Elections et autres bananes flambées, par José Boublil

Les élections en Israël approchent à grands pas.

Vu l’importance de ce vote pour l’avenir de l’Etat, je ne peux éviter de donner à mes amis mes positions.

Plusieurs partis appellent des réactions claires et simples :

1) le plus grave, de loin, est l’équipe du général Gantz, sérieusement co-favori dans cette bataille.

Je veux comprendre comment le peuple juif, le plus anti-conformiste de tous les peuples, laisse la voie ouverte çà un général? Je refuse d’être en Afrique noire, d’avoir une équipe de gens étriqués, anti-libéraux, qui ont passé leur vie à répondre aux jeunes recrues « ferme ta gueule, c’est moi qui ai raison ».

Quoi, juste parce qu’on en a marre de Bibi on va se taper les gens de la caste la plus fermée et dirigiste?

Les précédents furent limités, mais méritent de mesurer les enjeux : Rabin, notre général, qui prit un risque considérable, et en paya un prix exorbitant ; parce que comme dans ces circonstances il y a toujours des salauds qui visent le chaos. Même si son courage pouvait présumer de bonnes choses, ses décisions ont produit un cataclysme dans la société, et dans les relations avec nos voisins pour des choix non maîtrisés, pas assez réalistes …

Ainsi vont les généraux qui ne comprennent pas qu’un pays ne se dirige pas comme une armée: il faut de la finesse, des maitrises de l’économie, des relations diplomatiques, des questions sociales.

Et on va se taper un quarteron de généraux -on se croirait en Grèce il y a 50 ans- dont le leader prononce un mot par semaine, comme image de notre pays pluriculturel, génial . Je veux de l’ouverture, de la sympathie, des blancs et des noirs, et des gens qui aiment ce pays-là, par des portes de prison.

2) L’autre qui me stupéfie c’est le Chass. Toujours présent, dirigé par un type qui a -le pauvre-purgé sa peine.

Est-ce à dire, franchement, qu’on peut lui donner les clefs? Mamamia!!!!

Et je vois qu’un de ses soutiens est un grand Rav, grand partisan de l »économie des miracles ». Il annonce qu’il va peut être sauver d’un cancer terminal, et il reçoit pour ça (il ne demande pas; c’est juste une chose normale) un petit chèque. Au bout de quelques années, le business est florissant. Et j’aimerais connaitre le taux de rémission des cancers terminaux.

Alors, qu’il se mêle de politique ça m’interpelle; au fond il y assez de naïf pour avoir besoin de ce spectacle affligeant de malheureux en manque de gourou. Que de surcroit il soutienne un parti prêt à tout, même dans les négociations avec les voisins montre le niveau moral de cette belle équipe.

3) Moshe Kahlon:

Je ne comprends pas bien ce qu’il a fait de consistant pour l’Etat d’Israël à part de profiter de la dérégulation des mobiles apportée par Golan Telecom.

Il se survend, et me donne l’impression d’un opportuniste pas très futé de surcroît. Il n’a vraiment rien à faire dans cette bataille. Sans parler de cette imposture de s’afficher avec une image de Begin… Un homme exemplaire, qui a tout donné pour Israel, et pas une fois pour son propre Kavod. C’est inoui cette houtspah.

4) Zehout:

Feiglin ne correspond en rien à ma vision. Il est très sioniste, intéressant sur certains dossiers, mais d’un excès qui ferme tout horizon avec nos voisins. Même l’espoir d’un sourire ensemble. Je ne suis pas d’accord de vivre dans une vision aussi étriquée. Même si je sais à quel point les échanges avec les palestiniens sont difficiles.

Les réduire à zéro est un grave responsabilité à l’égard de nos enfants.

Chez lui, Haim Amsellem est un brave homme; qui eut le courage suicidaire à l’époque de quitter le navire Chass. Il mérite des éloges rien que pour ça.

5) Bibi:

Je l’ai déjà dit plusieurs fois, je n’apprécie pas du tout Bibi , pour ses positions sociales presque inhumaines, insupportables . Mais c’est le seul qui a l’envergure de tenir notre Etat jusqu’au jour où ses affaires seront réellement confirmées- , le seul qui maitrise les sujets les plus sensibles: diplomatie, sécurité intérieure et extérieure, économie, etc… Donc, je n’ai pas le choix, je voterai pour lui. Et même les petits partis ne doivent pas prendre de quotas à Bibi pour éviter les risques de dispersion.

6) Shaked. Bennet.

Comme Feiglin, je ne les suis pas. Trop peu de marge de manœuvre à l’ouverture. Et l’intuition d’un manque manque de maturité politique, d’envergure face à des questions graves, complexes. Dangereux de leur donner les clefs sauf d’un ministère. Il faut d’abord faire le plein de voix pour Bibi.

Je veux aussi saluer un des coéquipiers de la nouvelle droite , Yomtob Kalfon. J’ai eu l’occasion d’un échange avec lui sur facebook . C’est un homme bien, droit, sympathique. S’il y avait à soutenir cet homme seul, j’irai à fond.

Mais j’espère qu’il rejoindra les troupes de Bibi à un moment donné.

José Boublil

Tagués avec : , , , , ,
Publié dans France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter