Il faut faire taire le « poète » Booba lorsqu’il menace Zineb El Rhazoui. Sarah Cattan

Jusqu’à où ? Jusqu’à quand ? Faudra-t-il que Zineb El Rhazoui soit assassinée à son tour pour qu’enfin l’Etat français réagisse ? Jusqu’à où et Jusqu’à quand l’impunité totale des propos de haine sur les réseaux sociaux, assortis de menace qu’ils sont ?

Qui surveille la haine sur les réseaux sociaux?

Pourquoi nous chante-t-on que tout cela est surveillé ? Pourquoi nous dit-on qu’il y a un pilote dans l’avion alors que tout est permis, et de façon la plus hallucinante, faisant que la photo d’un sein ou la présence d’un mot, un seul, conduise à la fermeture d’un compte, alors que les propos violents et clairement menaçants d’un rappeur de petite engeance font le buzz sur la toile, légitimant ainsi le fait qu’un sombre crétin, autorisé à tout dire, menace , exhorte à punir Zineb El Rhazoui ?

publicitÉ


C’est quoi ce Punissons-là ?

Chacun aujourd’hui sait qui est Zineb El Rhazoui, rescapée du massacre qui décima Charlie. Chacun sait qu’elle est entrée en croisade contre l’islam. Chacun sait qu’invitée de toutes parts, car bonne cliente pour des inconscients comme Pascal Praud qui ne cherchent qu’à faire monter la mayonnaise en prétendant ouvrir un débat quotidien, elle s’exprime, malgré les menaces de plus en plus nombreuses qui pèsent sur elle.

Non la Police ne doit pas tirer à balles réelles. Oui Booba doit être sanctionné lourdement

Je ne partage pas sa position et son appel à ce que la police, prise ce week-end et tant d’autres, en guet-apens dans les banlieues, tire à balles réelles, une position approuvée par nombre de français. Je ne partage pas cette position extrême ni le fait de tenir ce type de propos sur un plateau télé mais quoi ! Invitée à traiter de « la violence en banlieue » après ce énième Week-end d’enfer, une journaliste peut légitimement ouvrir la réflexion: La question doit être posée. Elle doit surtout être traitée en haut lieu: nous n’en pouvons plus de voir ce Ministre et son adjoint arriver sur les lieux « du crime » et brandir de stériles menaces.

Oui l’impunité totale de ceux qui veulent entraîner le pays dans une guerre civile doit être revue.

Oui les lois doivent être changées.

Oui l’impunité ne peut plus durer.

Oui, plusieurs petits caïds doivent être sanctionnés et que Zineb les qualifiât de racailles ou barbares n’est rien qu’une réalité énoncée.

Oui leurs propos doivent être censurés et leurs échanges qui s’étalent sur les Une doivent être interdits, et leurs pages Twitter, Facebook, Instagram, définitivement fermées.

Oui il n’est pas scandaleux qu’une journaliste eût pris la défense des forces de l’ordre, lorsque notre police est une fois de plus, une fois de trop, victime d’un guet-apens.

Oui il faut redire que nos dirigeants ont perdu un après l’autre des Territoires et les ont abandonnés à une forme de mafia.

Oui il est vrai que pompiers, policiers, médecins du samu, n’osent plus s’y aventurer.

Oui chacun le sait dans les hautes sphères qui nous dirigent et Oui, ça se chuchote dans un entre-soi, par le biais d’une confidence jetée comme si l’on parlait d’un événement de peu: ces Territoires perdus existent et chacun peut les lister.

Oui, Zineb El Rhazoui a eu raison de nommer racailles  de banlieue les nouveaux maîtres des lieux .

Oui le sujet est urgent. Grave.

Oui il est indécent, indigne de la France de laisser tout cela aller au chaos.

Oui Il faut arrêter cet ennemi de plus, rappeur de son état, qui exhorte ses amis à pourrir la vie de la journaliste,  cette grosse merde puante, la traite impunément de suceused’empereurs Romains, teste sa popularité en créant le doux  hashtag #punissonsla.

Ce nouveau Ronsard doit être invité fermement à se taire

Oui, ce nouveau Ronsard doit être contraint à déposer les armes et ses hashtags #protectzeracaille ou #niquetamèreparlecul  doivent être sanctionnés lourdement.

Oui il faut ici arrêter de parler de Liberté d’expression et encore plus d’art…

Banlieues. Livrées clés en main…

Oui notre sujet n’est pas de savoir si la police américaine a raison, elle, de tirer à balles réelles pour bien moins que ça, mais il est de dire haut et fort que nous, en France, nous nous sommes copieusement plantés, faute à ces dirigeants successifs qui ont tous, tous, capitulé, cachant le désastre de la banlieue, taisant le surréalisme qui fait que notre police, nos pompiers, nos médecins, nos professeurs, nos enfants  ne peuvent plus pénétrer dans ce que déjà en 2002 un collectif nomma Territoires perdus de la République, ces villes entières abandonnées par lâcheté et impuissance et livrées, clés en mains, à des barbares.

Publié dans France, société
10 commentaires pour “Il faut faire taire le « poète » Booba lorsqu’il menace Zineb El Rhazoui. Sarah Cattan
  1. Sylvain dit :

    Il suffit d’aller voir les sites du PIR et de la fachosphère indigéniste pour se rendre compte que les appels à la haine et à la violence sont complètement permis dans notre société. Lorsqu’ils ne sont pas carrément encouragés. Voir les articles prenant la défense de Nick Conrad parus dans Le Monde et ce genre de torchons.

  2. Myriam dit :

    La situation dans les territoires perdus de l’a république nécessite une détermination et une action forte jusqu’à la victoire car c’est une vraie guerre d’usure qui nous est livrée. Mais l’Etat ne fait que mettre des sparadraps. Zhineb a raison selon les paramètres de cette mouvance mais nous, monde occidental avec nos valeurs droit de lhommistes sommes battus d’avance! Seul un Poutine pourrait vaincre!

  3. Edmond Richter dit :

    Excellent article, Sarah, à un poil près: Lorsque ces racailles organisent des get-apens et mettent la vie en danger des forces de l’ordre, ALORS OUI, TIRS À BALLES RÉELLES. Être contre c’est donner le message suivant: « Continuez, vous ne risquez rien » Je me souviens de ces policiers enfermés dans leur voiture et qui faillirent finir grillés parce que des salopards (qualifiés de « sauvageons » par Cazeneuve) ne les laissaient pas sortir et que ces policiers n’osèrent pas utiliser leurs armes…à défaut de réagir MAINTENANT, je vous mets ma main au feu que cela va aller de pire en pire er devenir infernal.Les policiers sont déjà attaqués AVEC DES MORTIERS! Dernier point: La légitime défense cela existe ou pas??? VOUS ÊTES INCONSÉQUENTE SARAH ET JE LE DÉPLORE.

    • Sarah Cattan dit :

      Cher Edmond, je ne sais pas la solution et il est certain qu’il faille en décider une.
      J’ai tout de même un peu de mal à imaginer une France ou in fine chacun serait armé
      Je ne dis pas et n’ai jamais dit que les policiers ne devaient pas être armés et autorisés à tirer
      Mais en faire une procédure?
      En est-on là? On sait qui sont ces barbares. Ces sauvageons étant trop généreux et mal approprié. On sait « l’ennemi »
      On sait où il vit. Où il se terre. Ou il vend sa drogue et commet ses forfaits.

      • Semira dit :

        Mais Sarah… c’est déjà la procédure, c’est déjà la loi.
        En revanche nos forces de l’ordre ne l’utilisent pas. Et ce qui est tout à leur honneur… Mais il va bien falloir que les assaillants sachent et se rendent compte que l’impunité n’est plus tolérée.

        • Sarah Cattan dit :

          Vous savez fort bien que ordre est donné de tirer en cas de légitime défense. Que c’est ici le cas. Et que non, la police ne tire pas. Ça n’est pas « la France ». Ce ne sont pas nos mœurs. Imaginons que la police eût répliqué.
          J’avoue ignorer la solution. Ce que je sais, c’est qu’en arriver là est un désastre

          • Meunier dit :

            Sarah, ne pas se défendre est un signe de faiblesse. Avez-vous déjà été confronté à une meute de 20 chiens incontrôlables qui veulent vous dévorer ? Moi oui, ma peur immense de mourir à ce moment là, ma donne suffisamment de courage et de lucidité, pour affronter la meute en évitant de fuir. Étant sûr d’être dévoré si je leurs tournais le dos et m’enfuyais, je suis allé vers eux menaçant le chef de meute avec une planche à clous, la horde s’est disloquée, bien plus apeuré que moi. J’ai pu ensuite m’enfuir à pied mais calmement. Cela veut dire que lorsqu’on est confronté à une telle sauvagerie contre des hommes armés qui n’ont que le désir gratuit de tuer, il faut pouvoir utiliser la légitime défense et ne pas hésiter à tirer. Dans les jambes en premier lieu et si les barbares recommencent, nous devons impérativement les neutraliser. Vous ne soignez pas une maladie en l’ignorant, mais en la combattant. Voulez-vous que notre civilisation s’effondre ? Alors, vous ne faites que collaborer avec l’ennemi.

  4. En attendant la réponse du Ministre de l’Intérieur à la proposition d’Edmond d’autoriser la Police à tirer à balles réelles pour se défendre contre des délinquants dangereux, il est urgent de faire le nécessaire afin d’interdire aux réseaux sociaux de laisser passer des propos haineux de quelque nature qu’elles soient.
    Félicitations à Madame Zineb-el-Rhazoui pour son courage à faire face aux dits délinquants.
    Sarah, j’espère vivement que votre appel pour défendre Zineb ne passera pas inaperçu.

  5. Marie-Claire Bero dit :

    Oui il faut armer la police. Ne l’est-elle déjà pas dans une certaine mesure avec les manifestations des Gilets Jaunes ? Pourquoi pas contre la racaille ? La police a le droit de se protéger et de nous protéger !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter
Montgeron
KLARSFELD
Auvergne
Les Lilas
Kavod
Montrouge
Opej
Enghien-les-Bains
MJLF