Moraly: Révolution au paradis, En direct de Jérusalem, le Blog de Katy Bisraor Ayache

Mon ami, Yehuda (Jean-Bernard) Moraly

sort un nouveau livre.

Révolution au Paradis : Représentations voilées de personnages juifs dans le cinéma de la France occupée: Les Enfants du Paradis (Editions Elkana, 2014).

revolutionauparadis
Avec ce livre, Moraly lance une véritable bombe dans l’historiographie du cinéma français. Son livre bouleverse le consensus autour du film culte. Les Enfants du Paradis, (Marcel Carné, Jacques Prévert, 1943) est en effet considéré comme un des plus beaux films du monde et a été désigné comme le meilleur film du cinéma français au 20e siècle.

Mais pour  Moraly, si le film est sublime, il est aussi antisémite.

Les historiens insistent sur le fait que le cinéma sous la  France occupée a échappé à l’embrigadement idéologique. Le livre montre exactement le contraire et jette une lumière absolument nouvelle sur  la période 1940-1944, où le cinéma français, sous la botte allemande, connait une paradoxale apogée. Moraly analyse des personnages qui ne sont pas ouvertement désignés comme juifs mais dont la profession, les traits ou le nom renvoient au Juif.

arletty

Arletty

Le livre montre aussi les différences existantes entre le scénario des Enfants du Paradis écrit en 1942 et le film projeté en 1945. Mais même dans cette version profondément modifiée après le débarquement allié, (pour amoindrir ou cacher son côté antisémite), un des personnages semble être une représentation voilée de personnage juif. Au-delà de l’inoubliable histoire d’amour et de la fresque magistrale du monde du théâtre se profile en fait un film aux références antisémites où le Juif  est considéré comme le responsable de la guerre et de tous les malheurs du monde. Moraly a aussi retrouvé des documents prouvant que le film a même été tourné avec de la pellicule allemande et une licence italienne, l’Italie étant alors allié de l’Allemagne nazie.

marcelcarné

Marcel Carné

 En d’autres termes, il a fallu attendre 70 ans, pour qu’un professeur de théâtre de l’Université hébraïque de Jérusalem ait le culot, le courage et l’impertinence de dévoiler la face voilée du film adulé. Faire une telle démonstration, c’est comme déboulonner la tour Eiffel dit Moraly.

Avec Révolution au paradis, Moraly continue, comme il a fait à travers ses autres livres sur Genet et Claudel à casser les images de marque. Un livre qui interpelle à une époque où l’antisémitisme menace de nouveau toute l’Europe.

En direct de Jérusalem, le Blog de Katy Bisraor Ayache
http://endirectdejerusalem.com/wordpress/?p=3793&utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+endirectdejerusalem%2Ffmzl+%28En+direct+de+Jerusalem%29
 

Soutenez Tribunejuive.info

Chers amis lecteurs,

Voilà déjà 5 ans que nous sommes là, pour vous donner la meilleure information : culturellement ouverte, politiquement variée, axée sur Israël et la communauté, mais attentive à la politique nationale et internationale. Oui mais, malgré tous nos efforts, malgré notre volonté forcenée de rester avec vous, nous nous essoufflons financièrement, et nous avons besoin de vous pour continuer. Alors si vous voulez nous aider, rien de plus simple : un clic sur "Faire un don", et d'avance MERCI à vous.


Powered by WPNewsman

Tagués avec : , , , , , , ,
Publié dans livres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Powered by WPNewsman

SOUTENEZ TRIBUNEJUIVE.INFO