Benett et Shaked quittent ‘Habayit Hayehoudi pour fonder un nouveau parti: ‘La Nouvelle Droite’

Coup de théâtre : le leader du parti Habayit Hayehoudi Naftali Benett, actuel ministre de l’Education dans le gouvernement de Binyamin Netanyahou, et Ayelet Shaked, ministre de la Justice, ont annoncé samedi soir qu’ils quittaient leur formation pour créer une nouvelle plateforme politique.

Leur initiative survient cinq jours après la décision, prise par les membres de la coalition, de dissoudre la Knesset et d’organiser de nouvelles élections, prévues le 9 avril 2019.

Benett et Shaked ont réuni une conférence de presse, à 20h15, pour informer les médias de leur démarche et pour exposer leurs motivations, expliquant essentiellement qu’ils souhaitaient proposer une alternative au public de droite religieux ou laïc. Le nouveau parti, dont ils devraient assurer ensemble la direction, s’intitule : ‘La nouvelle droite’.

Dans leur intervention, ils ont indiqué qu’ils avaient notamment consulté, ces derniers jours, les grandes figures rabbiniques du sionisme religieux qui les avaient encouragés tout en appelant leurs disciples à voter pour Habayit Hayehoudi. Benett et Shaked ont précisé : « La population d’Israël doit s’unir : laïcs, traditionnalistes, religieux et orthodoxes. Nous faisons tous partie du même peuple ».

Benett a ajouté : « Si nous avons réussi par le passé à empêcher la libération de terroristes ou la promotion d’un Etat palestinien, à l’heure actuelle, nous avons perdu de notre pouvoir d’influence ».

Et d’affirmer : « Le parti de ‘la Nouvelle Droite’ est à droite, un point c’est tout ! Sans équivoque, contre un Etat palestinien, contre la libération de terroristes, et en faveur de l’Etat d’Israël. Si ce parti avait existé il y a treize ans, le retrait du Goush Katif n’aurait pas eu lieu ».

Rappelant encore une fois qu’il s’adressait à un public laïc et religieux, il a indiqué : « Nous empruntons une nouvelle voie en proposant une alternative à la direction nationale. La Nouvelle Droite est la véritable droite, nous serons critiqués, nous aurons des difficultés mais Ayelet et moi-même sommes convaincus qu’il existe un large public qui est réellement à droite mais qui ne trouve pas de foyer. Donc, que tous ceux qui se considèrent comme des sionistes nationalistes nous rejoignent ».

Le député Betzalel Smotrich, du parti Habayit Hayehoudi, a réagi à cette annonce en estimant qu’il s’agissait ‘d’une démarche logique’ étant donné le positionnement de Benett et Shaked. « Toutefois, a-t-il admis, cette nouvelle m’a pris par surprise car je pensais qu’il était possible de continuer à travailler ensemble. Je considère en effet que le sionisme religieux peut diriger Israël ». Pour conclure, Smotrich a déclaré qu’il les avait félicités, en leur souhaitant de réussir, et qu’il assumerait désormais la tâche de consolider le sionisme religieux’.

Claire Dana-Picard, chiourim.com

Tagués avec : , , , , , , , , ,
Publié dans France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter