Netanyahou: « Le Hezbollah prévoyait d’envahir une partie de la Galilée »

Le Premier ministre Binyamin Netanyahou s’est exprimé mardi soir devant les caméras pour une conférence de presse à propos de l’Opération “Bouclier du Nord” lancée près de la frontière israélo-libanaise. Avant lui, le porte-parole de Tsahal Ronen Manelis avait apporté des précisions techniques sur l’opération en cours, sa justification et sa préparation. Il avait évoqué la mise au jour du premier tunnel localisé et neutralisé par Tsahal. Il était arrivé à 40 mètres à l’intérieur du territoire israélien! Le chef d’Etat-major de Tsahal Gadi Eizencot s’est exprimé à la fin.

Binyamin Netanyahou: “Le Hezbollah prévoyait d’envahir une partie de la Galilée”. Photo Noam Revkin Fenton / Flash 90

Binyamin Netanyahou a d’abord insisté sur les intentions du Hezbollah: “Le Hezbollah prévoyait de faire entrer des centaines de terroristes sur notre territoire dans le cadre d’un conflit plus large qu’il envisageait afin de prendre le contrôle de la Galilée. Il s’agissait d’une menace concrète préparée avec une audace que nous n’avions pas connue auparavant de la part de cette organisation terroriste”.

publicitÉ


Le Premier ministre a ensuite pointé du doigt l’Iran, qui “commandite et finance ce genre de projets” et rappelé qu’Israël agit par divers moyens et avec succès face à l’Iran pour faire échouer toutes ces tentatives.

Concernant cette opération plus précisément, Binyamin Netanyahou a souligné qu’elle a été décidée il y a déjà un moment par le cabinet de sécurité et il a remercié au passage le chef d’Etat-major ainsi que l’ancien ministre de la Défense Avigdor Lieberman pour l’avoir minutieusement planifiée. Le chef du gouvernement a aussi précisé l’objectif de l’opération: “Cette opération se poursuivra tant qu’il sera nécessaire et jusqu’à ce qu’elle aura atteint son objectif. Il ne s’agit pas d’une opération ponctuelle mais d’une opération qui se déroulera dans la durée”.

Binyamin Netanyahou a ensuite adressé des éloges à ceux qui ont œuvré pour la mise en place de “Bouclier du Nord”: les services du Renseignements, les unités technologiques et de recherche de Tsahal et du ministère de la Défense ainsi que celles du génie militaire qui selon lui “accordent à Tsahal des capacités uniques au monde qui lui ont permis de détruire presque tous les tunnels souterrains en provenance de la bande de Gaza et permettront d’en faire de même avec ceux creusés par le Hezbollah”. Le Premier ministre a mis exergue les succès de Tsahal en ce domaine: “Pendant des années, le Hamas et le Hezbollah ont dépensé des sommes astronomiques dans la construction de ces tunnels souterrains et ils ont tout fait pour dissimuler leur existence. Mais de manière méthodique, avec détermination mais aussi sens des responsabilités, nous démantelons au fur et à mesure cette arme stratégique”.

Sur le plan de politique étrangère, le Premier ministre a dénoncé la violation flagrante de la résolution 1701 du Conseil de sécurité, conséquente à la 2e Guerre du Liban, qui interdit formellement au Hezbollah de se réarmer et de se préparer à combattre Israël. Dans son intrevention qui précédait celle du Premier ministre, le porte-parole de Tsahal avait révélé que le tunnel creusé par le Hezbollah partait d’un bâtiment situé à proximité d’une position de la Finul!

Sur l’attitude de la communauté internationale, Binyamin Netanyahou a rappelé son entrevue de la veille avec le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo qui lui a exprimé le total soutien de l’Administration Trump à cette opération. Il a dit avoir demandé aux Américains d’imposer des sanctions supplémentaires contre le Hezbollah et annoncé qu’il s’entretiendra dans les prochains jours avec des dirigeants d’un certain nombre de pays ainsi qu’avec le secrétaire-général de l’ONU Antonio Guterres. Enfin, sur ce point, Binyamin Netanyahou a insisté sur la responsabilité du gouvernement libanais sur tout ce qui a trait au Hezbollah et à ses activités dans le sud du Liban.

Tout comme il l’avait fait lors de son intervention après le cessez-le-feu face au Hamas, le Premier ministre a répété que ce que voient et savent les citoyens israéliens à propos des différents fronts n’est qu’une infime partie de ce qui se passe en réalité: “Ce que nous révélons aujourd’hui n’est qu’une petite partie de l’image globale quant à nos actions en faveur de la sécurité de nos citoyens, sur tous les fronts. Ils doivent savoir que tout est pris en compte et que tout est fait avec une réflexion maximale”. Ceci pour répondre à ceux qui dans l’opposition l’accusent d’avoir fait lancer cette opération pour faire diversion sur les affaires judiciaires le concernant. Il en a profité pour remercier les populations des zones concernées qui par leur calme et leur résistance morale permettent à Tsahal d’agir comme il le faut.

Enfin, Binyamin Netanyahou a demandé au chef d’Etat-major de transmettre son soutien et ses remerciements, ainsi que ceux de la population, aux officiers et soldats de Tsahal, “qui sont les Maccabim d’aujourd’hui”.

Les trois intervenants ont confirmé que la décision de lancer “Bouclier du Nord” a été prise il y a quelques semaines déjà, selon toutes les procédures en vigueur.

Vidéo:

https://videoidf.azureedge.net/4b66f6ac-a618-4649-883b-18e5331ee5be

Source : lphinfo.com

Tagués avec : , , , , , , , , ,
Publié dans israël
Un commentaire pour “Netanyahou: « Le Hezbollah prévoyait d’envahir une partie de la Galilée »
  1. Julius dit :

    Pour rendre tout cela possible il faut tout ce qui manque actuellement à la France, à savoir des chefs, de la volonté, de la confiance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez notre Newsletter
Tribune Juive, L’histoire continue…