Pourboires en Israël. Les règles d’or pour survivre en douceur.

Tel-Aviv (Eyal Koren). En Israël, la réputations des serveurs n’est pas excellente. De nombreux Français refusent de donner un pourboire lorsque le service est médiocre. Les israéliens donnent toujours des pourboires même lorsque le serveur accumule les erreurs, car ils savent que les serveurs, même mauvais, sont souvent des étudiants qui vivent en « mode de survie ». Ne rien donner est une insulte dans un pays difficile à vivre pour ceux qui n’ont pas une famille à haut revenu.

Photo : Roni Schutzer/FLASH90

Selon (1), voici un petit récapitulatif des montants des pourboires à donner en Israël.

Au restaurant (très fortement recommandé) : De 10 à 15% du montant de l’addition. La plupart du temps, le pourboire est aussi payable par CB (mais dans ce cas, des frais de banque sont retirés aux serveurs).

Dans un bar (très fortement recommandé) : 10% du montant de la boisson ou plus si le serveur s’est bien occupé de vous.

Bagagiste à l’hôtel (moyennement recommandé) : Entre 20 et 50 shekels  selon le nombre de bagages et la classe de l’hôtel.

Femme de chambre à l’hôtel. Vous pouvez laisser entre 20 et 50 shekels si vous le souhaitez

Taxis (pas obligatoire). En général on arrondit la somme de quelques shekels.

Dans une salle de mariage/ fêtes. Beaucoup de gens ne savent pas, mais les mariés doivent payer un pourboire aux serveurs (une somme qui peut monter jusqu’à 1500 shekels en fonction des mariages). Certains laissent donc des pourboires directement sur la table (entre 20 et 50 shekels), d’autres ajoutent un petit billet en plus dans l’enveloppe cadeau aux mariés.

Chez le coiffeur. En règle générale, on laisse entre 10 shekels pour un shampooing et une coupe pour homme (ou une couleur), un peu plus s’il y a eu coupe et brushing, et jusqu’à 50 shekels si c’est un lissage qui prend des heures.

Soins beauté. En général, 10 à 20 shekels pour une manucure pédicure, et dans le même ordre de pourboire pour une épilation. Pour les soins du visage ou maquillage permanent, l’usage est de laisser au moins 20 shekels. Dans un Spa on donne en principe un pourboire équivalent à 10% du montant des soins.

Lavage de voiture : 5 shekels de pourboire sont suffisant. 10 shekels si la voiture brille comme au premier jour.

A la station essence : Vous pouvez laisser 5 shekels à la personne qui vous sert, mais ce n’est pas une obligation car lorsqu’on vous sert de l’essence, le prix est légèrement plus cher que si vous vous servez vous-même.

Livraison de nourriture à domicile (recommandé) : Une pièce de 10 shekels fera l’affaire pour le livreur du supermarché. 5 shekels suffisent pour des sushis ou une pizza.

En cas de déménagement : Vous devez donner un pourboire d’au moins 50 shekels pour chaque déménageur

Les placeurs aux théâtre et à l’opéra : bien qu’étudiants, ils n’ont pas le droit de recevoir de pourboires.

  1. Source : Avec EretzAujourd’hui  et JSSNews. IsraelValley valide totalement les montants recommandés.

Source : israelvalley.com

Soutenez Tribunejuive.info

Chers amis lecteurs,

Voilà déjà 5 ans que nous sommes là, pour vous donner la meilleure information : culturellement ouverte, politiquement variée, axée sur Israël et la communauté, mais attentive à la politique nationale et internationale. Oui mais, malgré tous nos efforts, malgré notre volonté forcenée de rester avec vous, nous nous essoufflons financièrement, et nous avons besoin de vous pour continuer. Alors si vous voulez nous aider, rien de plus simple : un clic sur "Faire un don", et d'avance MERCI à vous.


Powered by WPNewsman

Tagués avec : , ,
Publié dans israël
Un commentaire pour “Pourboires en Israël. Les règles d’or pour survivre en douceur.
  1. Disraeli dit :

    Bon ou mauvais service, les Français sont souvent odieux. Et pas qu’à Tel Aviv. A Deauville aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

SOUTENEZ TRIBUNEJUIVE.INFO


Chers amis lecteurs,

Voilà déjà 5 ans que nous sommes là, pour vous donner la meilleure information : culturellement ouverte, politiquement variée, axée sur Israël et la communauté, mais attentive à la politique nationale et internationale. Oui mais, malgré tous nos efforts, malgré notre volonté forcenée de rester avec vous, nous nous essoufflons financièrement, et nous avons besoin de vous pour continuer. Alors si vous voulez nous aider, rien de plus simple : un clic sur "Faire un don", et d'avance MERCI à vous.


Powered by WPNewsman