L’affreux mensonge à propos du bébé gazaoui , par Raphaël Nisand

On se souvient de l’émouvante photo de la dépouille du bébé palestinien âgé de 8 mois lors de ses obsèques au lendemain des journées d’émeutes à la frontière d’Israël le 18 mai 2018.

La presse internationale , y compris le journal français de référence, « Le Monde » a publié la photo accompagnée des commentaires indignés qui vont bien.
Personne ne s’était alors demandé comment un bébé de 8 mois s’était retrouvé à un endroit si dangereux  ni comment il était médicalement  possible qu’un être  humain fût-ce un bébé meure de la simple inhalation de gaz lacrymogène. Tout était invraisemblable et  cette photo digne de figurer en illustration du « Complot des sages de Sion » a bien été publiée sans la moindre précaution journalistique.

Un article du média I24 publié le 21 juin 2018 lève le voile sur ce mensonge historique en révélant que le Hamas qui contrôle la bande de Gaza a versé 8000 shekels soit la somme considérable de 2000 euros à la famille pour que celle-ci affirme que le bébé avait succombé dans les conditions décrites.

publicitÉ


L’armée israélienne a en effet interpellé lors d’une émeute à la frontière de Gaza le nommé  Mahmoud Omar membre des brigades des martyrs d’ al-Aqsa, la branche armée du Fatah de Mahmoud Abbas.
Ce Mahmoud Omar est un cousin du bébé mort et aurait confirmé lors de son interrogatoire que le 14 mai soit 4 jours avant la date supposée de la mort lors des émeutes la mère de l’enfant lui avait dit qu’il était mort de maladie.

Je cite toujours I 24 « Après avoir entendu son oncle Anouar et sa tante Mariam confier à la presse que leur fille avait succombé suite à l’inhalation de gaz lacrymogènes, Mahmoud Omar a été informé que Yahya Sinwar, leader du Hamas, avait offert 8000 shekels à la famille pour tenir les propos mensongers auprès de la presse ».

De nombreux soupçons pesaient déjà sur cette affaire, notamment le fait qu’il n’y ait pas eu d’autopsie pour confirmer les dires parentaux et le fait que le 25 mai le ministère palestinien basé à Gaza ait publié une liste de « martyrs », dans laquelle il ne mentionnait plus le nom de Laila Al Ghandour. Cette affaire appelle plusieurs commentaires d’évidence.

Le premier c’est que la partie palestinienne toutes factions confondues  ment effrontément avec un cynisme absolu. 
Elle instrumentalise la triste mort naturelle d’un bébé pour inciter à la haine et à la guerre.

La deuxième leçon c’est que le Fatah et le Hamas ne respectent rien ni personne. Ils achètent une famille endeuillée et la contraignent à simuler alors que cette famille est dans la détresse.
Il faut savoir que le gens qui refusent de collaborer avec le Hamas sont accusés d’être collaborateurs d’Israël et souvent lynchés en pleine rue notamment en les déchiquetant vivants en les traînant derrière une moto jusqu’à ce que mort s’ensuive dans la liesse générale.
Il en va de même pour les médecins de l’hôpital de Gaza parfaitement au courant des causes de la mort du bébé mais qui ne peuvent pas en parler sous peine de mort.

Le troisième aspect à retenir c’est que ces islamistes prétendument musulmans ne respectent en rien l’islam.
 L’islam prescrit en effet comme le judaïsme la mise en terre immédiate de l’être humain mort or là le corps du bébé a été conservé 4 jours, n’a pas eu droit à des obsèques religieuses normales afin de construire un mensonge politique dans lequel la presse internationale s’est engouffrée.

La quatrième leçon c’est l’absence d’objectivité et de rigueur journalistique de la presse internationale qui devrait normalement titrer dans les mêmes formes sur ce mensonge d’état mais qui refuse bien sûr  de le faire.

Le mensonge est une arme habituelle en politique surtout quand il s’agit de la guerre mais ce mensonge est honteux et particulièrement falsificateur. Il faudra rappeler sans relâche qu’après la dépêche d’Ems, après l’incendie du Reichstag,  il y aura désormais le mensonge de l’utilisation de la mort du bébé Laila Al GHANDOUR. 
Le journal Le Monde osera-t- il publier ce texte ou poursuivra-t-il dans l’omerta ?

Raphaël NISAND

Chroniqueur hebdomadaire sur Radio Judaïca Strasbourg
Avocat du BNVCA

Soutenez Tribunejuive.info

Chers amis lecteurs,

Voilà déjà 5 ans que nous sommes là, pour vous donner la meilleure information : culturellement ouverte, politiquement variée, axée sur Israël et la communauté, mais attentive à la politique nationale et internationale. Oui mais, malgré tous nos efforts, malgré notre volonté forcenée de rester avec vous, nous nous essoufflons financièrement, et nous avons besoin de vous pour continuer. Alors si vous voulez nous aider, rien de plus simple : un clic sur "Faire un don", et d'avance MERCI à vous.


Powered by WPNewsman

Tagués avec : , , , , , , , , ,
Publié dans Israël - Palestine
4 commentaires pour “L’affreux mensonge à propos du bébé gazaoui , par Raphaël Nisand
  1. Jg dit :

    11000 journaleux francouillons ont signe en faveur d anderlin !Et vous voulez qu ils changent leur narratif anti Israel ?
    D abord , observez ce qu il se passe en france , et peut etre que vous comprendrez .

  2. Réal Bergeron dit :

    Ce n’est pas la première, mise en scène antisioniste, de la part des arabes.

    Mais que voulez-vous? Ce sont toujours les mêmes idiots utiles qui véhiculent ces, fabrications de faux, au grand plaisir des, cerveaux lisses antisionistes.

  3. julius dit :

    Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose. On commentait cela en classe à l’époque où on enseignait encore l’esprit critique et le libre arbitre, toutes ces choses ringardes aujourd’hui. Le « journal » Le Monde n’est plus la référence depuis longtemps, que ce soit en France (où nous avons TJ) ou à l’étranger, où la presse française en général est loin de tirer ses marrons du feu. Les manipulations de l’opinion se multiplient en France depuis quelques années. Nous avons eu l’enfant mort trouvé sur une plage, la jeune Roumaine privée d’école, le réfugié athlétique escaladeur d’immeuble, sans compter les manipulations avortées, comme les vieux réfugiés privés de soins médicaux. Les idiots utiles et les cerveaux lisses antisionistes ont encore de temps en temps un peu de jugeotte résiduelle, de plus en plus rarement il faut bien l’avouer.

  4. André dit :

    Heureusement que les sionistes dirigent les médias…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by WPNewsman

SOUTENEZ TRIBUNEJUIVE.INFO