Knesset : élections le 17 mars et Moshe Kahlon en embuscade

Le Parlement israélien a fixé mercredi la date des élections anticipées provoquées par Netanyahu, qui se dérouleront le 17 mars.

Les chefs de partis devaient fixer mercredi la date des élections puis entamer la procédure sur l’adoption d’une loi sur la dissolution du Parlement. Cette procédure prévoit trois lectures et devrait aboutir lundi.

publicitÉ


Selon le porte-parole, les législatives devraient avoir lieu à la mi-mars. La législature actuelle aurait du s’achever en novembre 2017.

knesset1
Benjamin Netanyahu a limogé mardi deux centristes jugés trop critiques: le ministre des Finances Yaïr Lapid, figure du centre-droit qui se veut le défenseur des classes moyennes et la ministre de la Justice Tzipi Livni, qui incarne le centre-gauche.  Benjamin Netanyahu a accusé ces deux ministres d’avoir ourdi un « putsch » contre lui.

La législation israélienne prévoit que le Parlement peut continuer à voter des lois même après l’adoption d’une loi de dissolution.

Mais le projet de loi controversé soutenu par Benjamin Netanyahu  pour définir Israël comme « l’Etat nation du peuple juif », n’a pratiquement plus aucune chance d’être adopté avant les élections dans la mesure où les centristes que Benjamin Netanyahu a expulsés du gouvernement sont contre ce projet.

Selon les derniers sondages le Likoud, le parti de droite de Benjamin Netanyahu est crédité de 22 à 24 sièges contre 18 (sur 120) actuellement.

Pour former une majorité, M. Netanyahu a d’ores et déjà indiqué qu’il souhaitait renouer son alliance avec les partis ultra-orthodoxes, relégués dans l’opposition alors qu’il les considère comme des « alliés naturels du Likoud ».

Le Foyer Juif du ministre de l’Economie Naftali Bennett, un parti nationaliste religieux et fervent partisan de la colonisation est présenté comme la formation qui devrait connaître la plus forte progression aux prochaines législatives en passant de 12 à 16-17 sièges.

Israël Beiteinou, un parti nationaliste du ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman pourrait reculer légèrement avec 10-12 mandats contre 13.

moshe
Moshé Kahlon, un ancien ministre du Likoud, a créé un parti centriste qui concurrence Yesh Atid sur le créneau de la défense de la classe moyenne. Il pourrait remporter entre 10 et 12 sièges, au détriment du parti de M. Lapid.

Yesh Atid le parti de M. Lapid ainsi que HaTnuha la formation de Tzipi Livni subissent en revanche une forte baisse en passant de 25 sièges actuellement à 14-15, selon les sondages.

AFP

Tagués avec : , , , , , , , , , ,
Publié dans France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter
Montgeron"