L’odieux cirque politique israélien par Thérèse Zrihen-Dvir

Je me suis mille fois posée cette question : « Pourquoi les israéliens qui ont tant souffert des erreurs de la Gauche politique israélienne, continuent à affluer vers elle, nonobstant leurs déceptions et les calamités qui se sont abattues sur le petit état juif et sur eux.

La gauche israélienne n’a de cesse de nous faire entrevoir un accord compréhensible avec les arabo-palestiniens. Elle n’a de cesse de nous nourrir d’un espoir absurde qu’une paix pourrait être négociée et implémentée entre les israéliens et les arabo-palestiniens, bien que ces derniers déclarent ouvertement leur refus et leur objectif d’anéantir Israël et de s’emparer de tous ses territoires…

Que faudrait-il faire pour insuffler un peu de logique et de bon sens dans les têtes des gauchistes ? Cela dure depuis si longtemps et en dépit de toutes les concessions faites par la majorité des chefs d’état israéliens, les arabo-palestiniens demeurent fermes sur leurs positions, tandis que les israéliens tergiversent et progressent vers des démarches qu’ils regrettent amèrement par la suite.

Pouvons-nous nous nous permettre de commettre des erreurs additionnelles ?

Plus rien ne m’étonne en ce qui les concerne. Ils sont tombés encore une fois sur la tête et ils abandonnent la Droite politique pour l’aventure suicidaire de la Gauche. Le malheur est qu’il s’agit d’une Gauche qui, sans vergogne, s’appuie sur les partis arabo-palestiniens d’Israël, ceux-là même qui n’omettent jamais de souligner que leur objectif est de faire de l’ État d’Israël un État pour tous ses citoyens, bannissant l’aspect juif d’Israël.

Nous sommes donc mal partis.

Si la Gauche politique prend le pouvoir, Israël va devoir accepter la création d’un État palestinien sur les frontières de 1967 avec la division de Jérusalem, dont ils feront entre-temps la capitale de la Palestine, avant de s’atteler à la conquête du restant.

Les dimensions de l’ État d’Israël le mèneront à son suicide, si cela ne se fera pas plus tôt avec la participation des partis arabo-palestiniens d’Israël.

Que faire ?

Suivre notre conscience et surtout notre volonté de protéger l’identité juive de l’état d’Israël.

En fait, qui a besoin d’ennemis ?

Si, il fut un temps déjà, Israël avait été anéantie à l’époque de l’invasion romaine, elle le fut grâce à la division du peuple. L’histoire se répète aujourd’hui. Le peuple est divisé pour ne pas dire qu’il se désintègre en lui-même.

Nous avons les juifs haineux de soi, qui veulent leur part dans ce projet. Nous avons les Neituréi Karta qui militent pour l’anéantissement d’Israël, les orthodoxes non sionistes, qui refusent de reconnaitre l’existence d’Israël et nous avons évidemment ceux qui veulent d’un État laïc et qui sont aujourd’hui appuyés par les juifs démocrates des USA. Ces derniers exigent ce que les chefs d’état européens exigent de leurs civils : La diversité, le multiculturalisme et l’abolition des frontières et de la nation. En un mot, la fin d’un État juif.

Bibi Netanyahu vous a déçu, possible qu’il l’ait fait. Mais rien ne prouve encore qu’il soit coupable. Pour cela il faut qu’il soit d’abord jugé et trouvé coupable. Or, cela ne sera possible qu’après les élections. Entre-temps la Gauche avec en tête Gantz et Lapid, pavoise et se gargarise, se sentant capable de détrôner le Premier ministre actuel. Pour eux, tout sauf Netanyahu.

Je vous avoue que j’ai été écœurée par les récentes déclarations injustes faites au Premier Ministre, comme par exemple, leur demande à Netanyahu de démissionner.

Aucun respect, aucune considération, ne lui sont accordés, ne fut-ce que pour les avantages et ses succès qu’il a réussi à atteindre et obtenir durant ses longues années de chef d’état.

Comme l’a si bien dit George Bernard Shaw :

« L’expérience nous apprend que l’homme n’apprend jamais rien de l’expérience ».

Et la cruauté dépassera toujours la gratitude.

Source :therese-zrihen-dvir.over-blog.com

Tagués avec : , , , , , , ,
Publié dans France
3 commentaires pour “L’odieux cirque politique israélien par Thérèse Zrihen-Dvir
  1. BENHAMOU dit :

    La position de la gauche israélienne et la démographie des palestiniens sont un défi pour les 10 années à venir qui mettent à risque l’existence du pays.
    A choir que le retrait de Gaza n’est pas une preuve suffisante des objectifs de ces personnes appelés palestiniens, de ces personnes qui se disent peuple palestiniens financés et soutenus par les antisonistes du monde entier, C’est à dire cette obsession raciste hitlérienne pro palestinienne de supprimer de la Terre l’existence Juive d’un peuple.
    Au-delà de la logique politicienne et économique du pays Israël Juif, la vision spirituelle aboutira vers une conclusion de rédemption et de reconnaissance de l’existence du peuple hébreu juif sur sa terre avec ses qualités ses travers sa rigueur sa fierté que D… ne plaise.

  2. Habibi dit :

    Si Gantz, le « bouledogue pétrifié », l’emporte, ce sera la fin à court ou moyen terme de l’Etat Israélien

  3. Yannouch dit :

    Si Gantz, le « bouledogue pétrifié », l’emporte, ce sera la fin à court ou moyen terme de l’Etat Israélien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter