt.
L’idée qui est véhiculée est que les palestiniens sont les descendants des juifs et que les israéliens arrivés des quatre coins du monde ne retournent pas chez eux mais ont chassé ceux qui y ont toujours vécu . bref, le retour serait une supercherie et il faudrait parler de conquête .

En 1948, cette ville est conquise par les juifs , ses habitants ont fui et leurs maisons rasées . Un long moment du film est consacré à la tristesse d’un ancien habitant arabe revenu sur les lieux et indiquant où étaient son jardin et les chambres de sa famille. C’est poignant, subtilement poignant comme pour le million de juifs chassés des pays arabes et qui ne peuvent même pas y revenir .

Je n’ai pas un savoir suffisant pour battre en brèche les conclusions des archéologues, du moins ceux que l’on a choisis d’interroger . D’autres le feront .
Le spectateur moyen que je suis a eu l’impression qu’on voulait l’endormir avec un discours lénifiant  sur une »  esquisse de paix possible pour les hommes d’aujourd’hui » .

Mais  la mission est restée la même depuis toujours :
faire du peuple juif   un  » étranger sur sa terre natale et un intrus dans son propre pays ».

André MAMOU

Voir la vidéo :

 

Tagués avec : , , , , ,
Publié dans médias
Un commentaire pour “L’exil des Juifs
  1. Arnaud Devriès dit :

    Sur Saffuri, vous avez oublié de préciser qu’il s’agissait de chandeliers à 7 branches. Par ailleurs, 2 autres pratiques ne relevant pas de l’islam ont été mises en évidence: les musulmans de la région prélèvent une boule de pâte à pain avant de le cuire, qu’ils vont offrir (à je ne sais qui, je n’ai pas relevé); ils vénèrent également le tombeau d’un vieux sage, accrochant des bouts de tissus à la grille, invoquant le vieux sage entérré pour qu’il intercède dans leur vie, pour une raison ou une autre…Le vieux sage se trouve être un rabbin juif de l’Antiquité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter