Presque toujours, ce sont des Juifs. Charles Rojzman

Dans Le Perdant radical (Gallimard, 2006 – ci-contre), l’essayiste allemand Hans Magnus Enzensberger brosse le portrait d’hommes travaillés par le sentiment exacerbé de leur propre déchéance.

publicitÉ


Le conspirationnisme serait un trait récurrent de la personnalité de ces perdants radicaux en ce qu’il leur permettrait de se présenter à eux-mêmes et au monde comme les victimes d’une machination ourdie par des forces obscures rendues responsables de leurs échecs :

« Ce qui occupe l’esprit du perdant de manière obsessionnelle, c’est la comparaison avec les autres, qui à tout instant se révèle à son désavantage. […] La question de savoir pourquoi il en est ainsi contribue à ses tourments.

Car ce ne peut en aucun cas être sa faute. C’est impensable.

Voilà pourquoi il doit trouver des coupables qui sont responsables de son sort. […]
Le perdant se contente la plupart du temps des supports qui dérivent librement dans la société.

Les puissances menaçantes qui se sont liguées contre lui ne sont pas difficiles à identifier. En général, il s’agit d’étrangers, des services secrets, de communistes, d’Américains, de multinationales, d’hommes politiques, d’infidèles. Presque toujours ce sont aussi des Juifs. »

Il existe aussi des cultures, des nations perdantes.

Charles Rojzman

Soutenez Tribune Juive

Tribune Juive a besoin du soutien de ses lecteurs pour continuer d’exister. Un don minime, même de 5€, nous montrera votre adhésion et entraînera notre reconnaissance.

Tagués avec : , , , , , , ,
Publié dans livres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez notre Newsletter

SOUTENEZ TRIBUNE JUIVE

FAITES UN DON et DÉDUISEZ 66% DE VOS IMPOTS

Pour 100 Euros versés à Tribune Juive, vous recevrez une attestation CERFA qui vous permettra de déduire 66 Euros du montant de votre impôt. Ainsi votre don ne vous aura coûté que 34 Euros.