J’ai dit qu’Israël devrait avoir honte, maintenant c’est moi qui ai honte

Mardi, Daniel Sugarman a écrit un article sur les affrontements à la frontière de Gaza. Aujourd’hui, il reconnaît qu’il avait tort.

Ce n’est jamais facile de dire que qu’on est désolé.
D’admettre qu’on a tort. D’annoncer publiquement, « j’ai fait une erreur ».

Mais s’excuser quand ces excuses sont liées à ce qui est, peut-être, le conflit le plus difficile à résoudre sur terre, est encore mille fois plus difficile.

publicitÉ


Mais c’est ce que je suis. DESOLE.

Il y a quelques jours, j’ai écrit une chronique sur la dernière vague de violence à la frontière avec Gaza.

C’était un cri du cœur. J’aime Israël. Je l’ai toujours aimé et je ne peux pas imaginer un moment où je ne l’aimerai plus. Mais dans mon bureau, je suis assis près d’un téléviseur. Et lundi, j’ai vu ceci.

A gauche, à Jérusalem, j’ai vu des visages heureux. Visages satisfaits et suffisants. J’ai vu le Premier Ministre d’Israël parler de l’ouverture de l’ambassade des Etats-Unis à Jérusalem, un grand pas vers la paix.

Et à droite, simultanément, à Gaza, j’ai vu du gaz lacrymogène, de la fumée et des balles.

Et c’est dans ce contexte que j’ai écrit mon article, qui était extrêmement personnel. Je l’ai écrit dans l’angoisse. Je l’ai écrit en précisant que je méprisais le Hamas et tout ce qu’il représentait. Mais j’ai quand même écrit ce qui suit:

« Chaque balle qu’Israël tire, chaque vie qu’Israël prend, aggrave la situation. Il existe des moyens de disperser les foules sans utiliser les tirs réels. Mais Tsahal a fait le choix de tirer en rafale et de tuer des dizaines de personnes. Vous ne pouvez pas me dire qu’Israël, une terre de miracles technologiques qui doivent être vus pour être vraiment crus, est incapable de trouver une façon de neutraliser les manifestants sans abattre des douzaines d’entre eux. Mais non. Devant le monde entier, Israël continue de tirer et des manifestants, y compris de très jeunes manifestants, continuent de mourir. Vous pouvez me dire que le Hamas veut ces morts, veut créer des martyrs, veut remplir le cœur des Gazaouis de rage contre Israël parce que l’alternative est que les gens regardent leur vie à Gaza et se révoltent contre le Hamas. Mais si vous me le dites, pourquoi ne vous demandez-vous pas pourquoi Israël donne si volontiers au Hamas exactement ce qu’il souhaite? »

J’ai reçu beaucoup d’éloges pour mon article, des gens que j’admire beaucoup, mais aussi de nombreuses sources inattendues, y compris de la part de la communauté juive.

J’ai également reçu beaucoup de critiques. On m’a traité de traître, et de la pire de toutes les insultes qu’un juif puisse donner ou recevoir, de « Kapo ».

Les gens ont également répondu. On m’a dit que, en tant que juif ne vivant pas actuellement en Israël, mon plus grand souci était de savoir si Starbucks aurait du lait d’amande-soja pour mon café au lait.

Mais la critique qui m’a le plus touché provenait de personnes qui ont souligné qu’il était absurde de traiter des hypothèses. J’avais dit qu’il devait sûrement y avoir un moyen d’arrêter les manifestants sans leur tirer dessus à balles réelles – qu’Israël, avec ses incroyables capacités technologiques, devait être capable de le faire. C’était un cri d’angoisse, mais ce n’était pas un argument. Si une telle technologie n’existe pas actuellement, il était absurde de ma part de blâmer Tsahal de ne pas l’avoir utilisée par un tour de magie. La technologie traditionnelle d’arrêt de foule n’aurait pas fonctionné efficacement. Les balles en caoutchouc sont efficaces à courte portée. Idem pour les canons à eau. Et avec des dizaines de milliers de personnes se précipitant à la frontière, il aurait été impossible de se défendre efficacement. La frontière aurait été brisée. Et puis, sans aucun doute, beaucoup de gens en Israël seraient morts. C’était, après tout, le but déclaré du Hamas.

Mais ce qui m’a encore plus bouleversé, c’était hier, lorsqu’un agent du Hamas est passé à la télévision et a affirmé que, sur les 62 personnes tuées ces deux derniers jours, cinquante étaient des membres du Hamas. Le Djihad islamique en a revendiqué trois de plus, ce qui signifie que plus de 80% des personnes qui ont été tuées alors qu’elles tentaient de franchir la frontière appartenaient à des organisations terroristes dont le but direct est d’apporter la mort et la souffrance en Israël.

Et j’ai ouvert mes yeux et j’ai vu ce que j’avais fait.

J’étais tombé dans le piège dans lequel j’avais toujours cru ne jamais tomber. J’avais condamné Israël pour sa défense.

Il y a des choses que l’on peut écrire sur la façon dont Israël aurait pu agir différemment face à ces tentatives d’intrusion. Mais ce n’était pas le sujet de mon article original. J’ai écrit que, en tuant les Palestiniens qui couraient vers Israël, Tsahal donnait au Hamas exactement ce qu’il voulait – des martyrs pour la cause.

Je n’ai pas compris que, d’une manière ou d’une autre, Israël donnerait au Hamas ce qu’il voulait. Si vous tirez sur ceux qui vous attaquent, le Hamas aura ses martyrs. Si vous ne tirez pas, le Hamas franchira la barrière et apportera la souffrance et la mort – son but déclaré – aux Israéliens vivant à quelques centaines de mètres seulement de cette barrière. La marche a pu être à l’origine, comme cela a été déclaré, la volonté de Palestiniens de retrouver des maisons qu’ils ont dû quitter 70 ans auparavant. Mais le but du Hamas était beaucoup plus simple – « Nous allons abattre la frontière et nous arracherons leurs coeurs de leurs corps. »

J’ai écrit dans mon précédent article qu’Israël était une puissance régionale et qu’elle était assez forte pour être critiquée par les Juifs de la diaspora.

Je crois toujours que c’est vrai. Je ne crois tout simplement pas que ma critique était valide. Étant donné les circonstances et la situation sur le terrain, je n’arrive pas à trouver une meilleure solution. Le choix était, littéralement, de tirer sur des gens qui vous attaquaient dans le but déclaré de vous tuer, vous et vos familles, ou de ne pas tirer et de les laisser faire.

Il y a quelques jours, j’ai dit que je ne pouvais pas défendre les actions d’Israël, et ne le ferais pas. Maintenant, dans la lumière froide du jour, je ne pourrais pas ne pas défendre Israël, et je le ferai.

J’ai dit qu’Israël devrait avoir honte de ses actions. Mais aujourd’hui, c’est moi qui ai honte.

Traduit et adapté d’un article de Daniel Sugarman

Line Tubiana

Tagués avec : , , , , , , , , , ,
Publié dans Israël - Palestine
23 commentaires pour “J’ai dit qu’Israël devrait avoir honte, maintenant c’est moi qui ai honte
  1. NO COMMENT dit :

    On peut tourner en rond, mais le débat reste cornélien. Se défendre et tuer, ou se laisser tuer.
    Il y a maintenant bien longtemps que notre grande Golda avait dit qu’il valait mieux des critiques que des condoléances !
    Les peuples savent faire des condoléance, des hommages et des critiques. Merci, on prend les critiques.

    • vieuxlion dit :

      quand on vit a l’exterieur tout est facile a dire
      aucun risque de se faire abattre ou blesser et rester handicaper
      c’est tellement simple d’ecrire un article et de critiquer ou de donner des idees comment se proteger de cette racaille derriere un bout de torchon sans connaitre les aboutissant ni d’un cote ni de l’autre
      faire un article avec des ont dit
      c’est facile de ce dire JOURNALISTE derriere un bureau loin de tout en recoltant des phrases sur d’autres journaux de gauche
      enfin je pense qu’il n’existe plus de journaliste digne de ce nom

  2. André Mamou dit :

    Il reconnaît s’être trompé ou plutôt avoir été trompé ! Bien, bien! Mais pourquoi se précipiter sur son clavier chaque fois que la meute aboie ? Les ennemis d’Israël sont innombrables , faut- il , par excès de générosité ou par haine de soi, devenir les idiots utiles de terroristes et de criminels ?

  3. GUIBORAT dit :

    Il aurait préféré porter des bougies et des fleurs et des peluches sur des corps de femmes, d’hommes et d’enfants Israéliens ?
    Ras le bol de cette époque : tu me donnes une gifle ? Tiens voilà mon autre joue et, même si tu le veux mon derrière, et ensuite un couteau pour m’égorger….
    Se défendre n’est pas attaquer.
    Mais il semble que tout peuple à le droit de se défendre (et même d’attaquer, voir la turquie) pour l’ONU et certains médias, sauf Israël.

  4. Moshe Romano dit :

    Mr Daniel Sugarman, vous etes impardonable. Vous etes un traitre et un vendu. Les gens de votre espece devraient etre passe au peleton d’excecution et etre execute dans le dos,a cause de votre haute trahison a l’etat d’Israel.Vous devriez vous retirer de la vie covile et disparaitre a jamais. Honte a vous!

    • André Mamou dit :

      Celui qui reconnaît s’être trompé doit être fusillé dans le dos ? Il faut vous calmer.

    • dominique Frebourg dit :

      Qui ne s’est jamais trompé??? surtout dans des conditions aussi complexes ! De plus il fait un mea culpa tout à fait clairvoyant . Depuis quand les juifs exécutent-ils les gens dans le dos ??? Honte à VOUS Moshe Romano pour de telles sentences .

  5. Réal Bergeron dit :

    Maintenant que vous semblez avoir compris par ce passage :«J’étais tombé dans le piège dans lequel j’avais toujours cru ne jamais tomber. J’avais condamné Israël pour sa défense ».

    Vous comprenez maintenant qu’il faudra un jour à Israël pour sa sécurité, qu’il en termine avec ces redondantes provocations en passant militairement le balais dans cette Bande de Gaza.

    • david dit :

      Le seul crime d’Israël,contre l humanité, est d avoir laissé prospérer à ses portes,un régime IslamoNazi,qui déclare et AGIT à vouloir l éliminer!

  6. Sergio dit :

    Pouvez-vous transmettre à l’état-major d’Israël qu’il n’y a qu’une seule manière d’en finir avec les problèmes de la frontière de Gaza. Utiliser les avions anti-incendie Canadair chargés de tonnes d’eau Larguer l’eau sur les incendies de pneus comme pour un incendie de
    forêt. Seul les Canadairs peuvent éteindre cette masse de pneus en flammes. Les canons à eau de Tsahal c’est une triste rigolade. Totalement inefficace. Les tonnes d’eau de mer des Canadairs accompliront 2 objectifs simultanés. Supprimer en 6 secondes la pollution des fumées noires et refroidir les participants et terroristes en innondant le terrain par de l’eau qui «tombe du ciel » Les Canadairs éviteront les morts par balles qui à terme font ombre à Israël. Faites cela pour calmer le jeu.

  7. Sergio dit :

    Messsge No 2
    Je voudrais préciser un élément pour consolider ma précédente intervention. Pour ceux qui ne le sauraient pas les Canadairs sont des avions bimoteurs à hélices, très maniables et rapides capables de plongées sur une cible en feu même sur un terrain accidenté. Les seules avions capables de cibler des zones très restreintes ou élargies. Ils sont efficaces contre les vastes feux de forêts avec de l’eau ou des retardants de feu chimiques
    Souvenez-vous de ce très malheureux incendie sur le mont Carmel et qui prit une trentaine de vie. La Grèce et je crois Chypre mais surtout la France ont immédiatement envoyé leurs Canadairs qui ont mis fin à cette tragédie.
    Malheureusement le choix d’Israël fut ensuite d’acheter des avions de petites tailles, d’une autre compagnie grandement efficace pour le climat chaud et sec d’Israël.
    Une fausse économie.

    Grace au prodigieux KKL nous avons mis des années à bâtir nos forêts, amoureusement.
    Si nous avions eu la sagesse d’acheter au moins cinq ou six avions Canadair pour toutes circonstances Les feux, essieux de pneus sur la fermeture de Gaza aurais en quelques courtes minutes!
    Je signale que je n’ai aucun intérêt dans cette compagnie d’avion. J’aime Israël mon pays. Je veux son bien.

  8. popi soudure dit :

    difficilement excusable ! il s’ est mis avec la meute hurlante de contempteurs d’ Israël malgré les explications de Tsahal et de certains commentateurs courageux qui ont constamment expliqué le pourquoi du comment …! surement votre militantisme de gauche a céder a la pression BDS ? BFM ? AFP ? et autres medias & TV réunis pour hurler contre Israël …! Comme quoi on est jamais mieux trahis que par les siens ! Je me ferais petit a votre place……

  9. Jacques Petit-jean dit :

    Réagir « à chaud » n’est jamais une bonne posture et alimente les idéologies les plus antisémites par le biais de la critique indécente d’Israël…c’est triste tout ce pardon à un article qui se voulait trop ONUSIEN et peu lucide par rapport à la fuite en avant du Hamas et son attitude suicidaire manipulatrice du peuple palestinien qui devrait s’en débarrasser au plus vite…seules les négociations directes comme l’a rappelé judicieusement l’ambassadrice d’Israël en France, sans les organisations internationales, sans les puissances pseudo-tutélaires, sans le terrorisme incarné par le Hamas, sans l’antisémitisme caché de l’OLP, sans tous ces miasmes qui veulent faire la morale au Proche Orient alors que Poutine à bord d’un camion inaugure un pont illégal au droit international entre la Crimée et la Russie…pourront aboutir à un éventuel accord lucide et raisonné….
    Bien à vous tous.

    • Ixiane dit :

      Ce monsieur Sugerman n’a pas réagi à chaud !!! il y a plus d’ une semaine déjà que ces terroristes s’attaquent à la clôture , brûlent les champs de céréales !!! moi-même qui ne suis pas juive , j’ai honte pour ces juifs gauchistes !!!!! j’espère qu’il ne cherchera jamais à s’installer en ISRAEL !!!!

  10. Ixiane dit :

    Ce mec est désolé …….ses excuses devraient être acceptées à condition qu’il donne une année de sa vie à TSAHAL !!
    Parce que le mal qu’il a fait est enregistré dans des milliers de cerveaux ignares et ça se multiplie de façon exponentielle , la preuve : des élus de L’ONU sont les plus incapables de réfléchir , qui gobent tout ce qu’ils entendent surtout venant des kapos juifs !!!!

  11. ce qui est dommage c est surtout le manque d informations
    car Israel a tout fait et fait tout ce qui est possible pour eviter les morts.
    Il est clair aujourd hui que l anti-israelisme est l antisemitisme moderne et c est dommage de vous etre joint a cette rage ignoble
    et infame

  12. Arno dit :

    Ce Monsieur Sugarman a exactement la même réaction que les non juifs qui ne comprennent rien à la situation en Israël. De plus il se dit journaliste, il est donc conscient que ce qu’il va dire ou écrire va être lu par des milliers de personnes.
    Au mieux il va influencer quelques esprits qui ne savaient pas dans quel camps se ranger, au pire il va jouer le jeu des antisémites qui vont dire, vous voyez bien, les juifs eux-même ne sont pas d’accord avec la politique israélienne.
    Mais le travail d’un vrai journaliste n’est il pas de contrôler ce qui se dit, de vérifier les sources et même d’aller sur le terrain interroger les gens, en l’occurence les militaires de Tsahal pour leur demander s’il n’existe pas une autre solution et se faire une opinion sur la réalité ?
    Je ne sais pas quel métier exerce ce monsieur mais ce n’est certainement pas un journaliste. Alors quel était son projet en écrivant un tel article ?
    Ce qui est grave c’est qu’en voulant simplement se rendre intéressant par son action solitaire, il ne s’imagine même pas le mal qu’il fait à ce peuple qui est, malgré lui, dans cette situation inextricable depuis 50 ans.

  13. raggio dit :

    il fallait y penser avant, et être objectif, avant de faire le mal qui lui ne se dilue jamais…malheureusement il y en a des milliers comme vous et je suis écœuré de toutes ces injustice et ces mensonges……et ces désinformations…..

  14. André dit :

    Il a fait amende honorable, qu’il soit pardonné.

Répondre à André Mamou Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez notre Newsletter
Tribune Juive, L’histoire continue…