Bitton, soupçonné d’être un criminel d’envergure internationale

L’homme d’affaires et promoteur immobilier de Montréal, Samy Bitton, au cœur d’une enquête en Israël serait considéré par les autorités judiciaires de ce pays comme un criminel d’envergure internationale. Notre Bureau d’enquête a annoncé que l’homme d’affaires israélo-canadien a été arrêté et est emprisonné à Tel-Aviv depuis la mi-juin…samy bitton

De nouveaux documents légaux obtenus par notre Bureau d’enquête affirment que Samy Bitton aurait caché près d’une tonne de cocaïne à Montréal, au début des années 2000.
La drogue provenait du Pérou. Selon nos informations, la marchandise aurait également été écoulée sur le marché montréalais.

La police israélienne croit par contre que les profits de la drogue auraient été blanchis par Bitton. Selon les allégations, ce seraient jusqu’à 10 millions qu’il aurait envoyés en Israël par des mules qui transportaient des centaines de milliers de dollars.

publicitÉ


Cet argent aurait servi à financer la pègre israélienne et même à commettre un attentat qui a tué trois innocents et fait une cinquantaine de blessés à Tel-Aviv en 2003.En Israël, l’État a pris le contrôle des parts de Bitton dans 18 résidences de luxe et a gelé l’ensemble de ses comptes en banque, soit plus de 11 millions de dollars.

L’impact est immédiat à Montréal. Selon nos informations, le terrain du projet de condos Le 5e Quai, l’un des plus convoités sur l’île, sera vendu au plus offrant au cours des prochains jours. Le bureau des ventes est fermé. Rappelons que les allégations auxquelles Bitton fait face en Israël n’ont pas encore été testées en cour.

Source Tva Nouvelles

http://koide9enisrael.blogspot.fr/2015/08/bitton-soupconne-detre-un-criminel.html#more

Tagués avec : , , ,
Publié dans France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter
Montgeron"