Mimouna, coutume devenue fête nationale

La Mimouna est une fête que j’apprécie énormément. C’est une fête lumineuse et optimiste.

La Mimouna est une coutume suivie par les Juifs du Maroc et ceux de l’ouest de l’Algérie.

publicitÉ


Ses origines ne sont pas très claires :

  • La Mimouna viendrait du mot Emouna, croyance en hébreu, croyance en la venue du Messie.
  • La Mimouna viendrait du mot Mimoun, chance en arabe.
  • La Mimouna viendrait du rav Mimoun, le père de Maimonide, le rav Mimoun qui serait décédé ce jour-là et comme ce n’était pas la coutume de se rendre sur la tombe des Saints le mois de Nissan, ce jour serait dédié à son souvenir.

Le soir de la fête, chez nous, on met sur la table de la farine dans laquelle on a planté sept gousses de fèves, du beurre, du « petit lait », du levain, des confitures, une assiette avec des pièces anciennes. Des épis de blé.

On mange du couscous au beurre, roulé à la main par ma maman, et avant par ma grand-mère, et sans doute par mon arrière-grand-mère. Chez les Marocains, pas de couscous mais des moufletas, de délicieuses crêpes.

En Israël, cette coutume est presque devenue une fête nationale.

« תרבחו ותסעדו », Que la Réussite soit avec vous!

En souvenir de mes parents Jeannine et Alfred Samoul. Que leur mémoire soit source de bénédiction.

Rachel Samoul pour kefisrael.com

Soutenez Tribune Juive

Tribune Juive a besoin du soutien de ses lecteurs pour continuer d’exister. Un don minime, même de 5€, nous montrera votre adhésion et entraînera notre reconnaissance.

Tagués avec : , , , ,
Publié dans israël
2 commentaires pour “Mimouna, coutume devenue fête nationale
  1. fanny hochbaum dit :

    cette tres jolie coutume se pert ?

    Je cherche « une Mimouna » dans le quartier Ben Yehouda Gordon ……
    merci

  2. Albertantique dit :

    Originaire du Maroc, la mimouna n’aurait pas prospérée sans l’aide de nos compatriotes musulmans qui à l’heure convenue, nous fournissaient tout le nécessaire (herbes, poissons, miel, levure etc…).C’était la soirée portes ouvertes où toutes les religions étaient invitées dans une sorte de célébration du printemps.Ce sont des souvenirs impérissables

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez notre Newsletter

SOUTENEZ TRIBUNE JUIVE

FAITES UN DON et DÉDUISEZ 66% DE VOS IMPOTS

Pour 100 Euros versés à Tribune Juive, vous recevrez une attestation CERFA qui vous permettra de déduire 66 Euros du montant de votre impôt. Ainsi votre don ne vous aura coûté que 34 Euros.