Idiss, par Robert Badinter

A l’occasion de la parution de Idiss aux éditions Fayard, une rencontre débat se tiendra au mémorial de la Shoah mercredi 28 novembre à 18h30 en présence de l’auteur Robert Badinter, professeur de droit, avocat, juriste, essayiste, homme politique, ancien garde des Sceaux de 1981 à 1986 et président du Conseil constitutionnel.

publicitÉ


 

A l’âge où l’on écrit ses mémoires, Robert Badinter a préféré raconter la vie de sa grand-mère Idiss. Elle a vécu le destin tourmenté des Juifs russes de l’empire tsariste qui ont fui les persécutions au début du XXe siècle pour gagner Paris.

 

“J’ai écrit ce livre en hommage à ma grand-mère maternelle, Idiss. Il ne prétend être ni une biographie, ni une étude de la condition des immigrés juifs de l’Empire russe venus à Paris avant 1914. Il est simplement le récit d’une destinée singulière à laquelle j’ai souvent rêvé.
Puisse-t-il être aussi, au-delà du temps écoulé, un témoignage d’amour de son petit-fils. “

Animée par la journaliste Nathalie Saint-Cricq, responsable du service politique de France 2, cette rencontre est gratuite mais seulement sur réservation.

Mémorial de la Shoah
17, rue Geoffroy-l’Asnier – 75004 Paris – Tél. : 01 42 77 44 72
Métro : Saint-Paul ou Pont-Marie
contact@memorialdelashoah.orgwww.memorialdelashoah.org

Sylvie Bensaid

Passionnée d'information, Sylvie Bensaid diplômée en marketing et communication, commence sa carrière dans le Groupe Havas. Elle rejoint le magazine Tribune Juive aux côtés de Jacquot Grunewald puis d’Ivan Levai où elle prend la tête de plusieurs rubriques et participe au développement du magazine. Très impliquée dans la vie de la Cite, Sylvie Bensaid participa aux municipales dans le douzième arrondissement avec Jean Marie Cavada et Christine Lagarde. Elle est aujourd'hui la rédactrice en chef adjointe du site tribunejuive.info.

Tagués avec : , , , , , ,
Publié dans livres
3 commentaires pour “Idiss, par Robert Badinter
  1. Habibi dit :

    Drôle de « coco », qui a su être bougrement démago. avec l’aboli-tion de la peine de mort plutôt que sa limitation, en plus que d’avoir été l’aveugle de service et le complice, dévoué à la cause, de tous les massacres des régimes communistes de par le monde, que lui, le « monstre », ne pouvait ignorer.

  2. yannouch dit :

    Drôle de « coco », qui a su être bougrement démago. avec l’aboli-tion de la peine de mort plutôt que sa limitation, en plus que d’avoir été l’aveugle de service et le complice, dévoué à la cause, de tous les massacres des régimes communistes de par le monde, que lui, le « monstre », ne pouvait ignorer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez notre Newsletter