Israël: Une tempête qui va se transformer en ouragan atteint l’orthodoxie. Serge Hajdenberg

Notre communauté n’échappe pas, bien évidemment, à tous les problèmes de société de la nation, les plus agréables comme les pires. Je vous fais grâce d’une longue liste de sujets de réflexions au quotidien afin de n’en aborder qu’un seul d’entre eux qui a ses particularités dans la tradition ancestrale du judaïsme et entraîne des conséquences dans le monde moderne actuel dans lequel nous vivons. Ce n’est que ce dernier aspect que je survolerai car il est extraordinairement intéressant et mériterait des heures et des heures de débats.

Il s’agit du travail.

Il n’est certainement pas dans mes intentions de vous donner des conseils à ce sujet ou a d’autres propos mais simplement de voir entre nous quelles sont aujourd’hui les incidences de l’orthodoxie religieuse juive sur ses jeunes adeptes. Je ne vous ferai pas l’injure de vous dire que vous n’avez pas remarqué les fantastiques mutations qu’entraîne le monde informatique et numérique ainsi que tout l’environnement nouveau. Ceci est vrai pour les pays de la diaspora et encore plus pour Israël car dans ce pays s’y pose aussi le sujet des obligations militaires pour les hommes et pour les femmes.

Alors le travail !

Il ne vous aura pas échappé que pour vivre, se marier, élever des enfants et les éduquer il faut des revenus financiers. Depuis des siècles et quels que soient les lieux d’existence il y a eu des réponses qui pouvaient être par exemple la prise en charge totale des étudiants de yeshivot par les communautés ou par des riches donateurs. Sinon travailler, tout simplement. La prise en charge implique que le bénéficiaire masculin étudie, du matin jusqu’au soir et qu’il soit coupé de tout milieu professionnel car il ne doit pas faillir à son rôle, étudier pour transmettre. Travailler veut dire sacrifier du temps d’étude. Mais peut vouloir dire aussi utiliser ses bras et son intelligence pour des choses passionnantes qui peuvent être compatibles avec l’étude. Encore faudrait-il réussir à gérer ces deux occupations simultanément. L’exemple israélien montre que cela est possible à grande échelle car souhaité par de plus en plus de filles et de garçons. Je n’approcherai pas le côté militaire sauf pour dire que sur ces sujets l’armée israélienne, un gros employeur comme vous le savez, a trouvé des solutions et les conscrits ont des choix multiples y compris dans la mixité. Quant au travail civil là-bas ou ici en diaspora il attire de plus en plus de jeunes gens qui, aussi, ne veulent plus être à la charge de donateurs, décident de s’inscrire dans la modernité. Il semble qu’une tempête qui va se transformer en ouragan atteint cette frange du judaïsme et va bouleverser des vieilles habitudes. Cette jeunesse va s’insérer dans un monde où elle trouvera facilement sa place, la gymnastique d’esprit donnée par l’étude lui permettant d’atteindre rapidement des niveaux très hauts. En Israël par son apport elle bousculera un marché du travail délaissé par elle jusqu’à présent mais il y aura beaucoup d’autres effets dont certains commencent déjà à apparaitre.

Soyez attentifs, sans le savoir vous vivez une révolution, ne la manquez pas.

Serge Hajdenberg

Tagués avec : , , ,
Publié dans France
Un commentaire pour “Israël: Une tempête qui va se transformer en ouragan atteint l’orthodoxie. Serge Hajdenberg
  1. Julius dit :

    Oui, c’est exaltant de vivre des moments historiques, c’est encore mieux d’en avoir conscience. Quand on pense qu’il y a eu de longues périodes de stagnation, d’autres de régression, on se dit que beaucoup de nos ancêtres n’ont pas eu cette chance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter