L’éclatante victoire de Nétanyahou, par Raphaël Nisand

Partout dans le monde occidental les médias, les analystes politiques et les opinions publiques s’étonnent du résultat des élections israéliennes.

Comme pour Trump, avec le décalage horaire en moins, on s’endort le soir avec les résultats souhaités par les médias et on se réveille au matin avec un résultat à l’opposé, le vrai celui-là.

publicitÉ


Il faut croire que pour ces bêtes politiques que sont Trump et Netanyahou, même les sondages sortie des urnes qui doivent pourtant donner une idée précise de la situation sont faux.

Encore pour Trump y avait-il l’excuse du mode de scrutin particulier qui fait qu’avec 2 millions de voix de différence Hilary CLINTON a malgré tout été battue.

Benyamin Netanyahou est le vainqueur des élections législatives israéliennes. (Reuters)

Pour NETANYAHOU, les premières projections ont été littéralement fausses allant même jusqu’à prédire un bloc de gauche supérieur à celui de droite sans même parler du parti de GANTZ crédité de 33 sièges, NETANYAHOU seulement de 27 sièges.

Les partisans de GANTZ se sont emballés et l’on voyait à leur QG des scènes de triomphe et de liesse sans commune mesure avec les résultats auxquels on aboutit finalement.

Gantz lui-même, intoxiqué par ces faux résultats a crié victoire puis a tardé à reconnaitre sa défaite une fois celle-ci acquise, ceci en contrariété flagrante avec la maturité des partis politiques israéliens qui, d’ordinaire, reconnaissent toujours le résultat des urnes.

En réalité le bloc de droite l’emporte très nettement avec au moins 65 sièges sur une knesset de 120 c’est à dire une très large majorité si l’on considère que les sièges des partis arabes sont inclassables.

Mais il y a mieux pour NETANYAHOU. Avidgor LIEBERMANN qui a contraint aux élections par sa démission en tant que ministre des affaires étrangères et qui se posait en rival de droite a été sèchement battu. Tout comme ont été finalement battus les jeunes ténors de la droite israélienne, la nouvelle droite de Naftali BENNET et Ayelet SHAKED.

Je sais que de France c’est difficile à croire mais en fait la position de NETANYAHOU a semblé relativement centriste.

Malgré les provocations du HAMAS et les va-t-en guerre qui à l’instar de LIEBERMANN, BENNET ou même GANTZ réclamaient la guerre à Gaza, NETANYAHOU a osé dire en pleine campagne électorale qu’il refuserait toujours de faire une guerre inutile, se positionnant ainsi nettement au-dessus de la mêlée.

Une fois la victoire acquise NETANYAHOU a répété « j’ai l’intention d’être le premier ministre de tous les citoyens d’Israël de droite et de gauche, Juifs et Non Juifs ». Difficile d’être plus consensuel.

Dans la nouvelle majorité le Likoud de NETANYAHOU se taille la part du lion avec 35 sièges, du jamais vu depuis très longtemps et un net gain depuis les précédentes élections.

Faut-il s’étonner de ce résultat ?

Si des poches de pauvreté subsistent et sont à mettre au débit de la politique libérale de NETANYAHOU, le reste de son bilan est très positif, le taux de chômage est à 4 % c’est à dire un quasi plein emploi, l’inflation est jugulée et le shekel est une monnaie forte, le taux de croissance se situe bon an mal an entre 4 et 6 % et Israël est devenu la 8ème puissance mondiale malgré son territoire confetti et le fait qu’il y ait moins de 10 millions d’habitants, un nain démographique devenu un grand de ce monde.

Au niveau sécuritaire, depuis le retrait de Gaza et la protection des frontières par des murs les attentats de masse ont heureusement disparu même s’il reste un terrorisme résiduel ainsi que la menace iranienne.

Au surplus, NETANYAHOU a obtenu récemment de grands succès diplomatiques à l’extérieur, grâce à TRUMP bien sûr, mais aussi par un activisme de bonne volonté dans plusieurs pays arabes du Golfe et en Afrique.

Les partis ultra-orthodoxes s’en sortent bien malgré leurs divisions et ils participeront sans doute au gouvernement comme c’était le cas quand la gauche était au pouvoir.

Les 2 battus lors de ces élections ( à part les rivaux de droite de NETANYAHOU) sont le processus de paix dit d’Oslo et le parti qui les portait, AVODA le parti travailliste israélien qui avec 8 députés n’est plus que l’ombre de lui-même.

Comment pourrait-il en être autrement ? Il n’y a pour l’heure pas d’interlocuteur pour la paix chez les palestiniens et Oslo c’est à dire la paix contre des territoires a malheureusement perdu beaucoup de son sens depuis que Gaza a été évacué par Israël et s’est transformé en plate-forme de tirs contre Israël.

AVODA est perdant sur tous les tableaux. Non seulement il n’y a plus de partenaire palestinien pour la paix mais en plus AVODA a été contraint de se retirer de l’internationale socialiste depuis que celle-ci a adopté une résolution antisémite accusant Israël de déporter les palestiniens.

Il reste une inconnue, quelle sera la réaction des uns et des autres à cette 5eme victoire de NETANYAHOU ?

Le plan TRUMP pour la paix dont on ne connait pas encore les contours aura-t-il plus de chance d’aboutir suite à cette victoire ?

L’Union Européenne et notamment la France prendront-elles en compte le résultat des urnes ?

A en juger par l’absence gênée de félicitations françaises et l’enthousiasme de SALVINI, c’est plutôt le statu quo dans le processus de paix qui va l’emporter pour 4 nouvelles années.

Raphaël Nisand
Chroniqueur le lundi matin 8H30 sur Radio Judaïca .

Tagués avec : , , , , ,
Publié dans France
5 commentaires pour “L’éclatante victoire de Nétanyahou, par Raphaël Nisand
  1. Julius dit :

    Voilà un article concis, exhaustif, argumenté et clair comme on aimerait en lire plus souvent dans la presse française. « j’ai l’intention d’être le premier ministre de tous les citoyens d’Israël de droite et de gauche, Juifs et Non Juifs ». Il ne me semble pas avoir entendu une déclaration équivalente de la part de notre président actuel, même si j’ai plutôt l’habitude de zapper en le voyant apparaître, c’est-à-dire toutes les cinq minutes environ. Mon pouce en attrape des crampes. Quant à  » l’absence gênée de félicitations françaises », c’est du jamais vu de la part d’un responsable politique de haut niveau dans un contexte semblable d’élections libres et démocratiques. Voilà vraiment un article qui tranche avec tout ce que l’on peut lire dans la plupart des media muselés français. Encore un fois merci à TJ qui reste un des rares espaces de liberté dans ce monde en folie.

  2. Dov Bellaiche dit :

    Cette campagne électorale a été gagnée par un homme au dessus duquel plane le nuage de la décision du conseiller l’inculper sur trois dossiers: corruption, fraude et abus de confiance ». Voilà que Netanyahou a gagné ces élections bien que ses electeurs ont conscience que la coalition qu’il formera fera tout pour mettre en oeuvre ses pouvoirs législatifs mis entre leur mains afin de tenter de faire passer des lois dont le seul but sera de s’empêcher sa comparution en justice. Les membres de cette coalition vont bien entendu sacrifierla loi et morale en faveur d’intérêts politiques. La fin justifie les moyens. C’est de la corruption politique. Ils devront un jour justifier leur cécité.

    • André Mamou dit :

      Il a été élu. Vox populi vox dei!
      Soyez beau joueur et n’attendez pas que des juges trop pressés fassent gagner celui que vous soutenez !
      Si Bibi doit être jugé il le sera à la fin de son mandat et en attendant il gouvernera !

  3. ARNERA membre ICEJ dit :

    Loué soit YAHVé = BIBI HA¨J
    JOIE ? jOIE JOIE
    hallEL OU YAH

  4. Mimi dit :

    Les sondeurs progauchistes ont eu tout faux merci mon D…!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter