Attaque d’Orly : Mon fils n’était pas un terroriste

Quelques minutes après avoir tiré sur les policiers, et avant de se rendre à l’aéroport, l’homme qui a été abattu avait appelé son père au téléphone pour lui dire qu’il avait « fait une bêtise ».attentat orly

Dans un témoignage recueilli ce dimanche par Europe 1, le père de l’assaillant revient sur le parcours de son fils. Pour lui Ziyed Ben Belgacem n’était pas un terroriste. Son geste, il l’explique par le mal-être de son fils.

« Je suis là pour mourir par Allah »

C’est ce qu’aurait crié Ziyed Ben Belgacem au moment de l’attaque à l’aéroport d’Orly. S’agit-il pour autant d’un acte terroriste? L’enquête actuellement menée par la section anti-terroriste du parquet de Paris le déterminera. Samedi soir, lors de sa conférence de presse, le procureur de la République de Paris François Molins a apporté des éléments laissant penser que l’assaillant d’Orly s’était radicalisé lors de ses séjours en prison entre 2011 et 2012. Mais, son père, placé en garde à vue quelques heures, dans le cadre de l’enquête, ne croit pas à cette version. Dans un témoignage recueilli par Europe 1, il affirme que son fils « n’était pas un terroriste ».

« C’est la drogue, l’alcool »


Attaque d’Orly : « Mon fils n’a jamais été un… par Europe1fr

« Il n’a jamais fait la prière. Mais sous l’effet de l’alcool et du cannabis, voilà où on en arrive ». Pour lui c’est le mal être de son fils et sa consommation de drogue et d’alcool qui l’ont conduit à la double agression de samedi, au Nord de Paris contre des policiers, puis à l’aéroport contre les trois militaires de l’Opération Sentinelle.

« Papa, j’ai fait une connerie »

« Il m’a appelé vers 7h«  raconte encore son père.  »Il m’a dit: voilà, papa… il était énervé à l’extrême. Même sa mère n’arrivait pas à le comprendre. Il m’a dit « je te demande pardon j’ai fait une connerie avec un gendarme », expliquant qu’il venait de tirer sur des policiers lors d’un contrôle routier à Garge-les-Gonesse au Nord de Paris.

Ziyed Ben Belgacem se trouvait alors sur l’autoroute en direction d’Orly. Quelques minutes plus tard, il tentait de s’emparer de l’arme d’une des militaires à l’aéroport, avant d’être abattu par les forces de l’ordre.

Le frère et le cousin de l’assaillant sont toujours entendus

La garde à vue du père de l’assaillant a été levée samedi, son frère et son cousinsont toujours entendus. Les enquêteurs tentent de faire la lumière sur le parcours et le profil psychologique de Ziyed Ben Belgacem, un Français de 39 ans, braqueur multirécidiviste qui avait présenté des signes de radicalisation. Son autopsie doit avoir lieu dans la journée afin notamment de déterminer s’il était sous l’emprise de l’alcool ou de stupéfiants au moment des faits.

De la cocaïne, une machette, un exemplaire du coran à son domicile

Il se trouvait dans « une sorte de fuite en avant avec un processus de plus en plus destructeur », a commenté samedi soir le procureur de Paris, François Molins. Il avait lancé aux militaires au moment de l’agression: « Posez vos armes! Mains sur la tête! Je suis là pour mourir par Allah. De toute façon, il va y avoir des morts ». Ziyed Ben Belgacem avait jeté au sol un sac contenant un bidon d’hydrocarbures juste avant l’attaque. Sur lui, les enquêteurs ont retrouvé 750 euros, un exemplaire du coran, un paquet de cigarettes et un briquet et, à son domicile, de Garges-lès-Gonesse (Val d’Oise) quelques grammes de cocaïne et une machette. Le parquet a ouvert une enquête notamment pour tentative d’homicide et tentative d’assassinat sur personnes dépositaires de l’autorité publique, en relation avec une entreprise terroriste, ainsi que pour association de malfaiteurs terroriste criminelle.

Source ouest-france

Soutenez Tribunejuive.info

Chers amis lecteurs,

Voilà déjà 5 ans que nous sommes là, pour vous donner la meilleure information : culturellement ouverte, politiquement variée, axée sur Israël et la communauté, mais attentive à la politique nationale et internationale. Oui mais, malgré tous nos efforts, malgré notre volonté forcenée de rester avec vous, nous nous essoufflons financièrement, et nous avons besoin de vous pour continuer. Alors si vous voulez nous aider, rien de plus simple : un clic sur "Faire un don", et d'avance MERCI à vous.


Powered by WPNewsman

Tagués avec : , ,
Publié dans Islamisme
3 commentaires pour “Attaque d’Orly : Mon fils n’était pas un terroriste
  1. GUIBORAT dit :

    Si tous les mecs des cités (et d’ailleurs) qui boivent de l’alcool et fument du cannabis se mettent à défourailler, la police peut tripler ses effectifs….
    Quand à ce pôôôvre garçon à son papa tout le monde comprendra que c’est la faute à la société et qu’il a eu un instant de « déséquilibre » !!

    • huguet maria-christina dit :

      Comme toujours dans cette religion » de paix , d’amour , et de grande tolérance » , ce sont toujours eux les victimes!
      Ils sont de bons fils ,aimants,respectant les autres ne commettant jamais d’assassinats!

      • huguet maria-christina dit :

        Comme toujours dans cette religion » de paix , d’amour , et de grande tolérance » , ce sont toujours eux les victimes!
        Ils sont de bons fils ,aimants,respectant les autres ne commettant jamais d’assassinats!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

SOUTENEZ TRIBUNEJUIVE.INFO


Chers amis lecteurs,

Voilà déjà 5 ans que nous sommes là, pour vous donner la meilleure information : culturellement ouverte, politiquement variée, axée sur Israël et la communauté, mais attentive à la politique nationale et internationale. Oui mais, malgré tous nos efforts, malgré notre volonté forcenée de rester avec vous, nous nous essoufflons financièrement, et nous avons besoin de vous pour continuer. Alors si vous voulez nous aider, rien de plus simple : un clic sur "Faire un don", et d'avance MERCI à vous.


Powered by WPNewsman