Le courage sans haine, par Jean-Paul Ney

Pendant des années plusieurs de mes confrères et quelques rares intellectuels ont eu le courage de s’opposer à l’islam politique, l’islam de combat, l’islam sectaire.

Pendant des années, nous avons été menacés, mais je puis parler que de mon cas : Révélant à la télévision et sur les réseaux sociaux les identités des djihadistes français partis en Syrak, j’ai vécu sous protection policière car leurs sbires avaient diffusé mon adresse personnelle… sur Twitter.

Menaces, injures, graves accusations, j’incarne selon eux le mal : « sionard-pédophile », « xénophobe ultra-droitier », « fasciste », et ce n’est qu’un petit extrait.

publicitÉ


Pourtant, on la sait, la méthode de désinformation et de démolition. Comme par le plus grand des hasards, elle provient des mêmes personnes, des antisémites notoires présents sur Internet depuis des années, venus d’extrême gauche et d’extrême droite, ayant trouvé un objectif commun à leurs délires : le juif.

Chemin faisant, à travers les réseaux sociaux, ils se sont liés d’amour avec les djihadistes.

La boucle est bouclée depuis bien longtemps, et les actions se multiplient : usurpations et créations de faux comptes sur les réseaux, dénonciations de crimes imaginaires à quelques pigistes admiratifs, la roue s’emballe, je deviens controversé.

Controversé pour vous avoir donné les noms des Kouachi alors que tout l’appareil d’Etat était pétrifié ? Que personne n’osait les publier ?

Controversé pour vous avoir averti sur « l’innocent » Mourad Hamyd, qui plusieurs mois après avoir été défendu par certains médias, se fera arrêter à la frontière Bulgare alors qu’il tentait de rejoindre la Syrie ?

Si un seul journaliste digne de ce nom m’avait posé la bonne question, j’aurais répondu : le 7 janvier, j’ai consulté le dossier de Mourad Hamyd, il était le webmaster et communicant des djihadistes sur Internet…

Controversé pour avoir infiltré le mal ? L’avoir dénoncé ?

Controversé par qui ? Par ces mêmes journalistes à roulettes qui n’osent pas sortir de leurs bureaux et qui se délectent de « flinguer » un confrère qui bosse et « sort » des affaires ?

Pendant des années ils ont tiré à blanc. Il y a quelque jour, sans haine, j’ai tiré ma première cartouche. Planquez-vous : c’est la première d’une longue série.

Terminé l’autocensure

La télévision israélienne a diffusé mardi dernier le premier épisode de la série « Sous Fausse Identité : le Djihad Silencieux ». J’ai été appelé par Zvi Yehezkeli,  le spécialiste des infiltrations journalistiques et des longues enquêtes.

Ensemble, nous avons travaillé sur le CCIF et son financement, je l’ai guidé à travers la Seine Saint Denis et d’autres banlieues que je connais très bien depuis que j’ai 18 ans, j’y étais éducateur sportif et y ai couvert les émeutes, puis l’islamisation.

Si la première partie est sobre – mais déjà piquante – la deuxième partie diffusée mardi prochain 6 février va sans doute donner quelques sueurs froides à ces bouffons de l’islam politique en France.

J’ai travaillé en investigation pour Canal Plus, CNN et d’autres grands networks ou magazines et journaux (Paris Match, France Soir…) mais cette enquête de Zvi est de loin celle qui m’a donné le plus de satisfaction depuis des années.

Pourquoi ? Zéro autocensure et tous les outils à disposition pour guider Zvi et travailler avec lui.

C’est comme ça que nous devrions travailler, et surtout, être appuyés et protégés pour faire notre Job dans une démocratie digne de ce nom : en France, ce genre d’enquête ne passera jamais le premier filtre, celui du rédacteur en chef… Ne me demandez pas pourquoi.

La Fabrique de la Haine – Extrait N1 from Jean-Paul Ney on Vimeo.

Depuis mercredi, je reçois beaucoup, beaucoup, beaucoup de messages, de SMS, d’emails et de soutiens de la part d’amis, de gens connus et inconnus.

Vos encouragements sont mon carburant.

Juste un mot : Regardez le deuxième épisode mardi prochain, vous n’avez encore rien vu.

CCIF et UOIF passent un sale quart d’heure… Ces gens MENTENT, détournent « l’islam de France » et disent clairement face caméra « il faut mentir aux français » (n’est-ce pas monsieur Amar Lasfar ?) le devoir des autres confrères est de les dénoncer et de continuer à enquêter sur la secte qui a détourné le monde arabo-musulman du chemin vers la paix: Cette secte islamo-terroriste, connue sous le nom de « confrérie des frères musulmans » alias Ikhwan al muslimin, est le cancer de la Oumma, le sida de l’islam.

La majorité des gens ne le savent pas : Elle est âprement combattue au Moyen-Orient, mais pourtant plus que tolérée en France.

Si les arabes et maghrébins de France ne cessent pas de les suivre, et ne commencent pas très RAPIDEMENT à les rejeter et les dénigrer PUBLIQUEMENT (cela aurait dû être fait depuis le 7 janvier 2015), il n’y aura plus AUCUNE solution, et le clash sera inévitable.

Aujourd’hui l’islam DE France et l’islam EN France est géré par des escrocs intellectuels, des manipulateurs, des vendeurs de camelote, des marchands de tapis, d’ignobles manipulateurs antisémites qui jouent sur la misère et l’appauvrissement intellectuel des enfants de l’immigration, important le conflit israélo-arabe pour vendre le bidule nommé « Palestine », un faux grossier, une invention pour casser du Juif, pour tous vous cuire à petit feu comme un homard, celui de Michel Gurfinkiel (livre à relire, l’instant est terriblement vrai).

Ne pas nommer le Sheitan par son nom, ignorer les citoyens français musulmans qui luttent contre ce mal, les traiter de « fachos » ne fera que rajouter de l’essence sur le feu, avec quelques kilos de dynamite par-dessus, tant qu’à faire !

L’idéologie des Ikhwan pue la MORT.

L’idéologie de l’islam politique tue, ne construit rien, détruit tout, n’éduque pas dans la paix, forme des décérébrés, déforme des familles entières et pollue les esprits faibles de nos jeunes.

Ne laissons pas la France dans les mains de politiques corrompus qui ont pactisé avec ce démon, ne laissons pas se développer encore plus la fracture qui grossit chaque jour.

Ayons le courage d’affronter Mélenchon et ses hordes gauchistes antisémites, ayons le courage de repousser Le Pen et ses sbires antijuifs (qui avancent masqués en séduisant des juifs à bout de souffle), ayons le courage de tendre la main à ceux qui sont français mais pas nationalistes, de gauche mais républicains, de droite et moins cons.

L’islamisme tue, le nationalisme assassine, le communisme extermine.

Combien de temps vous faudra-t-il pour comprendre que *tous* vous manipulent ?

Il est temps de dire STOP.

Nous vous avons donné les preuves et les outils pour agir.

A vous de continuer.

Jean-Paul Ney, reporter et réalisateur est en train de terminer son documentaire « La Fabrique de la Haine » sur l’antisémitisme en France.

Soutenez Tribunejuive.info

Chers amis lecteurs,

Voilà déjà 5 ans que nous sommes là, pour vous donner la meilleure information : culturellement ouverte, politiquement variée, axée sur Israël et la communauté, mais attentive à la politique nationale et internationale. Oui mais, malgré tous nos efforts, malgré notre volonté forcenée de rester avec vous, nous nous essoufflons financièrement, et nous avons besoin de vous pour continuer. Alors si vous voulez nous aider, rien de plus simple : un clic sur "Faire un don", et d'avance MERCI à vous.


Powered by WPNewsman

Tagués avec : , , , , , , , ,
Publié dans Islamisme
4 commentaires pour “Le courage sans haine, par Jean-Paul Ney
  1. Lanah dit :

    Merci de votre lucidité et de votre courage Monsieur NEY. Comment faire avec des gouvernements qui les uns après les autres laissent faire et passer l’idéologie des frères musulmans dans les mosquées des quartiers populaires ce qui est bien observé par ces imams dévoyés qui gangrènent la République de l’intérieur ? ….

  2. Cher Monsieur Jean-Paul NEY : Permettez-moi de répéter, et signer, chaque paragraphe de votre article. Comme si je l’avais écrit moi-même.
    En effet, tout ce que vous dites est imprimé noir sur blanc, ou en filigrane, dans « Mes Lettres au Monde » : un recueil de 74 pages édité à compte d’auteur par La Société des Ecrivains en 2OO3, complété à 168 pages en 2OO8 puis à 212 pages en 2O12, et enfin à 226 pages en 2O15 (dans l’édition Libre Label).
    J’ai fait parvenir l’un des recueils respectifs à pratiquement toutes les personnalités politiques et intellectuelles de France et de Navarre, ainsi qu’aux rédacteurs et journalistes de la Presse écrite et des Médias de la radio-télévision, espérant arriver ainsi à les sesibiliser au problème grave de l’Islam politique et djihadiste.
    Mes efforts ont-ils abouti ?
    Apparemment, pas encore en ce qui concerne le principal personnage visé dès le départ, à savoir Edwy Plenel, rédacteur du journal Le Monde à l’époque.
    J’espère vivement, Monsieur Jean- Paul NEY, que vous réussirez là où j’ai failli : mettre hors d’état de nuire le chef des islamo-gauchistes qu’est le rédacteur de Médiapart aujourd’hui, qui fait tout son possible pour renforcer l’Islam politique et ses relents djihadistes.

  3. Cécile Lafranchy dit :

    Sincèrement la deuxième partie du reportage ne révèle mais strictement rien ! je m’attendais à un scoop quelquechose comme il a été présenté avec force mais il ne se passe juste RIEN bref beaucoup de bruit pour pas grand chose

  4. Lanah dit :

    Il faudrait infiltrer les partis politiques tous sans exception et les cadres administratifs des universités pour mettre en évidence leurs politiques néo vichystes de collaboration avec les islamistes. Ça ça ferait du foin!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by WPNewsman

SOUTENEZ TRIBUNEJUIVE.INFO