Paris et Londres doivent (vraiment) s’unir face au terrorisme, par Caroline Fourest

Après les attentats de Paris, j’ai entendu tant de journalistes anglais lier ouvertement les attentats de Paris au modèle d’intégration français et à sa laïcité, présentés comme « islamophobes ».westminster-big-ben

Il y a encore quelques jours un grand journal anglais présentait l’attentat d’Orly (visiblement très impulsif et peu préparé) comme une « faille » de plus en France… Alors qu’il s’agit d’attaques quasi impossibles à éviter.
A la minute où l’on a appris l’attentat à Londres, des twittos se sont rués sur leur smartphone pour nous expliquer que les chaînes anglaises, au moins, ne se précipitaient pas pour parler d’attentat, contrairement aux chaines françaises. C’est faux. Les chaines d’information britanniques ont très vite parlé d’ »incident terroriste ». Elles se permettent des commentaires que je n’ai jamais entendus sur les chaines d’infos françaises. L’une d’elle s’est même trompée en diffusant un faux nom et une fausse photo du terroriste… Qui s’avère être un citoyen britannique, né et « made in » UK.
Ce que j’essaie de dire, c’est qu’il est peut-être temps d’arrêter de croire qu’un modèle culturel protège du mal terroriste. Il nous frappe tous.
Comme il est temps d’arrêter de trouver des mobiles sophistiqués à des tueurs qui agissent comme des monstres.
Il est temps d’accepter qu’on ne peut arrêter toutes les attaques (on en arrête déjà beaucoup) quand on vit sous la menace de groupes aux abois.
Il est temps de regarder ce qui nous unit : faire horreur aux fanatiques, totalitaires et terroristes.
Toute ma solidarité avec Londres et la Grande-Bretagne, injustement frappées, comme le sont toute les villes et tous les pays.

Caroline Fourest

publicitÉ


Source carolinefourest

Tagués avec : , , ,
Publié dans Islamisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter