Juifs ! Votre départ de France serait une amputation ! Sarah Cattan

Manuel Valls nous avait ainsi interpellés en 2014: Juifs de France, sans vous, la France n’est plus la France! Notre Président se fait, lui, encore plus … lyrique. En paroles.


Inauguration du CJE mardi 29 octobre 2019. Quelle est cette satisfaction dans le sourire du Président de France

Le discours d’Emmanuel Macron mardi soir à Paris lors de l’inauguration du CEJ ou nouveau Centre européen du judaïsme a en effet fait parler de lui.

publicitÉ


Il paraît que nous, Juifs, avons notre place en France où nous sommes aimés, aimés au point que … notre départ serait une amputation. Sic.

Le Président, revenant sur cet antisémitisme qui resurgit, n’évoque bien sûr pas ce nouvel antisémitisme … musulman, mais parle de … convertir les cœurs et les esprits, et pas seulement nous  protéger.

Discours du Président

Le judaïsme a joué un rôle primordial dans l’unité du continent pour bâtir ce qu’est la pensée, la civilisation européenne, pour forger au fond ce que nous sommes. Il est une part juive de l’âme européenne, façonnée dans les temps sombres autant que dans les jours heureux, a-t-il ajouté face à l’assemblée et un Joël Mergui offensif, qui, faisant allusion à l’attentat perpétré en 2012  par Mohamed Merah dans l’école Ozar Hatorah et à la prise d’otages de l’Hyper Cacher de Vincennes en 2015, compte faire du CJE un atout dans la lutte contre l’antisémitisme après les années troubles de 2012 et 2015,.

Joël Mergui qui avait déclaré la veille de l’inauguration dans Le Figaro[1] que Les juifs étaient une sorte de baromètre de la liberté, expliquant que Si les juifs ne pouvaient pas être juifs dans une démocratie, c’est que celle-ci courait un grave danger.

Il reste que tous nos représentants, eux aussi, se paient de mots. Regardez les photos, les reportages divers, qu’il s’agit de cette inauguration-là, d’une énième commémoration, voire d’un hommage à un Juif de plus assassiné parce qu’il était … Juif: Que sont ces visages reconnaissants de la présence d’une autorité, fût-elle celle du Président, si nous ne demandons pas de comptes sur la dichotomie entre ces « mots », qui ne coûtent rien, et ces votes qui les contredisent chaque jour, accablant Israël de tous les maux.

Nous en verrons encore la preuve au Dîner annuel du CRIF. Trop de complaisance devant cette inflation verbale, ce « En même temps », suivi de « rien de concret ».

Oui. Si les Juifs quittent un pays, c’est bien plus qu’une « amputation », Mister President. C’est juste l’échec flagrant et retentissant d’une politique. C’est la honte indicible de ceux qui n’auront pas su tirer leçon de l’Histoire.

Ainsi, Nous ferons la fine bouche et ne cesserons de nous étonner de ce grand écart perpétuel entre les discours prononcés lors d’inaugurations et autres commémorations, et les votes plus que discutables pour ne pas dire clientélistes de nos dirigeants, prompts à juger juger juger encore et toujours l’Etat hébreu.

Et nous encore, nous nous reconnaitrons dans les mots d’un Yvan Attal au micro de Benjamin Petrover sur I24News : J’aimerais qu’un président de France comprenne que le sort des Juifs de France est lié à ce qu’on rapporte d’Israël…


[1] Le Figaro. 28 octobre 2019. Interview de Jean-Marie Guénois.

Publié dans antisémitisme, France
8 commentaires pour “Juifs ! Votre départ de France serait une amputation ! Sarah Cattan
  1. SABA dit :

    LIRE CES LIGNES FAIT DU BIEN
    BRAVO MADAME

  2. Archer dit :

    Bonjour,

    Pourriez-vous publier le discours prononcé par Joël Mergui lors de l’inauguration du Centre européen du judaïsme, la qualité de son intervention ayant été exceptionnelle ? Je pense qu’il serait judicieux de la rendre accessible au plus grand nombre.
    Merci.

    Véronique Archer.

  3. OLIVIER COMTE dit :

    Les paroles officielles sont importantes et il est important de parler du passé du peuple juif et de nos racines communes.
    Je souhaite toujours voir M Macron intégrer un couvent, sous règle du silence, mais il a le mérite de ne pas avoir retourné sa veste à la façon de Clémenceau junior, et de parler ici justement.
    Les musulmans français sont des citoyens français comme les musulmans israëliens sont des citoyens israëliens. Israël n’est pas au service de la France et la France n’est pas au service d’Israël.

    Que ceux qui ne sont pas contents continuent de risquer un communautarisme sectaire, trahissant leur héritage historique, ils ne parviendront pas à souiller le génie du Judaïsme.
    L’appel permanent à la guerre contre les musulmans n’affaiblira pas la tentation perverse et hérétique de l’Islamisme politique.

    Nous devons nous souvenir que la violence de la Réforme est vite devenue plus politique que religieuse, favorisant les seigneurs réformés et provoquant une réaction catholique trop violente qui entrava la réforme de l’Eglise et servit d’instrument guerrier aux rois catholiques. Il faut souhaiter que certains excités français ne partent pas créer du désordre en Israël, comme ils créent du désordre en France. Un exil américain, terre traditionnelle de l’anarchie est la meilleure solution.

  4. Paul Leslie dit :

    Je suis disposé à croire que Manuel Valls était sincère au moment où il a fait son observation si bien connue.

    Par contre, dans le cas du discours récent de Macron, il ne s’agit pas que de faire de vaines assurances, de « se payer de mots ». Je trouve perspicace le texte récent de Shmuel Trigano. – https://www.lefigaro.fr/vox/religion/sur-l-histoire-des-juifs-francais-macron-a-tout-faux-20191105.

    Évoquer la pensée de cet être méprisable que fut Simone Weil – qui n’hésitait pas à exprimer des opinions antisémites même aux temps des pires persécutions meurtrières – relève d’un cynisme honteux.

    • OLIVIER COMTE dit :

      Depuis quelques années,une réflexion catholique se développe sur une dimension du Judaïsme que nous avions négligée: l’attachement du Judaïsme à sa Terre, attachement fondamental que l’on doit séparer de l’attachement secondaire du christianisme à la Terre Sainte, attachement toujours menacé par la déviation du paganisme.
      Quand la chasse aux musulmans laissera quelques loisirs à TJ, il ne serait pas mauvais de parler de l’enrichissement du catholicisme par le judaïsme.

      Pour l’article de Shmuel Trigano, la Nation et la République se nourrissent l’une de l’autre, cela n’a pas de rapport avec la nationalité ou l’idée dangereuse comme illusoire d’identité.
      Simone Weil, comme d’autres penseur creux, Camus, Orwell… flattent la bonne conscience de ceux qui pensent par citations, peste moderne, et rêvent d’un mouvement ouvrier qui n’aurait pa eu besoin de partis communistes.

      • Nelson Melody dit :

        Simone Weil et Camus penseurs creux, je veux bien, mais Orwell ??? Lire 1984 est indispensable si l’on veut comprendre le totalitarisme et l’aliénation modernes. Bien à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter
Montgeron
KLARSFELD
Auvergne
Les Lilas
Kavod
Montrouge
Opej
Enghien-les-Bains
MJLF