Le Baron Des Hauts de Seine incarcéré avec mandat de dépôt: la Justice a failli. Sarah Cattan

Patrick et Isabelle Balkany

N’en déplaise à son avocat, N’en déplaise aux Levalloisiens, N’en déplaise à ses potes, N’en déplaise à d’aucuns de la Communauté juive, Patrick et Isabelle Balkany, tout sympatoches fussent-ils, à vous lire,  ne se sont pas pris, dans ce premier procès pour fraude fiscale, un jugement inique: le Baron des Hauts de Seine était malhonnête avant que d’être Juif.

Il aurait donc fallu de peu pour qu’aujourd’hui la France se félicitât que Justice ait enfin, pour partie, fait son job : sévir et punir le politique comme elle le fait pour le manant.

publicitÉ


Le Système Balkany

Qui ignore le Système Balkany. Un feuilleton de 35 ans.

Qui ne sait pas ce clientélisme à visage découvert qui a vécu ses plus beaux jours à Levallois.

Amis du Président de l’époque. Et sans doute amis fidèles. Et peut-être même Sympas, Isabelle et Patrick.

Le choquant de l’affaire est que ce soit là une première. Que d’autres avant ces deux-là aient pu agir presque aussi mal et être à peine admonestés.

La très choquante incarcération avec mandat d’arrêt

Il reste surtout cela: le très choquant, l’infiniment détestable, cette incarcération avec mandat d’arrêt, inédite pour un homme politique, et ridiculement bafouée lorsqu’il s’est agi d’un Soral, d’un Dieudonné, ou de ceux qui masacrèrent les nôtres et se retrouvèrent, eux, hospitalisés en psychiatrie: Face à ceux-là, la Justice plie et courbe le dos. Chaque jour.

Ici, une décision outrancière. Qui sent la petite vengeance, la bataille d’ego, et je balance pour savoir si aujourd’hui un Juge a voulu remettre à sa place le trop insolent Eric Dupont-Moretti ou le Maire de levallois, qui persista durant le procès à jouer le valeureux, l’intouchable, le trop sûr de lui, qui peut-être croyait, habitué qu’il l’était, être absous par ses électeurs.

Balkany, Juif? Mais surtout escroc

D’aucuns veulent absolument voir dans ce jugement – désavoué même par les opposants de Patrick Balkany- , cette faute de la Justice, cette inélégance, – car après tout la Justice doit être noble et exemplaire -, un jugement antisémite : Patrick Balkany serait Juif.

Ils veulent, ceux-là, l’absoudre de toutes ses fautes : Il n’a tué personne, disent-ils à raison.

Ils veulent, encore, confondre la folie de L’affaire Sarah Halimi avec ce qui n’est qu’une affaire de manque de morale, laquelle est fondamentale en politique.

Ils refusent, ceux-là, de noter qu’aujourd’hui, enfin, après tant d’années d’imposture, la Justice dit Stop à un Maire sans scrupule.

Ils invoquent, encore, que Levallois est un modèle où il fait bon vivre.

Certes. C’est là l’art du couple Balkany : partager. Donner à son électorat tout en s’arrosant généreusement. Distribuer à gogo, sans s’oublier au passage.

Il n’est jamais réjouissant de voir un Homme passer de la vie civile à la Case Prison.

Mais Patrick Balkany ne dormira pas longtemps à La Santé. On nous dit que ce soir, il ne dormira pas aux côtés de détenus ordinaires. Il sera placé à l’Etage des Vulnérables, – ça ne s’invente pas-, ex-étage réservé aux VIP. Là où fut incarcéré Alex. Alexandre Benalla.

Appel a été interjeté. Hélas un autre jugement arrive. Le 18 octobre

Le particulier de l’histoire, c’est que ce sera … Isabelle, l’épouse, elle-même sanctionnée de 3 années de prison, qui assurera l’intérim à la Mairie. Non. Rien.

Un jour, Un film. De série B

Gageons que si un jour le couple Balkany fait l’objet d’un film télévisé, jamais ne sera abordée dans ce film la question de savoir si Balkany… fut puni parce qu’il était Juif. Même si ce soir l’épouse, après avoir pudiquement confié les pépins de santé de son mari, chanta la dignité de celui qui fut fils d’un déporté à Auschwitz. Car on peut donc être fils de déporté et un brin lascar.

Publié dans France, justice
22 commentaires pour “Le Baron Des Hauts de Seine incarcéré avec mandat de dépôt: la Justice a failli. Sarah Cattan
  1. ROBERTO COHEN dit :

    Un article puant de cette complaisance agenouillée face à tous les pouvoirs que ne cesse d’incarner le crif et vous son porte-voix.

    On ne retient rien de ces phrases alignées d’une diarrhée du niveau rédactionnel d’un BEPC.
    On ne retient rien parce qu’il n’y aura aucune conviction chez cette race de Juifs de gauche par principe plus que raisonnement. Ces mêmes Juifs refusant d’admettre qu’ils ne se sauveraient jamais à être les valets humiliés.
    Vous restez l’incarnation de deux mille ans d’exil avant deux autres millénaires de têtes de mules.

    Sauf erreur cela fait quatre mille ans que vous êtes dans le désert et refusez toujours de crever pour laisser un chance à la veine des David, capables de suinter le sang pour offrir au Peuple honneur et dignité.

    • Nadia Lamm dit :

      Roberto Cohen êtes-vous certain d’être juste envers Sarah Cattan? Vous écrivez qu’elle est la voix du Crif, en bref une vendue, une lâche, une ordure qui est prête à livrer ses frères juifs pour un plat de lentilles !

      Maintes fois j’ai constaté et mis en cause le problème du loyalisme à tous crins du Crif et du Consistoire; je pense que Sarah Cattan, qui a pris maintes et maintes fois La defense des enfants de Sarah Halimi et dénonce l’Injustice suprême qui était faite à celle-ci et, à travers elle a tous les Juifs de France et sans doute aussi aux Musulmans, traités en Irresponsables à travers la psychiatrisation de crimes de certains d’entre eux – n’est pas suspecte de garder sa langue dans son stylo et ses convictions pour elle quand il y va de monter au créneau pour réclamer justice,

      Dans le cas du verdict qui frappe Balkany je récuse comme l’avocat Dupont-Moretti la sanction d’emprisonnement, car il est rarissime que la fraude fiscale, seule, entraîne cette peine. Et là je vous rejoins.

      Quant à caractériser Monsieur Balkany de fraudeur du fisc, avec les circonstances attenuantes que l’on sait, ça paraît raisonnable.

      Et il m’est aussi insupportable qu’à vous et à Sarah Cattan que tant et tant d’assassins islamistes se retrouvent simultanément en liberté.

  2. Taieb dit :

    Complètement en accord avec ce commentaire la pseudo pigiste qui écrit ces vomis est répugnante tres très déçue de Tribune Juive qui donne la parole a de tels propos ca ne l’honore pas nous avons déjà tout cela a profusion dans les medias «  traditionnels »
    Lamentable et si je devais relire cette femme j’annulerais tout tout

    • André Mamou dit :

      Dans notre présentation de Tribune Juive il est écrit :
      « Tous les sujets abordés , tous les points de vue exposés « 
      Tribune juive veut être une tribune où se succèdent des orateurs différents et adversaires ! C’est au lecteur de choisir …

      • Tribune juive info ne devrait pas diffuser des commentaires comme ceux des nommés Robert Cohen et Taieb. Sans aller jusqu’à la censure, elle devrait exiger des commentateurs une tenue verbale polie exempte de toute expression vulgaire, ne serait-ce que par respect à l’égard des lecteurs et commentateurs qui suivent.

      • Alexandrine COHEN-ROUX dit :

        Caroline Fourest disait à propos de la politique éditoriale du grand ami de Nabe : « La liberté d’opinion pour Frédéric Taddéi, c’est 5 minutes pour Hitler et 5 minutes pour les juifs ». Dommage pour moi Monsieur Mamou de ne pas avoir eu connaissance de votre charte avant de vous proposer mes articles. Le regretté Serge Benattar me disait souvent « Vous ne lisez donc jamais Alexandrine les journaux dans lesquels vous écrivez ? » A cette époque, ce n’était pas vraiment nécessaire, mais dans la société fracturée qui est la notre (antisémitisme plus voyant, gilets jaunes, prison ferme pour Balkany quand d’autres plus grands et plus puissants fraudeurs ne sont pas inquiétés…), c’est indispensable.

        • André Mamou dit :

          Alexandrine Alexandra ( excusez moi c’est parti tout seul !)
          Ceux qui écrivent sur Tribune Juive écrivent librement et ils n’ont pas tous les mêmes idées ! Ceux qui nous lisent ou du moins certains d’entre eux , souhaitent que tout soit conforme à leurs idées sur ce que devrait être un magazine juif ! Ils se trompent car notre devise depuis 1945 est restée identique :
          «  Tous les sujets sont abordés, tous les points de vue exposés « 
          C’est en cela et pour cela que nous sommes Tribune Juive !

  3. Taieb dit :

    Je relis le torchon en entier de Mme Cattan, il me revolte encore plus, qu’elle haine! et par contre je suis en complet accord avec Roberto Cohen ! A qui je dis Merci

    • André Mamou dit :

      Vous voyez bien ! Chacun a une opinion et nous respectons la diversité et la contradiction ! Soyez moins vindicatif à l’égard de Sarah Cattan qui a le droit d’avoir des idées différentes des votres !

      • Benguigui dit :

        je Ne partagerai même pas car les antisemites se réjouiraient de lire d une juive ce que eux pensent tout bas.

      • Je répète ce que je viens d’écrire après votre première intervention : exigez une tenue verbale polie, exempte de toute vulgarité.
        Bien sûr, Sarah Cattan a le droit d’exprimer ses idées même si elles sont différentes de celles de son entourage.

        • Cattan sarah dit :

          Shalomo, merci.
          Ils ne m’atteignent pas.
          Je suis toutefois très touchée par le courage de ceux qui se démarquent.
          Vous.
          René Seror, opposé à mes idées, mon ami toutefois.
          Sammy Ghozlan.
          Et d’autres.
          Citer ceux , nombreux, qui pensent comme moi, serait trop facile.

  4. Pierre antilogus dit :

    « Le baron des Hauts-de-Seine était malhonnête avant que d’être juif »… Quelle terrible maladresse d’expression ! Mettre sur le même plan le fait d’être juif, qui est un état d’identité, avec la « malhonnêteté », attitude moralement répréhensible et condamnable, est un procédé qu’utilisent les antisémites. On ne devrait pas le trouver sous la plume de ceux qui écrivent dans tribunejuive.info.

    • André Mamou dit :

      Vous avez raison ! C’est une faute de de celle qui a écrit l’article et c’est une double faute pour celui qui aurait dû changer la phrase !

    • Cattan dit :

      Bonjour Pierre. Cette formule est le contraire. Elle rappelle que l’affaire Patrick Balkany n’a pas à être considérée comme une affaire « juive »
      Il a été malhonnête
      Et c’est cela qui a été jugé et qui hélas le sera le 18/10
      Si les réseaux sociaux n’avaient pas mis en exergue sa judéité, je n’aurais pas eu à insister sur le fait que celle-ci est un « état » qui, a mon sens, n’a pas joué dans sa condamnation.
      Tout le monde le sait.

      Vous y allez très fort de café en osant prétendre que j’utilise ici un procédé cher aux antisémites : ma vie et mes combats parlent pour moi.

      • Ingrid Israël-Anderhuber dit :

        Tout à fait d’accord avec vous sur ce point-là Sarah. La judéité de Balkany n’a rien à voir du tout avec ce qui s’est passé. Bientôt on va faire des statistiques d’Etat par « état » : pour chaque personne qui sera jugée, quelque soit l’affaire, on va tout d’abord rechercher son « état » (Catho, Protestant,Juif, Bouddhiste, Athée, Animiste, Evangélique, Zen, Scientologue, Témoin de Yéhovah, Mormon, … ah oui ! J’oubliais : également Musulman… et ensuite évaluer, à proportions égales, qui sont les plus « lascars » en France puis on ouvrira le débat… Comme ça tout le monde sera content, et les Juifs ne seront plus les seuls à être privilégiés, c’est-à-dire à être montrés du doigt dès que…
        J’espère que ce commentaire-là ne sera pas censuré car je n’ai rien dit sur la religion mais je n’ai fait que parler d' »état »…

  5. Pierre antilogus dit :

    Bonsoir Sarah Cattan. Je ne vous accuse pas d’être antisémite – ce serait absurde et injuste -, mais de vous être montrée, sur ce coup, d’une maladresse insigne. L’affaire Patrick Balkany, me dites-vous à présent, « n’a pas à être considérée comme une affaire juive ». C’est l’évidence même et c’est bien ce qui fonde mon reproche, car vous avez fait l’exact contraire. Qu’aviez-vous besoin, contredisant votre propre affirmation, de mêler les mots « juif » et « malhonnête », dans un parallèle effrayant, dès le début de votre papier ? Vous prétendez combattre ceux qui croient Balkany victime d’une machination antijuive, mais est-ce bien l’urgence de la situation ? Votre propos sonne surtout – je le déplore – comme une formule malencontreuse. Pour le reste, je ne doute pas que vos combats parlent pour vous et que vous êtes une personne estimable.

    • Cattan sarah dit :

      Cher Pierre,
      Vous savez bien que toute la communauté juive est montée au créneau immédiatement pour dénoncer un jugement inique car « c’était un Juif que l’on jugeait »
      Et vous savez aussi que cette fois, ça n’était guère le cas.
      Et que l’on devait fustiger ce mandat d’arrêt dû, à mon sens, au comportement de Patrick Balkany et aussi à celui de son avocat.
      Et que ce jour-là a été jugé la malhonnêteté au pouvoir depuis des décennies.
      Et que le 18 octobre viendra confirmer la chose.
      Et que désormais cette sévérité fera date.
      Et que ainsi nous arriverons peu à peu à avoir une offre politique vertueuse

      Car enfin: qui vraiment savait la judéité des Balkany…
      Aujourd’hui on apprend que le rabbin vient le voir
      Que son père fut déporté
      Soit.
      Je persiste à dire qu’a été jugé un politique véreux. Même apprécié de ses administrés. Même sympathique.
      Et pas un Juif.
      Je vous rends volontiers la maladresse de ma formule « si » vous l’avez comprise autrement.
      Amitiés
      Merci pour votre commentaire Pierre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter
Montgeron"