Jérémie Berrebi : Pourquoi je soutiens Shass ?

Il n’est pas à mon habitude d’écrire pour soutenir le moindre parti ou homme politique mais étant donné que beaucoup me posent la question de savoir pour qui voter lors des prochaines élections législatives, j’ai décidé d’annoncer publiquement mon soutien au parti Shass.

© D.R.

Avant de démarrer, je dois confirmer la rumeur qui affirme que Shass m’aurait proposé il y a quelques semaines, une présence significative dans le peloton de tête de la liste électorale de Shass afin de pouvoir jouer un rôle important à la Knesset. Le but était de représenter principalement la communauté francophone. Cette position m’a été proposée par Rav Arye Derhy qui a insisté vivement à ce que j’accepte. Après 48h de discussions avec ma femme, mes Rabbanim et plusieurs hommes politiques israéliens, j’ai décidé de ne pas accepter cette offre pour des raisons personnelles. Ce poste demanderait trop de sacrifices et je considère que je ne peux pas sacrifier ma famille même pour des raisons aussi nobles. Je continuerai à conseiller Rav Aryé Derhy au cours des prochaines années comme j’ai déjà commencé à le faire (évidemment bénévolement).

publicitÉ


Beaucoup d’entre nous, français, avons fait un sacrifice énorme, en nous installant en Israël. Nous arrivons en découvrant un système éducatif bien moins bon qu’en France, des écoles qui s’arrêtent à 13h, un système de santé impersonnel, des relations professionnelles plus difficiles et une assistante de l’état quasi inexistante. Mais nous savons quand même tous, que c’est ici que nous devons construire notre vie. Beaucoup d’Olim pensent que l’Alya est une ligne d’arrivée alors qu’elle est une ligne de départ. C’est ici qu’il faut tout reconstruire, tout recréer afin de créer le pays parfait qui pourra illuminer le monde.

Nous avons besoin, pour cela, d’avoir un véritable partenaire au sein du gouvernement pouvant répondre à nos attentes. Un partenaire qui considère l’Alya de France non pas comme une Alya de plus mais comme l’Alya par excellence. Une Alya de personnes ayant de véritables valeurs juives, un vrai respect de ses institutions religieuses et de ses rabbanims, plaçant la famille et enfants au cœur de tout, une Alya de personnes motivées et qui sont prêt à tout pour réussir.

Le parti Shass que je soutiens depuis mon arrivée en Israël est le seul ayant réellement considéré les français au cours des dernières années. Je l’ai vu et je continue à le voir en ce moment même où les élections se préparent.

Des écoles sont en cours d’ouverture dans plusieurs villes d’Israël, plusieurs conseillers municipaux francophones ont été placés par Shass dans plusieurs mairies du pays (Jérusalem (Shmouel Marciano), Ashdod (Rav David Touitou), Kyriat Sefer (Rav Yaakov Marciano), Kyriat Ye’arim/Telz-Stone (Yossi Taieb), Raanana (Laurent Ayache) et font un travail exemplaire au service de la communauté francophone.

Beaucoup d’autres projets sont en cours mais il serait trop tôt pour en parler

Le projet d’obtenir le ministère de l’intégration et d’y placer un responsable francophone est aussi indispensable car cela va, enfin, permettre à l’État de proposer des aides toutes particulières à la population francophone, ce qui n’a jamais été fait jusqu’alors.

Beaucoup d’entre vous souhaitent soutenir Binyamin Netanyahu au poste de Premier Ministre et c’est aussi mon cas. En votant Shass lors des élections, nous soutenons directement Binyamin Netanyahu et nous recevons en prime une aide directe et efficace pour la communauté Juive de France.

Voter est très important. Ne passez pas à côté de cette occasion d’aider directement la communauté au moment où elle en a le plus besoin.

A vos urnes…
Jérémie Berrebi

Tagués avec : , , , ,
Publié dans France
2 commentaires pour “Jérémie Berrebi : Pourquoi je soutiens Shass ?
  1. Lilian P. dit :

    On découvre un système éducatif bien moins bon qu’en France?: j’ai presque envie de rire. Connaissant le système éducatif français, en France et à l’étranger, à Paris et en banlieue, il me semble que les Français se font encore beaucoup d’illusions sur leur pays d’origine. Lire les écrits des lecteurs des principaux journaux français donne une idée de l’illettrisme galopant.

  2. Disraeli dit :

    Suivre un dirigeant qui a été en prison et qui devrait y retourner ? Trop peu pour moi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter
Montgeron"