La Knesset s’est dissoute !

Après des heures de débats et l’obstination d’Avigdor Lieberman de ne pas céder d’un pouce sur ses exigences, la 21e Knesset s’est dissoute en 3e lecture par 74 voix contre 45. Durant les dernières heures Binyamin Netanyahou a déployé tous les efforts pour convaincre Avigdor Lieberman, mais en vain. Ce dernier, avec démagogie, a repris son mantra « il n’y aura pas d’Etat-halakha ici ».

Après le vote qui a provoqué beaucoup de bruit dans l’hémicycle, le Premier ministre, visiblement contrarié a fait une déclaration extrêmement dure envers Avigdor Lieberman. Il a rappelé le résultat des dernières élections, le soutien apporté par tous les chefs de partis à sa candidature au poste de Premier ministre devant le président de l’Etat. « Ils ont tous tenu exactement leur parole, sauf un, Avigdor Lieberman » a-t-il dit. Le Premier ministre a accusé l’ancien ministre de la Défense d’avoir entraîné le pays à deux reprises dans des élections inutiles, car selon lui, la loi de conscription des étudiants en yeshivot est résolue. Binyamin Netanyahou a estimé qu’Avigdor Lieberman avait décidé depuis le début de ne pas entrer dans la coaltion et d’empêcher un gouvermement Netanyahou.

Très en colère, le Premier ministre a considéré qu’Avigdor Lieberman est désormais un « homme de gauche », un politicien « qui a perdu toute crédibilité » et un homme « qui est prêt à entraîner tout un pays vers des élections et une campagne coûteuse pour des raisons d’ego ». Binyamin Netanyahou a promis une « campagne claire et sans concessions », prédisant que contrairement à ce qu’espère Lieberman, il sera sanctionné par les électeurs.

Source : lphinfo.com

Photo Yonatan Sindel / Flash 90

Tagués avec : , , , ,
Publié dans France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter