El Al : les femmes ne doivent pas céder leur place aux juifs religieux

Une passagère de 83 ans qui avait dû changer de siège sur un vol de la compagnie israélienne El-Al à la demande d’un passager juif ultra-orthodoxe refusant de s’asseoir à côté d’une femme, a obtenu gain de cause hier devant un tribunal israélien.

L’affaire a eu lieu en décembre 2015 et Renee Rabinovitch avait quitté son siège avant de porter plainte pour discrimination contre la compagnie.

C’est la première fois qu’une action en justice est menée sur ce type d’incident, qui s’est déjà produit sur les vols de la compagnie nationale israélienne, souligne Anat Hoffman, présidente du Centre d’action religieuse d’Israël (IRAC).

publicitÉ


L’IRAC, une association qui oeuvre pour la reconnaissance et la défense du judaïsme réformé en Israël, s’est constituée partie civile dans le procès et a représenté la passagère, Renee Rabinovitch, qui se définit elle-même comme religieuse.

La juge a estimé hier que « dans aucune circonstance un membre d’équipage ne peut demander à un passager (…) en raison de son sexe de changer de siège dans un avion (…) car cela constitue une violation de la loi interdisant la discrimination. »

Selon le verdict, la compagnie El-Al devra d’ici six mois mener une campagne à l’adresse de ses employés sur leur sujet.

« Une survivante de l’Holocauste a lancé un combat contre El-Al parce qu’elle voulait empêcher l’humiliation et la discrimination d’autres femmes sur les vols », a souligné Anat Hoffman, saluant « une héroïne ».

Source lefigaro

Tagués avec : , , ,
Publié dans israël
Un commentaire pour “El Al : les femmes ne doivent pas céder leur place aux juifs religieux
  1. David Pasder dit :

    Cette information est sans intérêt réel. Les soit-disant « règles strictes de séparation entre les hommes et les femmes » en public n’ont rien à voir avec la pratique juive orthodoxe. Ce que l’on appelle les « ultra-orthodoxes » inventent des « lois » qui sont contraires aux fondements du judaïsme, entre autre le respect absolu d’autrui, quelque qu’il soit et bien entendu et en particulier des femmes. De plus l’un des règles de base du judaïsme est d’éviter à tout prix de vexer un être humain en public. Nous l’apprenons dans la Torah – pour ceux qui l’ont réellement étudiée et la comprennent -de la noble réaction de Tamar vis-à-vis de Yéhuda.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.