Russak-Aminoach, symbole d’une révolution bancaire féminine en Israël

Lorsque Russak-Aminoach, a pris le contrôle de la banque Leumi en 2012, ses bénéfices nets diminuaient. Depuis, en adoptant des outils technologiques pour soutenir les activités bancaires traditionnelles, elle a fait augmenter son bénéfice net à 977 millions de dollars en 2017 et en lui permettant d’être la première banque en Israël à utiliser la technologie Cloud, puis la première à mettre en place un bras « hi-tech » spécifique, appelé « Leumi-Tech ».

PDG de Bank Leumi, Russak-Aminoach est le symbole d’une révolution bancaire féminine en Israël.

Cependant, la nomination d’une femme est chose rare dans le secteur bancaire et une étude récente du Financial Times portant sur 50 des plus grandes banques du monde a révélé qu’une femme sur quatre seulement y occupe actuellement un poste de direction. Ce n’est pas le cas en Israël car, en plus de Russak-Aminoach, Lilach Asher-Topilsky est PDG de la Israel Discount Bank et Smadar Barber-Tsadik est PDG de la First International Bank.

publicitÉ


En outre, 35,5% des travailleurs de la haute technologie en Israël sont des femmes, ce qui éclipse la Silicon Valley où seulement 20% des promoteurs et 11% des cadres sont des femmes.

Cette singularité s’explique par le service militaire obligatoire d’Israël que les femmes doivent effectuer et pendant lequel les femmes sont exposées aux nouvelles technologies avec des postes à responsabilités pour utiliser, concevoir et fabriquer de nouveaux logiciels.

Le deuxième facteur  est que les femmes d’Israël sont encouragées dès leur plus jeune âge à adopter la technologie, à tester et à développer leurs propres idées et qu’elles ont plus de latitude que leurs homologues d’Europe si les choses ne vont pas bien au départ.

Cette mentalité de « chutzpah » a permis à Russak-Aminoach de lancer ce qui est considéré comme sa plus grande réalisation à ce jour : Pepper qui est la première banque exclusivement numérique d’Israël. Après avoir révolutionné l’industrie bancaire israélienne, Russak-Aminoach vise maintenant à étendre les plateformes de Pepper dans le monde entier.

Jean Klein pour Israël Valley

Source : Forbes & Israël Valley.

Tagués avec : , , , , , ,
Publié dans israël
2 commentaires pour “Russak-Aminoach, symbole d’une révolution bancaire féminine en Israël
  1. BOAZ dit :

    Brillante, mais elle a commencé son mandat de P-DG en 2012 par un « plan social » portant sur 20% des effectifs de la banque.. Tu parles d’une « destruction créatrice » à la Schumpeter !

    • André Mamou dit :

      Si elle a procédé à des licenciements , ‘est que la banqua avait trop de salariés à l’ère Du numérique ! Elle eût gardé le même équipage, la banque aurait disparu. Le libéralisme est un système cruel et Josef Schumpeter en convenait dès la première page de son livre. Il pensait même que le libéralisme n’avait pas d’avenir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez notre Newsletter