Togo: report du sommet Israël-Afrique

Au Togo, pour la première fois, un sommet Israël-Afrique, qui devait marquer le rapprochement entre Israël et bon nombre de pays africains, devait se tenir le mois prochain, entre le 23 et le 27 octobre, mais ce sommet a finalement été reporté à une date non déterminée.

Benjamin Netanyahu – Faure Essozimna Gnassingbé

Officiellement, c’est la situation politique interne au Togo qui a conduit à cette décision, mais des pressions de l’Afrique du Sud et de pays maghrébins ne seraient pas non plus totalement étrangères à cette décision. Pas question, toutefois, pour Israël, d’y voir un revers diplomatique. Le pays affirme continuer à renforcer ses liens avec le continent.

Emmanuel Nahshon, porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères, précise que la demande est venue du côté togolais et que cette dernière reflète « probablement » la situation interne au Togo. Une demande, ajoute-t-il, que « nous respectons » et un simple contretemps qui ne change rien à la présence israélienne en Afrique, assure-t-il.

En recevant le président togolais, Faure Gnassingbé, il y a quelques semaines, à Jérusalem, Benyamin Netanyahu avait évoqué des pressions de la part de pays arabes ou encore des Palestiniens. A la question de savoir si ces pressions ont finalement pesé dans la décision de reporter le sommet, Emmanuel Nahshon répond qu’elles sont tout à fait limitées.

« Non. Ces pressions n’ont pas empêché une visite très réussie du Premier ministre, l’an dernier, en Afrique de l’Est ni empêché non plus le sommet de la Cédéao qui s’est tenu au Liberia. D’autre part, il y a aussi plusieurs pays africains qui ont ouvert des ambassades en Israël. Il y a eu aussi un renouveau des relations diplomatiques avec la Guinée Conakry. Donc, je crois que le bilan de 2016, 2017 est extrêmement positif et qu’une opposition éventuelle de tel ou tel pays arabe, ne joue pas vraiment de rôle », a assuré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Rapprochement diplomatique

Pour Emmanuel Nahshon, les deux tournées africaines de Benyamin Netanyahu, en un an, sont aussi une manifestation du rapprochement de son pays avec l’Afrique. Un rapprochement économique, humanitaire, mais aussi diplomatique, car cette coopération renforcée doit aller de pair avec un soutien dans les instances onusiennes.

« Même sans le sommet, il faut dire qu’il y a aussi des contacts bilatéraux qui sont excellents. Il faut aussi rappeler, dans ce contexte, l’assistance humanitaire. Je pense notamment à ces inondations en Sierra Leone, suite auxquelles Israël a envoyé une assistance financière et aussi des médicaments », a-t-il rappelé avant d’ajouter « Nous ne sommes pas dans le domaine de la condition ; nous sommes dans le domaine des relations cordiales et amicales qui doivent trouver leur expression aussi sur la scène des organisations internationales. Ce que nous disons c’est que lorsque l’on est amis, on est amis partout », a-t-il souligné.

Un message passé notamment au Sénégal qui avait soutenu une résolution condamnant la colonisation israélienne en territoire palestinien. Israël avait alors rompu ses relations diplomatiques avec Dakar pendant cinq mois.

Source rfi

Soutenez Tribunejuive.info

Chers amis lecteurs,

Voilà déjà 5 ans que nous sommes là, pour vous donner la meilleure information : culturellement ouverte, politiquement variée, axée sur Israël et la communauté, mais attentive à la politique nationale et internationale. Oui mais, malgré tous nos efforts, malgré notre volonté forcenée de rester avec vous, nous nous essoufflons financièrement, et nous avons besoin de vous pour continuer. Alors si vous voulez nous aider, rien de plus simple : un clic sur "Faire un don", et d'avance MERCI à vous.


Powered by WPNewsman

Tagués avec : , , , , , , ,
Publié dans israël

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Powered by WPNewsman

SOUTENEZ TRIBUNEJUIVE.INFO