Les drones ignorent les frontières. René Séror

La tension est palpable en Israel.
Peut-on parler d’une veillée d’armes?
Autrefois, on entendait les tambours annoncer la guerre, aujourd’hui, on entend le bourdonnement des drones.



La guerre des drones vient de commencer entre Israël et l’Iran.
Samedi, 2 drones sont tombés dans le sud de Beyrouth.
Fief du Hezbollah pro-Iranien.
L’un était bourré d’électronique, l’autre d’explosifs.
Le Premier a été récupéré.
Le second a explosé.
Imaginez les dégâts.
C’est alors, que, tel un rat sortant de son trou, Hassan Nasrallah montre son museau et fait un discours de fureur ou de FURER.
A vous de choisir.
Le chef du Hezbollah vit enterré depuis 2006, caché, terré tel un zombie.
Et son discours, c’est pour célébrer l’anniversaire de la victoire qu’il prétend avoir emporté.
13 ans après, enterré vivant, n’ayant aucun contact avec le monde extérieur, il continue de pérorer.
Il faut dire qu’il a tellement noyauté l’état libanais, qu’il l’a pratiquement remplacé.
Nasrallah accuse Israël, évidemment.
Le président libanais, Michel Aoun en a remis une couche, en dénonçant une déclaration de guerre d’Israel.
Les observateurs s’interrogent.
Est-ce bien Jerusalem qui téléguidait ces drones?
Ce serait la première fois qu’Israel attaquerait le Hezbollah au Liban depuis 13 ans.
Mais il semble que le Hezbollah préparait une attaque à coups de drones explosifs.
Ce qui fait dire à certains que la guerre qui fait rage en Syrie depuis 7 ans,  déborde.
Et les drones ignorent les frontières et les palabres du G7.
Cependant que notre Premier Ministre conseille à Nasrallah d’être prudent dans ses propos et encore plus dans ses actions.

Signalons que tous les jours, la sirène retentit.
Tous les jours, roquettes, tirs d’obus de mortier.
Mais la moindre riposte d’israel est considérée comme une déclaration de guerre.

Le Président égyptien a prévenu le Hamas.
Si Israël entre en guerre avec le Hezbollah, ne vous en mêlez pas!
Le Djihâd islamique veut déclencher une nouvelle guerre avec Israël, selon Tsahal.
Dans le Nord, nos troupes se préparent à des représailles après les menaces du Hezbollah.


Finalement, rien n’a changé depuis 1967.
Les moyens sont différents mais les fronts persistent.
Quand on pense que certains voudraient nous priver de l’aide du ciel?

Publié dans Israël - Palestine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter