Corse: le FLNC menace les « islamistes radicaux » de Daesh en cas d’attaque

Lisez donc cette information venue de Corse.et comme nous, prenez plaisir à en apprécier la teneur.  Une phrase a surtout retenu notre attention : « L’amalgame n’existe que dans l’esprit des faibles et le peuple corse est fort.. ». La lucidité et le courage font de cette déclaration du FLNC un texte important pour tous les français.

Le FLNC menace le groupe terroriste Daesh. Dans un communiqué diffusé ce jeudi par Corse matin, les nationalistes mettent en garde les islamistes en cas d’attaque sur l’île. Le FLNC promet une réponse « sans aucun état d’âme ».

flnc

Crédit YouTube

« La lutte de libération nationale n’est pas terminée. » C’est par ces mots que commence le dernier communiqué du FLNC. Et cette fois-ci, il ne s’adresse pas à l’Etat français mais à Daesh. Le groupe clandestin menace les terroristes de représailles en cas d’attentat sur le sol corse. Le mouvement clandestin nationaliste corse du FLNC du 22 octobre a averti ce jeudi les « islamistes radicaux de Corse » que toute attaque de leur part déclencherait « une réponse déterminée, sans aucun état d’âme ».

Dans ce texte transmis à Corse Matin, le groupe, qui avait annoncé en juin sa « démilitarisation », adresse aussi un « message à l’Etat français », qui aurait, « si un drame devait se produire chez nous (…), une part importante de responsabilité car il connaît les salafistes en Corse ». Précisant qu’ils « seraient au nombre de huit », le FLNC ajoute savoir « avec certitude que l’un des imams de Corse est un indicateur de police ».

Un attentat en Corse déjoué?

Les nationalistes assurent aussi, sans plus de précision, « avoir permis au mois de juin de déjouer un attentat sur notre territoire dans un lieu fréquenté par le public ».

« La volonté des salafistes est clairement de mettre en place chez nous la politique de Daesh et nous nous y sommes préparés », poursuit le texte. « Votre philosophie moyenâgeuse ne nous effraie pas. L’amalgame n’existe que dans l’esprit des faibles et le peuple corse est fort (…) de choix politiques difficiles qui ne nous ont jamais fait basculer comme vous dans la barbarie », lance le groupe clandestin à l’adresse des radicaux. « Sachez que toute attaque contre notre peuple connaîtrait de notre part une réponse déterminée sans aucun état d’âme », ajoute encore le FLNC.

Le FLNC n’a jamais déposé les armes et garde un arsenal de guerre important. En sommeil depuis quelque temps, le mouvement nationaliste affirme endosser désormais un rôle de sentinelle afin de veiller aux intérêts de la Corse.

Signaler « les dérives chez des jeunes désœuvrés »

Revenant par ailleurs sur le guet-apens tendu à des pompiers en décembre 2015 dans une cité d’Ajaccio – qui avait été suivi de manifestations émaillées d’incidents racistes -, le groupe affirme qu’il s’agissait d’une « stratégie mise en place plusieurs jours, voire plusieurs semaines auparavant pour tester la réaction du peuple corse ». L’opération, ajoute-t-il, a été « orchestrée par quelques pseudo-penseurs malfaisants aidés de petites crapules sans envergure ».

S’adressant, plus généralement « aux musulmans de Corse », le Front les appelle aussi à « prendre position » en dénonçant l’islamisme radical. Il leur demande notamment de signaler « les dérives chez des jeunes désoeuvrés tentés par la radicalisation » et de ne pas « afficher de signes religieux ostentatoires ».

« Si l’Etat islamique revendiquait des actions sur notre sol, nous ne pourrons vaincre que ensemble », poursuit le FLNC.

« Que la France cesse de donner des leçons de démocratie »

Enfin, les militants du 22-Octobre dénoncent la responsabilité la France dans la situation au Moyen-Orient.

« Il faudra que la France cesse sa propension à intervenir militairement et vouloir donner des leçons de démocratie à la terre entière si elle veut éviter que les conflits qu’elle sème à travers le monde ne reviennent comme un boomerang sur son sol. »

Appelant enfin « à la vigilance et au calme face à la barbarie », le FLNC souligne ne pas être « le refuge des frustrés d’une lutte raciale ou xénophobe » et dénonce « les idéologies fascisantes qui alimentent les esprits fragiles et les réseaux sociaux ».

Les présidents nationalistes de l’exécutif de la Collectivité territoriale de Corse et celui de l’assemblée, Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni, doivent soumettre ce jeudi à Assemblée une résolution demandant à l’Etat de fermer les lieux de culte musulman constituant « des foyers d’influence salafiste », d’expulser les animateurs fondamentalistes de ces lieux et de renforcer la sécurité sur les sites de grande fréquentation.

Source bfmtv

Tagués avec : , , ,
Publié dans Islamisme
7 commentaires pour “Corse: le FLNC menace les « islamistes radicaux » de Daesh en cas d’attaque
  1. julius dit :

    La nature a horreur du vide. Cela me semble très clair ! A bon entendeur,salut …

  2. NO COMMENT dit :

    Les corses ne sont pas, sauf quelques incidents comme ceux de la semaine dernière avec la prière sur une plage insulaire, touchés par l’envahissement de leur île. Cependant, ils voient ce qui se passe sur l’hexagone, et en tirent les leçons.
    Sur le même thème, il faut rappeler
    http://www.tribunejuive.info/societe/tension-autour-dune-priere-sur-une-plage-de-balagne.
    Cet événement, je l’ai déjà dit, révèle une course, sur l’île, comme sur le continent, des salafistes pour mettre le grappin sur les mosquées, pour mieux pouvoir approcher les fidèles musulmans et les formater à leurs dogmes obtus, notamment sur la relation homme/femme, tant dans qu’en dehors du couple, les tenues vestimentaires, l’idée que seule la charria doit commander aux musulmans, mettant de fait sur la touche l’autorité républicaine.
    Merci au FLNC de rappeler à l’ensemble des francais que, en dehors des idéologies fascisantes, il faut sortir de sa léthargie devant ce que l’on doit appeler un envahissement par la drogue, l’incivilité, la culture, le culte, le comportement et la tenue vestimentaire.

  3. OLIVIER COMTE dit :

    Faut-il prendre « plaisir à un un texte important de lucidité et de courage »? Que BFM pratique à nouveau l’irresponsabilité et frissonne à l’évocation d’un arsenal de guerre important ne surprend malheureusement pas. Que TRIBUNE JUIVE se fasse l’écho de cette manoeuvre anti-Française m’inquiète.
    Le FLNC est un mouvement terroriste qui prétendrait se substituer au pouvoir républicain pour lutter contre une menace terroriste islamiste, tout cela pour faire sa petite propagande de mouvement maffieux. C’est une insulte pour tous les Corses et une trahison pour tous les Français.
    L’apologie du terrorisme sur un site Juif est une obscénité.

    • André Mamou dit :

      Le contre terrorisme n’est pas le terrorisme. Les indépendantistes corses ont parfaitement le droit de prévenir ceux qui voudraient se livrer au terrorisme sur l’ Île de Beauté qu’ils trouveront des ripostes dissuasives.
      Et ils ne laisseront pas en liberté des repris de justice fichés S pour qu’ils écrabouillent les promeneurs ou qu’ils egorgent des prêtres . C’est mieux de prévenir puisque la sécurité des Français n’est plus assurée. Tribune juive approuvé la mise en garde.

    • NO COMMENT dit :

      Hier soir, dans un restaurant d’Ajaccio, on a eu une longue discussion avec le patron qui n’a pas l’air d’avoir été insulté par le FLNC, et qui a clairement dit que dans l’île, les gens ne voulaient pas d’histoire, mais qu’ils n’accepteraient aucun débordement islamiste, et que les tenues ostentatoires ne passeraient pas. Il a précisé qu’en cas d’attentat, les corses étaient « prêts » . Il nous a confié qu’un attentat a été déjoué au mois de juin, et que la population était « en état d’alerte ».

  4. yaakova dit :

    Bravo les Corses, voilà le comportement adéquat face à ce mal qui sévit : le terrorisme. En premier lieu, fermer toutes les mosquées salafistes, et renvoyer leurs imam dans leurs pays respectifs qui sont les Pays arabes. Une attaque ou un attentat déjoué : pour toute la famille retour dans leurs pays d’origine et suppression de l’identité française; Voilà ce qui serait dissuasif. Alors, je ne peux qu’être avec les Corses comme je suis avec Israël qui à mon avis, ne va pas encore assez loin.

  5. NO COMMENT dit :

    Nouvel épisode dans l’île. T.J. n’en a pas fait un article, mais ce qui passe sur le continent, est relevé en Corse.
    A Marseille, une tentative pour introduire le burkini dans les esprits n’est pas passée sur le parc aquatique des Pennes Mirabeau, mais près de Bastia, cela a pris une autre tournure.

    http://www.atlantico.fr/decryptage/rixe-en-corse-autour-burkinis-quand-failles-modele-republicain-deviennent-plus-en-plus-difficiles-ignorer-gerald-pandelon-eric-2792769.htm

    Ce qui est révélateur, c’est que pendant que ces femmes prenaient leur bain en burkini, leurs proches s’ étaient postés en gardes du corps armés. Une simple prise de photos-étais-ce pour les femmes ou pour le paysage? -que ces hommes sont sortis de leurs gonds, invectivant et agressant les touristes photographes. Ce qui montre qu’ils étaient conscients de leur acte de nature à troubler l’ordre public.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter
Droits d’auteur des photographies
Nous respectons les droits d’auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d’auteur sur nos photographies. Si vous avez identifié une photo sur laquelle vous possédez des droits, vous pouvez nous contacter et demander de cesser d’utiliser cette photo. Écrivez nous ici
Montgeron
KLARSFELD
Auvergne
Les Lilas
Kavod
Montrouge
Opej
Enghien-les-Bains
MJLF