Le Mossad crée un fonds d’investissement pour accéder au top de la technologie

L’industrie et l’armée d’Israël ont acquis une réputation mondiale pour leurs prouesses technologiques – et le Mossad veut en faire partie.

Le Mossad met la touche finale à un fonds d’investissement qui investira dans les startups locales dès la fin du mois, selon des déclarations faites par des banquiers à The Marker (journal financier de Haaretz).

Le fonds n’investira que l’argent du Mossad, sans capitaux extérieurs. Et au lieu d’obtenir des parts des sociétés en retour, il obtiendra des droits sur les produits et la technologie des startups pour l’utilisation par l’agence, ont déclaré plusieurs banquiers qui ont aidé à mettre en place ce fonds et ont demandé l’anonymat.

Israël a acquis une réputation mondiale pour ses prouesses technologiques, mais le fonds d’investissement du Mossad marque un nouveau tournant surprenant. L’objectif est un deal gagnant-gagnant : donner à l’agence un accès direct à des développements à la pointe de la technologie tout en ajoutant de la valeur aux startups via ce lien au Mossad.

Le Mossad, cependant, n’est pas la première agence de renseignement à investir directement. La CIA a déjà mis en place son In-Q-Tel, un fonds à but non lucratif fondé il y a 17 ans.

Rappelons également, que sur un modèle légèrement différent, des liens étroits existent déjà entre les startups, et des compagnies industrielles liées à la sécurité. Ainsi, Rafael a lancé ce type de coopération avec la société d’investissement Elron, en investissant dans des startups axés sur la technologie du cyber et du renseignement.

Le bureau du Premier ministre a refusé de confirmer les détails du fonds prévu, mais a déclaré que la question était en cours d’étude.

Line Tubiana

Traduit et adapté de Haaretz

Tagués avec : , ,
Publié dans France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter