La parole libre d’Albert et Katia Chennouf-Meyer, par Sarah Cattan

Nous avons déjà évoqué l’odieuse censure qui s’opère sur les réseaux sociaux avec un arbitraire saisissant, laissant un Soral s’exprimer à tire-larigot alors que nombre de jugements l’ont condamné pour apologie de la haine, et empêchant avec une régularité étonnante un David Duquesne de s’exprimer, lui infligeant encore ce matin la sanction venue du très haut : David ! Pour avoir affirmé qu’Israël était une réussite à côté de 57 pays musulmans qui étaient liberticides et maltraitaient leurs minorités religieuses et leurs apostats : tu prendras… 30 jours.

Tel est notre pain quotidien.

Impuissants tous s’offusquent et l’affaire continue.

publicitÉ


L’odieuse censure, l’insupportable arbitraire

L’exemple le plus étonnant que j’aie pu trouver concerne Albert Chennouf-Meyer, père d’Abel, ce militaire assassiné par Merah.

Albert, qui au lendemain de la mort de son enfant, est allé, seul, déposer plainte contre un Etat défaillant qui n’avait su protéger son peuple.

Albert et Katia qui subirent la farce grotesque autorisée par des autorités qui tolérèrent que le cercueil d’Abel fût écarté des deux autres, lors de l’hommage militaire, impur qu’était … ce non-musulman.

Albert qui accepta pourtant de rencontrer Abdelghani Merah.

Albert Chennouf-Meyer qui refuse aujourd’hui, à force de dégoût et autres trahisons, que la presse s’emparât de ses post, mais qui ne renoncera pourtant jamais à sa liberté d’expression, quoi qu’il pût lui en coûter.

Albert et Katia, qui ont décidé de chaque jour payer le prix très élevé de leur liberté de parole.

Albert qui donc, en préambule à ce texte, rappelle pourquoi il a interdit à tous les journalistes d’utiliser ses écrits.  Albert qui refuse le manque d’objectivité, la manipulation, le travestissement de ses écrits,  donc de sa pensée.

Albert  qui a réservé sa confiance à Valeurs Actuelles et Tribune juive, à qui il confie ce post du 13 juin 2018.

La parole libre d’Albert et Katia, parents d’Abel

J’interdis à tous les journalistes d’utiliser mon post ci-dessous.

Sus aux islamo-prosternés ! J’ai été bloqué plus de 32 jours sur #Facebook. Cette abstinence forcée s’est révélée une très bonne expérience, un moment de réflexion salutaire, voire enrichissant. Elle vient de s’achever. De ce vécu imposé, il s’en dégage forcément du positif.

Il est clairement établi que c’était une atteinte à ma liberté d’expression, une sanction orchestrée par une caste d’#islamoprosternés, que je dérangeais par mes propos justes, factuels et surtout partagés par une large majorité de la société française.

Il fallait absolument me faire taire à défaut de pouvoir me tuer.

J’assume mes prises de position que j’estime légitimes, je n’ai pas de problème avec mon subconscient, je dors très bien, je n’ai tué personne.

Les politiques, en armant un islamiste qui a endeuillé ma famille ne peuvent pas dire autant.

Je ne suis pas non plus dans le rail, ni dans le « mainstream », je suis lucide, mon parcours est semé d’obstacles mais c’est mon choix et j’en accepte l’augure.

Je suis honoré et je me vante de me singulariser de cette chimère que les vils politiques de #Droite et de #Gauche, femmes et hommes, ainsi que leurs clones veules #journaleux, ont idolâtré durant 6 ns, en l’utilisant comme alibi pour relayer leur logiciel désuet du «#Vivreensemble » afin d’occulter leur incompétence.

Je suis dans le vrai, j’en ai l’intime conviction et je continuerai à affirmer que c’est l’#islam qui est responsable de la mort de mon fils. Pour rappel, l’#islam a fait plus de 250 victimes innocentes depuis #MARS #NOIR 2012, acte fondateur du terrorisme musulman nouvelle formule en France et dans le monde !

Je condamne fermement et sans équivoque le porte du #voile, cet outil fétiche par excellence de l’UOIF, ce ferment, cette source, ce symbole de la soumission et de la barbarie, à l’origine du malheur qui a frappé ma famille, porté ostentatoirement par celle qui se pavane avec les époux #Macron sur le perron de l’#Élysée ! C’est pourquoi, je ne permettrai à personne, quel que soit son statut ou sa fonction de m’avilir. Il y a un pain que je ne mangerai jamais ! Cette halte silencieuse à laquelle Facebook m’a contraint, m’a confirmé dans mon idée que les politiques français ont acté le tournant civilisationnel, en conséquence, la France est bien le pays des Droits de l’Homme … Musulman ! La récente provocation du rappeur #Médine en est l’illustration la plus éloquente. Permettre à un #islamiste la profanation d’une salle qui a servi de fosse commune à 90 innocents, comme diraient les rugbymans, c’est la transformation de l’essai du 13 novembre 2015 : « On vous assassine et on vous pisse dessus » ! Ce trio maléfique, Lagardère (propriétaire des lieux), la Direction de la salle et le #Qatar (actionnaire principal, sponsor et financier du terrorisme mondial), ont une lourde responsabilité dans ce qu’il pourrait advenir. Ils rendront des comptes ! Je laisse les valets de Facebook qui me scrutent, me signaler de nouveau, je ne retire rien de ce que j’écris. Pour info, j’ai été signalé par un #mâle #blanc, #socialiste, descendant généalogiquement sans doute de ceux qui ont vendu la France en 39/44. Pour une fois, ce n’est pas l’œuvre d’un musulman. Je suis en paix avec moi-même, je ne trahis jamais. Je suis né en Alsace d’un père berbère et d’une mère catholique alsacienne, dont je suis fier, leurs valeurs humanitaires et humanistes sont ancrées en moi. On a résisté et vaincu les #nazis, on résistera et on vaincra face aux #nazislamistes. Ce ne sont pas les #islamistes qui ont conquis la France, c’est notre lâcheté à nous français qui a permis cette désertion et cette déloyauté. La délation, la rédhibition et la perfidie n’ont pas été, ne sont pas et ne seront jamais mes valeurs ! Adieu !

 

Tagués avec : , , , , , , , , , ,
Publié dans Islamisme
3 commentaires pour “La parole libre d’Albert et Katia Chennouf-Meyer, par Sarah Cattan
  1. julius dit :

    Clôturer son compte Facebook, c’est ce devrait faire chaque Français conscient des réalités.

  2. Cohen dit :

    « La délation, la rédhibition et la perfidie n’ont pas été, ne sont pas et ne seront jamais mes valeurs ! Adieu ! »
    écrivez-vous, parlant du climat de lâcheté dans lequel nous baignons aujourd’hui.
    Ce climat ne vous rappelle rien ?

    La perfidie, la rédhibition et la délation ne sont pas des nouveautés dans ce pays. Les juifs sont bien placés pour le savo et ce n’est pas la reconnaissance de la responsabilité de l’état français par Chirac, encore moins la « repentance » nationale qui doivent nous abuser : il suffit d »écouter soral ou dieudonné.

    Il y a des constantes dans le temps qui en disent long !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter
Droits d’auteur des photographies
Nous respectons les droits d’auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d’auteur sur nos photographies. Si vous avez identifié une photo sur laquelle vous possédez des droits, vous pouvez nous contacter et demander de cesser d’utiliser cette photo. Écrivez nous ici
Montgeron
KLARSFELD
Auvergne
Les Lilas
Kavod
Montrouge
Opej
Enghien-les-Bains
MJLF