L’annonce. Ou quand Yassine Belattar démissionne. Sarah Cattan

Voilà. Vous l’aurez bien cherché. Et moi aussi j’ai ma part là-dedans. Enervés que tous nous étions à débattre pour savoir si Zemmour avait ou pas dépassé les limites lors de son discours chez Marion Maréchal,

Déjà chauffés à bloc, colère que nous étions tous, lorsqu’un député RN fit pleurer un enfant, fût-il celui d’une femme voilée, nous avons, naïfs esprits, ouvert les digues et à présent, ben à présent où chacun a donné son avis, – si l’on peut appeler avis les contorsions d’un Ministre intangible lorsqu’il s’agit de Laïcité mais hostile à une loi, une de plus- eh bien maintenant, nous voilà dans le balagan le plus total, à ne même plus savoir où et quand le port dudit voile est permis et interdit, et à découvrir avec stupeur que peu de nos dirigeants le savent, in fine.

publicitÉ


Ils sont tous là, délivrant leur avis

Ils sont donc tous là, envahissant les plateaux, lesquels se réjouissent de l’aubaine : le sujet en or est partout et chacun vient délivrer son docte avis : y a même Manu, qui nous a lâchés pour œuvrer à Barcelone, qui a le culot de s’en mêler sur Europe 1, volant au secours de Blanquer.

Mais pourquoi pas après tout ! Puisque même Latifa, la L.I.Z nommée Citoyenne de l’année par le Printemps républicain le 4 juillet 2018, a été interrogée, et que bien entendu, elle délivra la sentence, voilée qu’elle est elle-même depuis l’assassinat de son fils, mais entrant dans les écoles. Témoigner devant nos enfants. Voilée.

Latifa Ibn Ziaten, donnant son avis, le 14 octobre

Nos conflits affichés

La prise à partie de cette mère voilée, au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, par un élu RN, nous plongea donc dans des conflits intérieurs entre nous et nos potes, mais encore entre Nous … et Nous.

Les larmes d’un enfant.

Il n’en fallut pas plus pour que chacun reconsidérât la chose.

Jusqu’au moment où il fallut bien s’apercevoir combien, pauvres âmes niaises, nous avions été bernés.

Piégés, tous!

C’est qu’il y avait là tous les ingrédients d’une juste interrogation. D’une indignation. Et que donc, faisant la fatale erreur de faire passer l’émotion avant la rigueur, nous tombâmes dans l’odieux piège, oubliant Nasrin Sotoudeh et autres Amel Zenoune :

L’élu RN, courtois, mais qui n’oublia pas de filmer l’affaire. Piégés.

La mère, ravissante, sourire aux lèvres, consolant l’enfant : Piégés.

La même, accordant un entretien au … CCIF, toujours en embuscade et trop heureux de l’aubaine, et sombrant dans l’excès le plus détestable, jurant qu’on lui avait gâché sa vie blablabla, Fatima en somme pire que Greta : Piégés.

La Tribune des 90 au Monde, son intitulé révoltant : Jusqu’où laisserons-nous passer la haine des musulmans ? Piégés.

Le silence de nos amis musulmans. Celui des apostats aussi. Dont je compris définitivement, à l’occasion, pourquoi ils ne voulaient pas descendre dans la rue. Tant ils ne se reconnaissaient en rien dans les terroristes qui tuèrent, tuent et tueront encore indistinctement. Piégés qu’ils étaient.

Un Zemmour qui, face à un Mohamed Sifaoui fidèle à lui-même, profita de la Tribune pour glisser ignominieusement que l’homosexualité était un choix et le désir d’enfants de ces gens-là un … caprice : Piégés.

La détente grâce à … l’inénarrable Yassine Belattar

Piégés ? Mais avec, in fine, une belle tranche de rigolade lorsque, au moment même où Donald Trump écrivait à Erdogan un courrier peu protocolaire[1], Un autre, le désormais très comique Yassine Belattar, se fendait, lui, d’un long courrier à notre Président, terrible missive où il annonça de grandes choses :

Dans la Lettre ouverte qui marquera l’Histoire mais qui déshonorera une fois de plus le torchon Libé[2], l’humoriste que notre Président et nos media avaient de concert promu au rang de Conseiller, débatteur, diagnostiqueur, Yassine Belattar donc, Celui qui, face à Kouchner et Bruckner, invité qu’il était, vous dis-je, à donner son avis par L’Emission politique de France 2 et déclara que Niet, d’attentat il n’y avait point en France, juste des faits isolés… Mais encore que Poser la question de l’islam et de l’islamisme, c’était mettre en cause les musulmans… Mais encore celui qui appela directement Albert Chennouf Meyer et le menaça de porter plainte contre lui pour … racisme…

La terrible nouvelle

Cette fois, ulcéré qu’il était, Yassine, blessé, il prit la plume pour annoncer la terrible nouvelle : son départ du Conseil présidentiel des villes créé au printemps 2018. Cri d’alerte, titra … L’Express.

Car en effet, il l’était, le clown, Conseiller. Sur le sujet essentiel des banlieues.

Y et le Président

Et donc le Conseiller écrivit qu’il n’en pouvait mais : la France va connaître une mue communautaire et je ne puis me dire que je n’ai pas pu agir pour éviter cela.

Evoquant un contexte qui lui rappelait le pire passé, il poursuivit : Je démissionne du Conseil présidentiel des villes.

Oh non ! Pas ça Pas ça !

Je démissionne car je ne puis siéger dans une institution qui voit les humiliations que subissent les habitants des quartiers non pas pour l’endroit d’où ils viennent mais bien pour ce qu’ils sont tout simplement.

Oh non ! Pas ça Pas ça !

Je suis déçu que certains ministres que vous avez choisis ne supportent même pas l’idée de voir une femme voilée sur le territoire.

Oh non ! Pas ça Pas ça !

L’appellation banlieusard a laissé place à celle de musulman.

Oh non ! Pas ça Pas ça !

Je suis français, je suis musulman, je suis africain, je suis afro européen, je suis de banlieue. Je ne suis pas binaire, je suis français donc pluriel, poursuivit-il, dans une envolée lyrique un peu ampoulée tout de même, cher Yassine. Là, c’est la prof de littérature qui lui parle, à Yassine Belattar.

Nous sommes Français et nous aimons notre pays, vous pouvez comprendre comme il est difficile d’accepter pourquoi nous sommes tant haïs…

Oh non ! Pas ça Pas ça !

Sachez, M. le Président, qu’il faudra légaliser les musulmans dans ce pays avant de légaliser la marijuana.

LOL, grand LOL

Il signa … Y

Mais La cerise sur le gâteau, the cherry on the cake étant à venir : la missive porteuse de la sombre nouvelle étant signée …  Y

Y

Ben oui, quand on est potes on est potes hein, mais bon, faut pas exagérer Mister Président: Vous n’avez plus qu’à zapper de votre esprit les noms et visages de toutes celles, mortes, lapidées ou emprisonnées parce qu’elles refusèrent le port du voile, – Vous le faites d’ailleurs fort bien- Et Vous vous attelez à … sauver les musulmans. En grand danger que donc ils sont aujourd’hui.

Comme ils doivent être navrés, Boualem Sansal et autres Abdenour Bidar, qui n’eurent de cesse de nous prévenir, le premier nous disant déjà en 2016, répondant à Alexandre Devecchio : La France est un terrain très favorable à l’islamisation par la voie douce et par le moyen de la violence: elle est inquiète, divisée, épuisée, dégoutée. La force des islamistes et des prédicateurs est la patience.

S


[1] 9 octobre 2019.

[2] 18 octobre 2019.

Publié dans France, politique
9 commentaires pour “L’annonce. Ou quand Yassine Belattar démissionne. Sarah Cattan
  1. Brigitte dit :

    Yassine Belattar démissionne ? La belle affaire.
    On s’en fout…. Mais alors….
    Pourquoi en déverser tant d’encre virtuelle ?

    Sinon, personne ne peut distinguer le voile licite de l’illicite ; vu que personne ne peut définir la « laïcité » qui est à l’origine de la nécessité de distinguer.
    Il y’a au moins autant de définitions que de définisseurs.

    Ce mot dont des pays comparables ignorent jusqu’à l’existence et ne nous envient pas DU TOUT.

    Ne comprenant rien à cette lubie d’un Etat de se mêler des détails vestimentaires de ses citoyen(ne)s.

    • André Mamou dit :

      Le voile illicite est celui porté dans un espace public : mairies, commissariats, écoles … ce n’est pas difficile à comprendre sauf pour celles qui veulent l’arborer comme un signe de ralliement, ou comme l’affirmation que leurs croyances religieuses sont au dessus des lois du pays . Et il est ridicule de jouer «  aux grandes âmes «  et de provoquer tous ceux qui veulent vivre ensemble selon les lois de la République française.

    • Sarah Cattan dit :

      Non Brigitte. On devrait certes s’en ficher.
      Mais alors.
      Se ficher aussi de ces manifestations dans Paris, ces femmes voilées qui crient «  avoir peur «  ( de nous )
      Ces Une qui font leur portait; « Pourquoi j’ai peur »
      Belattar on s’en moque, mais ce qu’il écrit est tout de même insensé.
      Cette proximité de notre PR avec lui -et d’autres- aussi- me dérange.
      « légalisez Les musulmans », écrit-il
      Lisez sa lettre
      Écoutez les nouvelles victimes

  2. Mimoun dit :

    Le ccif en embuscade avec la complicité et la takkya du monde politico-mediatique

  3. Brigitte dit :

    La définition d’André Mamou ci-dessus « Le voile illicite est celui porté dans un espace public… » est symptomatique de la confusion qui y règne.

    Rappelons que l’espace public est certes, comme il dit, « mairies, commissariats, écoles… » MAIS d’abord et surtout LA RUE.
    Et il n’existe AUCUNE interdiction à porter le voile dans tous ces lieux.
    SAUF dans des institutions publiques UNIQUEMENT par des personnes qui s’y trouvent dans l’exercice de leurs fonctions (employées de mairies, enseignantes rémunérées).

    Selon une jurisprudence constante les accompagnatrices scolaires bénévoles n’en font pas partie. La femme en question était donc dans son droit.

    Contrairement à ce que croit AM « …vivre ensemble selon les lois de la République française… » consiste donc, en l’état des lois, à laisser cette femme se vêtir à sa guise.

    Et au risque de me répéter: la confusion remonte à l’idée de laïcité, adoptée dès la Révolution et notamment en 1905 dans une France uniforme et monochrome, dans le but d’éloigner « la religion », lisez l’église catholique, du pouvoir ; et qui n’a plus aucun sens dans celle d’aujourd’hui.

    Sachant que des pays comparables qui n’ont pas de leçons de démocratie à prendre chez nous pratiquent tout autrement.

    • André Mamou dit :

      La Grande- Bretagne notamment accepte le voile islamique mais elle avait dû accepter le turban des Indiens ! La France est actuellement au point de rupture avec un nombre considérable d’immigrés et la volonté des islamistes d’imposer leur loi à la place de la loi républicaine . Ne fermez pas les yeux : tout est fait pour choquer les français , et tout est calculé pour que le Rassemblement National se renforce et reste la seule opposition à LREM ce qui permettra la réélection automatique du Président . Ne tombez pas dans le piège!

  4. Brigitte dit :

    Remarque secondaire : Vous ne pouvez tout de même pas ignorer, André Mamou, que dire à son interlocuteur (trice) « Ne fermez pas les yeux », « Ne tombez pas dans le piège » dénote le peu de cas que vous faites de son érudition/expérience/intelligence.
    A l’égard d’une personne dont vous ignorez tout…

    Retour au sujet.
    Votre discours est assez clair mais dommage que vous ne poussez pas la logique à son terme.
    Les reproches que vous semblez faire au mode opératoire de la France en matière d’immigration/islamisme sont incompatibles avec votre vœu pieux de « « …vivre ensemble selon les lois de la République française… ».
    Ces lois sont à la fois la cause et la conséquence du mode opératoire que vous semblez vouloir dénoncez.

    Soyez donc cohérent et militez pour un changement fondamental de paradigme, de mode opératoire, de normes et de législation (à-la Zemmour, par exemple).

    Et évitez de démonétiser votre discours en l’instrumentalisant pour le petit bout de la lorgnette de l’éphémère politique politicienne. Si paradigme erroné il y’a, il précède LREM de plusieurs décennies.

    Ne fermez pas les yeux. Ne tombez pas dans le piège !

    • André Mamou dit :

      Les gens intelligents , les érudits comme vous dites, peuvent se tromper autant et aussi souvent que les bac moins cinq ! Du moins en matière de politique et d’organisation de la vie sociale . Sinon il faudrait ne confier le pouvoir qu’aux meilleurs élèves des grandes écoles . C’edt Un peu ce qui s’est fait avec les énarques . Ont ils mieux gouvernés que les avocats, Mitterrand ou Sarkozy, ou alors le garagiste , Monory, l’agent d’assurances , l’ajusteur…?
      Vous voulez fermer les yeux ou jouer à l’intellectuel au dessus de toute pensée commune ou vulgaire corrompue par la trace du racisme . Les lois de la République doivent être appliquées et si besoin est il en faudra d’autres pour empêcher que le tissu social se déchire . Les immigrés , les arabes , les musulmans doivent respecter toutes les lois , règles et coutumes françaises et ne conserver les leurs ailleurs que dans les espaces publics y compris les rues . Il faut que les habitants de ce pays se sentent chez eux au lieu de se sentir évincés de leur territoire sinon ça finira mal . C’est Collomb qui l’a dit Et c’est Hollande qui a employé le mot de partition !

  5. A l’intention de la haute personnalité lettrée qu’est vraisemblablement la commentatrice Brigitte, je vais répéter ici ce que je viens d’écrire suite à un autre article traitant du voile islamique, à savoir :
    Tant que la laïcité ne sera pas introduite de juro au sein même de l’islam de France, celui-ci fera l’objet de méfiance dans la population acquise à la tolérance.
    Et puisque Brigitte semble sous-estimer l’importance de la laïcité
    encore aujourd’hui, faisons un petit tour dans le Petit Larousse.
    Ecole laïque : « ensemble des écoles publiques distribuant un enseignement qui ne contient pas d’éducation religieuse ».
    Laïciser : « éliminer tout principe de caractère religieux : laïciser les institutions, l’administration d’un pays ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter
Droits d’auteur des photographies
Nous respectons les droits d’auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d’auteur sur nos photographies. Si vous avez identifié une photo sur laquelle vous possédez des droits, vous pouvez nous contacter et demander de cesser d’utiliser cette photo. Écrivez nous ici
Montgeron
KLARSFELD
Auvergne
Les Lilas
Kavod
Montrouge
Opej
Enghien-les-Bains
MJLF