Une équipe de Hadassah soigne un jeune de Jenine cloué au lit

Le conflit israélo-palestinien ne pénètre pas dans les hôpitaux israéliens, où les patients sont traités de la même manière, sans distinction de nationalité, de religion ou d’appartenance ethnique.

C’est ainsi que Yusef Rabaya, 19 ans, originaire de Jénine, a reçu en Israël un traitement révolutionnaire qui a transformé sa vie et l’a fait marcher pour la première fois depuis près d’un an.

Rabaya est né avec une paralysie cérébrale et une cyphose neuromusculaire – une courbe de l’avant vers l’arrière de son corps.

publicitÉ


Quand Rabaya a atteint l’adolescence, la courbe est devenue si prononcée qu’il ne pouvait plus supporter la douleur terrible. Ses parents ont cherché un remède en Europe, en vain.

Enfin, la famille a pu le faire hospitaliser à Boston où une intervention chirurgicale a été effectuée pour implanter des tiges dans son dos pour renforcer sa colonne vertébrale. Mais les tiges se sont cassées et Rabaya s’est trouvé confiné au lit avec  une douleur  bien pire.

La solution au sort malheureux  de Rabaya s’est avérée ne pas être en Europe ou à Boston, mais en Israël.

Le Dr Josh Schroeder, chirurgien en chef et spécialiste de la colonne vertébrale au centre médical Hadassah de Jérusalem, a effectué une difficile opération de reconstruction de quatre heures.

«Nous avions besoin d’équipements qui ne sont pas utilisés en Israël, car la technique et l’équipement nécessaires à leur mise en œuvre sont utilisés presque exclusivement aux États-Unis», a expliqué M. Schroeder.

Quatre boîtes de tiges et de vis mis au point par un chirurgien de l’hôpital de chirurgie spéciale de New York ont été envoyées à Jérusalem. Les tiges cassées ont été enlevées, de nouveaux implants ont été posés aux vertèbres de Rabaya, et la déformation de la colonne vertébrale a été corrigée.

À la suite de l’opération, Rabaya peut se tenir debout  à nouveau. Il commence maintenant la thérapie physique pour développer les muscles qui se sont détériorés pendant qu’il ne pouvait pas sortir du lit.

Le père de Rabaya, Iyad, a fait l’éloge de Schroeder et de l’équipe Hadassah « qui a sauvé mon fils ».

Tagués avec : , , , , , , , , ,
Publié dans Israël - Palestine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tribune Juive, L’histoire continue…