460 roquettes, par Emmanuelle Halioua

460 roquettes.
460 roquettes lancées par le Hamas.

Sur des chars ?

publicitÉ


Sur des soldats ?

Non.

460 roquettes ciblant volontairement des civils.

Les civils israéliens juifs.

Dans la vraie vie »…civils veut dire…des enfants, des écoles, un frère..une sœur..une mère prenant le bus…une mamie assoupie dans son fauteuil.

Pour faire le plus de victimes et parce que surtout…ce sont les plus proches et les plus exposés aux tirs, le Hamas visent les habitants et les kibboutz qui longent la frontière de Gaza sur environ 40 km.

Parce que dans ce pays..il existe des fous qui oui..ce sont volontairement installés le long d’une frontière à haut risque.

Celle de Gaza, celle de l’Egypte par exemple.

ils sont venus seuls, avec leur famille et tout ce qu’il possède s’installer précisément ICI.

En zone chaude et mortelle.En zone dîte « prioritaire » pour le gouvernement.

Parait qu’ils sont « sionistes » et que c’est pour cela qu’ils sont là.

Concrètement cela signifie que des hommes et des femmes venus d’Israel, de Belgique, d’Australie, de France, ont construit leurs maison…leurs écoles…et leurs abris anti missiles à quelques centaines de mètres….des villages arabes musulmans les plus hostiles.

Comme Gaza.

La ville qui s’illustre par sa haine institutionnelle, transmise en héritage culturel et éducatif.

Gaza qui forme dans des camps pour jeunes les enfants dès 5 ans au maniement du couteau, à la pose d explosif, à l’égorgement et au maniement des armes à feu.

Gaza, si habile à cacher ses lance-roquettes au sein des écoles et des hôpitaux.

Gaza qui avec les fantastiques budget de l’ONU, nos impôts… abreuvent depuis des dizaines d’années le web d’une efficace communication de victimisation grâce à son expertise pallywoodienne :

Créer des vidéos de fake et en asperger le monde.

Au sein de ces Kibboutz limitrophes on trouve donc une densité d’abri anti missiles impressionnantes….

Pour vous donner une idée…, lorqu’un missile est tiré, vous avez le temps de compter jusqu’à 15 avant impact.

15 secondes pour sortir de son bain, sortir de son sommeil et courir comme un dératé vers l’abri le plus proche de votre maison ou s’accroupir le long de la route.

Certain Kibboutz comme celui de Jehan, venu de Belgique n’ont pas même….5 secondes.

QUE FAIT ON EN 5 secondes Nous ?

On éternue, on enfile 1 chaussette, on prend la main d’un être cher.
En 5 secondes on ne fait nous autres ici…rien de plus que cela !

Alors courir vers un abri…

Oui je sais…reste pour protéger toutes ces villes et kibboutz le fameux dôme de fer « anti missile.
Manque de chance encore pour les civils, 5 secondes c’est trop COURT pour que l anti roquette fasse son travail et intercepte les roquettes du Hamas, cet amas de dégénérés par ailleurs spécialisés dans les boucliers humains.

Cette créative organisation terroriste qui a mis au point une grille de rémunération, une rente offrant à vie des indemnités aux familles mal nommées palestiniennes et dont les membres veulent bien prendre une balle israélienne..

Nous avons donc en Israel, des citoyens actifs, contribuables, exposés comme NUL AUTRES CITOYENS israéliens à la mort.

Pourquoi diable me dit on, s’installer dans une zone aussi dangereuse avec des enfants s insurge- t-on autour de moi ?!

Pourquoi sont ils aussi irresponsables avec leur famille ?

Qu’il s’agisse de ma tante Esther Halioua, arrivée en 1949, qu’il s’agisse de Jehan Berman arrivant de Belgique pour exploiter la terre, qu’il s’agisse des habitant du Kibboutz de NIR OZ, Village AVSHALOM, Or HaNer, Erez, Kfar Aza, Mefalsim, Nahal Oz, Nir Am, et Moshav Yakhini dont les tunnels du Hamas sont si proches qu’ils débouchent parfois dans leur salon en plein dîner..

Tous les israéliens de cette région que j’ai rencontré m’ont fait cette même réponse : « mais où veux tu que nous allions..on est ici chez nous, pas question de fuir ! »

Sdérot, Netivot, Eshkol, Sont-ils tous des « illuminés ?

Pourquoi choisir de vivre dans cette tension alors qu’il faut continuer à réveiller les enfants et les emmener à l’école…faire ses courses…aller travailler..

Les habitants du Neguev sont les civils qui font front à l’ennemi.

Et l’ennemi et armé de couteaux, de haches, de sniper et de missiles.

Face à eux des civils avec le plus souvent une arme de poing comme un Glock.

Ces hommes et femmes sont si investis par l’idéal sioniste qu’ils se sont effectivement installés dans la région la moins sécurisée d’Israel.

Ces hommes et ces femmes qui ont par ailleurs exactement les mêmes obligations que ceux vivant à Tel Aviv ou Jérusalem.

Je demande alors très naïvement sont-ils des sous-citoyens ?

Comment se peut-il que des mois durant…tous ces derniers mois notamment, ils aient eu des hectares de terre dévastés par les incendies terroristes…des cerfs-volants et des ballons à destination des écoles, des ballons colorés piégés pour faire le plus de dégâts possible en explosant au contact des enfants.Des ballons colorés piégés de clous..

Les citoyens du Neguev luttent courageusement à chaque attaque.
Imaginez leur vie : alternant régulièrement entre guerre et paix….entre la terreur du sol qui tremble et un quotidien semblable au notre .

Vie schizophrène comme souvent dans ce pays..mais ici dans le sud, plus que nulle part ailleurs en Israel.

Pourtant…pourtant les citoyens du Neguev ne revendique aucun statut particulier : pas de compensation financière supérieure à ce que leur localisation propose, pas même qu’on les plaignent ou les admire.

Leur choix de vie est assumé.

Pour autant, n’ont-ils pas les mêmes droits que les habitants de Tel Aviv ou Jerusalem, le droit à une vie normale ?

Sait-on ici en France que parmi les habitants du sud d’Israel, beaucoup ont le terrible sentiment de servir de gilet pare-balles ?

Depuis 17 ans.
Oui…c’est long 17 ans à prendre des coups ; une vie d’adolescence..

Bien sûr , tout un peuple est solidaire avec ces habitants exceptionnels et nous citoyens français, leur adressons nos messages de soutiens, nos « soyez forts »…et nos dons aussi parfois.

Mais quoi de concret véritablement ?

Il y a quelques jours,J’ai été reçu avec d’ autres dans des abris anti roquettes par des dizaines d’enfants chantant et dessinant pour remercier du soutien apporté.

Des enfants de tous âges débordant de vie et de joie.

Quelques heures avant notre arrivée pourtant ces enfants étaient déjà dans ces mêmes abris, sous 460 roquettes.

Nous devons essayer de comprendre ce que ce mot galvaudé induit : une roquette, un Qassam.

Ca commence par l’alerte…

Les sirènes mais aussi l’appli de chaque téléphone.

Quand les habitants du sud d’Israel entendent l’alerte, c’est la mort qu’ils entendent hurler.

Chacun est saisi d’une panique totale et court pour sa vie.

Entendre l’alerte…c’est engager une course à pied de 5 à 15 secondes contre la mort.

Une course pour la vie .

Une fois dans l’abri, c’est l angoisse, la peur…même dans l’abri tu as peur pour ta vie.

Le BOUM terrifiant du missile c’est le Boum de la mort.
Tu ne pense qu’ à ça dans l abri… et tu te demandes en boucle, est ce mon tour, ou cela va-t-il tomber, est ce tombé sur un voisin, un ami ?
C’est la mort qu’on entend tomber.

C’est affreux et déchire de brulure le ventre.

Pourtant, face à moi dans l’abri

Tous ces visage éclatant de gaieté ce jour là..

Quelle leçon d’humilité, quelle gifle devant ce courage à couper le souffle.

La vie…avancer toujours même en rampant ; le crédo de ce pays.

Une femme exceptionnelle quitte son travailler régulièrement, se déguise en clown et vient amuser ces enfants avec des ballons, des jeux, des blagues.

Ça grouille de vie dans ce petit abri coffre-fort aux lourdes portes surgi d’un film des années 60 en pleine guerre froide.

Imaginez une pièce avec 50 enfants israéliens excités, les ballons, les sucreries, les chants, les remerciements aux donateurs que nous sommes ou aux volontaires.
Imaginez ces ballons que miss clown gonfle et transforme en chien, en épée jusqu’à ce que l’un d’entre eux éclate dans cette ambiance de liesse.

Et c’est alors que les petits visages se crispent, les grands enfants évaluant en une fraction de seconde si danger il y a….les touts petits explosant en pleurs.
De peur.

C’est juste un ballon qui éclate…

Le corps mémorise.IL y a 3heures encore les missiles frappaient autour d’eux.

La maturité des enfants israéliens et plus encore de ceux du Néguev est sidérante et dépasse l’entendement.
Même pour moi.

La rage de vivre des habitants de cette région force le respect.
La joie succède aux larmes aussi vite qu’une respiration succède à une autre.

Cette région héroïque donne une incroyable claque même à moi qui cumule les trauma.

Le peuple israélien de façon générale et les habitants du sud en particulier fertilise le sol de qui ils sont.

Les pionniers étaient en ces mêmes endroits, face à ces mêmes dangers il y a déjà 70 ans…il y a déjà 2000 ans..

Comment se peut-il que leurs descendants en soient encore à vivre ainsi ?

A circuler armés, à éduquer des enfants représentant +de 80% des traumatisés psychologiques du pays ?

Comment se fait-il qu’un ballon gonflable qui éclate en pleine fête fasse ainsi hurler les enfants de terreur…

Lorsqu’à Tel Aviv tu te réveilles pour rejoindre la plage, prendre un café les pieds dans le sable presque insouciant, d’autres dans ce même pays mais à 2 pas de toi…vivent et dorment armés, se forment au Kravmaga, constituent des équipes citoyennes pour protéger la nuit leurs maisons des intrusions mortelles au couteau en patrouillant autour du sommeil des êtres qui leurs sont chers.

Alors je dois dire qu’ au regard de cette existe de vie et de survie alternée…je rentre chez moi, dans ma jolie maison, avec cette phrase en tête d’une parisienne très privilégiée elle aussi également présente lors des visites aux enfants : «  je viens de comprendre…Tel Aviv..ce n’est PAS Israel ! …le sionisme…celui pour lequel je milite depuis le Dror (mouvement de jeunesse juif)…c’est la-bas, ce sont ces gens ! »

Emmanuelle Halioua

Tagués avec : , , , , , , ,
Publié dans Israël - Palestine
2 commentaires pour “460 roquettes, par Emmanuelle Halioua
  1. Réal Bergeron dit :

    Qu’attend Israël pour passer le balais dans ce nid de terroristes islamique et antisioniste ?

  2. On insiste sur le sionisme de ces admirables habitants dont nous sommes tous fiers en Israël !!!
    Néanmoins, certains n’ont pas d’autre choix que d’habiter ici car en Israël il y a une devise qui court dans l’air ambiant dit : « Plus prés du danger et de la mort, plus abordable sera le prix de ta maison! »

    Certains, soit déjà au moins 35% des Juifs d’Israël, sont en dessous du SEUIL de PAUVRETE et donc ne peuvent se payer un appartement AU PRIX EXORBITANT (aligne sur les poches nanties Américaines ou Européennes) avec la sécurité MAXIMALE de TEL AVIV….
    En effet, pour cette cite balnéaire TRES SPECIFIQUEMENT (et même bien plus que Jerusalem QUI EST POURTANT LA CAPITALE DU PAYS!!!!), Israël est prêt a attaquer Gaza ou ailleurs,des qu’un habitant de Tel Aviv s’enrhume a cause du passage d’un obus ou d’un couteau qui ne l’atteindrait même pas! ….. Par contre pour le sud du pays, le gouvernement israélien n’intervient, en plus qu’EN ENRHUMANT DES MOUCHES CHEZ NOS ENNEMIS, qu’a partir du Quatre millième obus reçu ! ….Or en Israël, il y en a qui n’ont que les moyens de s’acheter un appart au plus près des obus et des attaques des arabes : peut être que cette raison économique s’ajoute a la raison patriotique …
    Mais il n’en demeure pas moins vrai qu’en Israël, pour payer son appartement, si le volume de sa poche est miséreux, on n’a plus comme alternative que d’aller habiter sous le feu direct, IMMEDIAT et NOURRI des palestiniens et ceci en plus sans espérer que le gouvernement israélien nous empêche de crever sous les obus : si vous désirez la sécurité en plus d’habiter Israël, sachez cracher le pognon jusqu’à déposer même vos tripes sur la table d’une négociation immobilière…..et si vous êtes trop pauvre pour ça, alors sachez crever au plus proche de nos ennemis !

    Bienvenu en Israël, le jardin de roses ou on réserve les fleurs parfumées aux pires de vos ennemis (qui reçoivent même votre eau gratuitement…pendant que vous payez le double pour mieux l’offrir a ceux qui vous ASSASSINENT !!!!) pour mieux vous refiler les épines (même mortelles…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter
Montgeron"