“Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux”

Quand l’UOIF convie les pires représentants de l’islamisme radical, la ministre de l’Education nationale envoie un délégué ministériel en guise de caution.

La Boétie le disait en parlant des tyrans : « Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. » Et son livre de disséquer il y a plus de 450 ans, les mécanismes de la « servitude volontaire ». Ce livre, il est plus que temps de l’envoyer à nos responsables politiques. Même s’ils n’ont le temps d’en lire que le titre, ils auront saisi l’essentiel du message. Il semblerait en effet que plus les islamistes parlent haut et montent en puissance dans leur stratégie de visibilité dans l’espace public, plus nos représentants, de gauche comme de droite, baissent les yeux et nous trahissent en catimini.

Céline Pina

Céline Pina

A Lille donc, le 7 février 2016, l’UOIF, antenne des frères musulmans en France tient meeting. A l’affiche, ce que l’on fait de mieux en matière d’obscurantisme, de haine de l’Occident, des femmes, des Juifs et des homos. Les ennemis de la République, de l’égalité des droits et de la démocratie sont accueillis à bras et à micros ouverts : le Syrien, Mohamed Rateb Al-Nabulsi, le Marocain Abouzaïd Al-Mokri, le Saoudien Abdallah Salah Sana’an et bien sûr l’incontournable pourfendeur suisse de la laïcité, Tariq Ramadan.

Cerise sur le gâteau, le ministère de l’Education nationale y dépêche son délégué interministériel à l’excellence qui rejoint le gratin des intervenants. Ce que l’UOIF met fort opportunément et fort habilement en avant. Car la participation d’un représentant ministériel est une caution politique et marque la reconnaissance de son influence auprès du gouvernement. C’est un message de puissance pour les islamistes et une preuve de faiblesse de l’Etat : sur notre territoire, non seulement tout est permis, mais on vient tirer la révérence à ceux pour qui, ce que nous sommes est impur, offensant et devrait être chassé de la surface de la terre… D’ailleurs les non-quiétistes parmi les islamistes ont prouvé qu’ils étaient prêts à s’en charger…

Après les 7, 8 et 9 janvier 2015, après le 13 novembre dernier et alors que pas une semaine ne passe sans qu’un lycée ne soit évacué, suite aux menaces que l’Etat islamique a lancé contre notre système éducatif, le manque de discernement du ministère de l’Education nationale est pour le moins étonnant. Comment ne comprend-il pas qu’une telle attitude nourrit le sentiment de puissance des islamistes et leur influence ? Cela incite les populations ciblées par leur propagande à se rallier à leur cause. Entre le fort et le faible, qui à la fin sera le plus protecteur ? En général dans ce cas-là, c’est la force qui rassure, là où la faiblesse expose.

Deuxième effet délétère, la sidération que cela entraîne dans l’opinion publique. Nous sommes censés être en guerre. Nous vivons sous le régime de l’état d’urgence et ceux qui ne se cachent pas d’être les ennemis de la République peuvent diffuser leur propagande mortifère sans limite, ni freins, ni même une critique. Où sont les politiques locaux qui protestent et qui les relaient ? J’espère qu’il y en a à Lille pour s’insurger contre une telle manifestation. En attendant on perçoit surtout un assourdissant silence. Calcul, lâcheté ou peur panique, en toute sincérité cela importe peu. Si La ministre ne rappelle pas son délégué et n’annule pas sa venue, elle aura fait le cadeau de la légitimité de l’Etat aux islamistes et à leur discours. Après la séquence face à Baraka City, cette attitude serait du plus mauvais effet…

Oh je ne doute pas qu’à Lille, les prédicateurs feront une version light de leurs discours enflammés, car alors ils auront déjà gagné : la vraie victoire c’est leur venue, la caution de respectabilité que cela leur apporte et la démonstration de force qu’ils effectuent. L’essentiel est de légitimer les pires représentants de l’Islam. Car pour des gens simples, s’ils étaient si haineux et violents, si leurs appels aux meurtres étaient si condamnables, ils ne se produiraient pas si aisément en public avec l’aval (et la participation) des autorités.

Ainsi, en poliçant quelque peu un discours dont personne n’est dupe le temps d’un meeting, ils peuvent diffuser ensuite leur propagande avec un brevet de conférencier français… Que nos politiques fassent semblant de ne pas comprendre cette stratégie devient pénible… D’autant que derrière la venue du délégué interministériel à l’excellence, c’est aussi une opération de blanchissage d’un lycée, le lycée Averroès, que certains soupçonnent d’être l’incubateur d’un système radical voire visant à la fabrication d’une élite islamiste française.

Il faut dire que celui-ci a été créé au nom du refus d’accepter les règles de la laïcité, pour que les filles voilées puissent continuer à porter le voile en classe. Les liens des dirigeants du lycée avec les frères musulmans sont notoires et le lycée a déjà fait l’objet de polémiques suite au départ de certains enseignants. Mais Amar Lasfar, le président de l’association Averroès est un homme d’influence, président de l’UOIF, président de la ligue islamique du Nord et recteur de la mosquée de Lille sud, c’est un homme qui a d’autant plus de poids qu’il représente une autorité morale sur sa communauté. La venue du délégué ministériel est donc déplorable à plus d’un titre. A Lille, nul n’ignore qui est Amar Lasfar et Martine Aubry a pris ses distances avec lui dès 2013. Mais la drague alors active qu’a mené depuis le représentant de la droite auprès d’Amar Lasfar a peut-être eu raison de cette prise de conscience. Pierre Mathiot, l’envoyé du ministère, ancien directeur de sciences-po Lille ne peut non plus ignorer à qui il a affaire.

En attendant c’est avec impatience que l’on attend d’entendre la ministre de l’Education nationale sur l’envoi de son délégué ministériel. Bien sûr si cela était pour démentir toute participation d’un représentant officiel à cette sinistre mascarade, ce serait idéal. Il n’est jamais trop tard pour bien faire. Et si à cette occasion, nous pouvions entendre une parole politique qui porte haut les principes de la République et combatte l’obscurantisme islamiste au nom de nos principes laïques et de notre idéal républicain, nous ne laisserions pas à nos concitoyens en héritage, après une telle pitrerie, que le vote Front national pour exprimer leur sentiment d’abandon et de trahison par les partis traditionnels.

Céline Pina
Ex conseillère régionale PS, suppléante du député de la Xéme circonscription du Val d’Oise

http://limportant.fr/tribune/75

Tagués avec : , , , ,
Publié dans Islamisme
9 commentaires pour ““Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux”
  1. NO COMMENT dit :

    Voilà, tout est dit!
    J’ai lu le roman “SOUMISSION” , mais je trouve que l’auteur est en dessous de ce qu’il se passe.
    La dernière prestation BDS à l’opéra est en droite ligne avec ce qu’il se passe à Lille.
    L’état, en état d’urgence, est en état d’apathie et laisse s’organiser les manifestations assassines contre la nation.
    Mais il ne manque que la toge romaine à M. Valls quand il dit que la France sans les juifs ne sera que plus soumise.

  2. JeanV dit :

    Bien sûr, l’Histoire ne repasse pas les plats.
    Bien sûr il y a le “point de Godwin”…
    Il y a cependant des mots, des noms, qui ont acquis une telle valeur de symbole qui, certes, ne sauraient remplacer analyses et explications, mais les résument bien.
    L’actuel pouvoir en France est sur une ligne qui passe par Munich et Montoire.

  3. Hic dit :

    Cela dit, délégué ministériel n’est pas ministre ; cela s’appelle représentation à minima.

    Et si on peut fustiger la présence du délégué ministériel dans cette occurrence, on aurait pu encore davantage en fustiger l’absence si tel était le cas.

    La présence d’un délégué du gouvernement pourrait s’interpréter, et ça se fait d’ailleurs, comme « on vous a à l’œil » ; son absence comme une fuite devant la réalité voire une lâcheté.

    Le pouvoir se doit, aujourd’hui plus que jamais, faire acte de présence.

    Rappelons que la finalité des djihadistes n’est pas simplement de tuer qq Français ; en soi cela ne les avance à rien.
    La VRAIE finalité consiste à provoquer une rupture entre les musulmans et le reste de la population française ; voire, encore mieux, une guerre civile.

    Une présence officielle, sereine et assurée du pouvoir dans l’assemblée du UOIF (sans oublier celle, moins visible mais connue de tous, de la DGSI) combat ce danger.

    • NO COMMENT dit :

      Vous en êtes sûr qu’il faille une présence gouvernementale dans leurs réunions haineuses?
      Pour leur donner une caution de notoriété, qui les officialisera un peu plus ?
      Pour asseoir les thèses islamistes qu’ils vont étaler et profiter de ramener des naïfs à leur cause pour alimenter le djihad?
      Pour donner une tribune à Tarik Ramadan?
      Vois n’avez pas pensé qu’il aurait été mieux que, au nom de l’état d’urgence, cette réunion soit simplement interdite?
      Êtes vous naïf ou insidieux?
      Décidément, dans cette France qui se dessine, les juifs se sentiront de moins en moins chez eux !
      Il y a un hic !

  4. Sobol dit :

    Quelle est la position précise de Manuel Vals?????
    A quoi servent ses discours lyriques sur la préoccupation constante de là communauté juive et de la nation?
    Ne seraient-ce que des semblants?
    C’est presque à désespérer !

  5. GUIBORAT dit :

    @- Hic : J’ai pris la peine de lire 3, 4,,5 pages, je ne sais plus, de Médiapart. Ces pages détaillent les profils des participants à la réunion du 7/2/2016 à Lille. Ils sont tous “catalogués salafistes-frères musulmans” certains avec des assassinats sur la conscience. La Hollande et la Belgique ont refusé cette réunion et la Suisse a refusé le visa d’entrée à 1 ou 2 participants, en raison de leur pedigree.
    Le journaliste qui a écrit l’article dans Médiapart avait aussi adressé un courrier à l’Elysée en demandant que cette réunion soit interdite. J’ai consulté cet article il y a 3 jours, je pense qu’il est encore trouvable.
    Toute présence du gouvernement représente une caution dans l’esprit retors de ces personnes.
    C’est une partie d’échecs pour elles où le damier est la France et les pions tout être qui n’est pas musulman et s’oppose à eux.

  6. julius dit :

    Cette duplicité gouvernementale assassine fait froid dans le dos.
    Il ne sert à rien de regretter l’absence de réaction de la communauté musulmane en France si les autorités démontrent chaque jour leur incompétence. La ministre de l’Education préfère détourner l’attention en exhumant une vieille réforme de l’orthographe et de la grammaire abandonnée depuis 1990. Et ce n’est pas en limogeant avant la présidentielle Madame Belkacem afin de ratisser large sur sa droite que le président le plus impopulaire que la France ait connu pourra continuer à faire illusion à grands coups de menton devant un Parlement au garde-à-vous chantant la Marseillaise. Le mal est fait, la gangrène s’étend.

    • NO COMMENT dit :

      Absence de réaction de la societe musulmane en France?
      Vous regardez leur activisme aux réunions de l’UOIF? Hier Paris, Lille aujourd’hui même.
      On se plaignait des prêches dans les mosquées. Maintenant ils tiennent meeting islamiste, renvoient les gens non acquis à leur cause, et personne ne bouge au gouvernement. C’est dimanche, jour du seigneur.

  7. Bonjour,
    Je viens de lire le livre de Céline Pina.
    Je suis catholique athée, pas juif, mais je suis très choqué de voir que, du fait du comportement de nombreux politiques face aux manigances et barbaries islamiques, des familles juives fuient la France. L’ensemble des Français n’a pas pris la mesure du problème politique, ou ne sait plus comment faire.
    Je suis enseignant en collège, et nous devons travailler 2 fois plus (plus de 70 h, en s’arrachant les cheveux) pour appliquer la réforme de N Belkacem. Après avoir écrasé les grèves, elle se flatte que la rentrée 2016 s’est bien passée alors qu’elle met les enseignants dans une merde noire. Et en plus, elle met l’arabe à l’école ! Pour réciter le Coran ?
    J’ai eu un ami juif pratiquant (puis j’ai déménagé) et j’ai admiré la qualité de l’éducation juive et le raffinement de la pensée. Rien à voir avec la barbarie inculte et arrogante des Turcs (au milieu desquels je vis) et autres sectateurs d’Allah.
    Je ne sais pas si C Pina est juive. Peu importe. Elle est lucide, perspicace, républicaine, …
    Comment faire pour unir les forces des républicains de bon sens, quelle que soit leur origine et leur bord, pour mettre les politiques face à leurs responsabilités et faire cesser les perversions islamiques et démagogies politiciennes ?
    La deuxième religion de France devrait être le Judaïsme, pas l’Islam, trop dur à supporter car archaïque et brutal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Droits d’auteur des photographies
Nous respectons les droits d’auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d’auteur sur nos photographies. Si vous avez identifié une photo sur laquelle vous possédez des droits, vous pouvez nous contacter et demander de cesser d’utiliser cette photo. Écrivez nous ici