Trump : 3 tweets anti Macron « Ils commençaient à apprendre l’allemand avant que les américains n’arrivent »

Le lien entre une armée européenne, le vin et la cote de popularité d’Emmanuel Macron ? Ils ont fait l’objet, mardi 13 novembre, de tweets rédigés par Donald Trump pour critiquer la France. « Emmanuel Macron a suggéré la création de leur propre armée pour protéger l’Europe contre les Etats-Unis, la Chine et la Russie. Mais c’était l’Allemagne dans la Première et la Seconde Guerre mondiale. Comment ça s’est passé pour la France ? Ils commençaient à apprendre l’allemand avant que les États-Unis n’arrivent. Payez pour l’Otan ou rien », a-t-il écrit.

publicitÉ


Dans son tweet, le président américain faisait semble-t-il référence aux déclarations du président de la République qui a appelé de ses vœux, mardi 6 novembre, la création d’une “véritable armée européenne” pour mieux protéger le Vieux Continent. “On ne protégera pas les Européens si on ne décide pas d’avoir une vraie armée européenne”, avait plaidé le président français. Il faut “nous protéger à l’égard de la Chine, de la Russie et même des États-Unis”, avait-il affirmé. L’Élysée a ensuite évoqué une “confusion” dans l’interprétation des propos du président français. Une justification qui n’a visiblement pas été prise en compte par Donald Trump.

La déclaration du président américain s’inscrit également dans un contexte d’incitation globale à augmenter la participation financière des autres pays membres de l’alliance Atlantique.

Donald Trump s’est ensuite attaqué à l’un des symboles de la France, à savoir le vin. « Sur le commerce, la France fait un excellent vin, mais les États-Unis aussi. La France rend très difficile pour les États-Unis de vendre ses vins en France, et les frais de douane sont très élevés, tandis que les États-Unis favorisent l’importation de vins français, et les tarifs douaniers sont plus faibles. C’est n’est pas juste, il faut changer !”

Enfin, Donald Trump a moqué la faible popularité de son homologue français. “Le problème est qu’Emmanuel Macron souffre d’une très faible cote de popularité en France, 26%, et un taux de chômage à près de 10% », a-t-il écrit avant de rédiger un autre tweet en référence à son slogan de campagne « MAKE FRANCE GREAT AGAIN”.

Source : Capital.fr

Tagués avec : , , , , , , ,
Publié dans international
3 commentaires pour “Trump : 3 tweets anti Macron « Ils commençaient à apprendre l’allemand avant que les américains n’arrivent »
  1. Passepartout dit :

    Certaines affirmations de ce texte provenant de « Capital » sont FAUSSES. Hélas on les retrouve partout, alors qu’elles proviennent d’un tweet de Trump ; or ce dernier n’est pas à une approximation près.

    Au risque de me répéter, Macron n’a jamais dit « Il faut “nous protéger à l’égard de la Chine, de la Russie et même des États-Unis” ».

    L’unique document originel attestant de ses paroles est ci-dessous ; Le Figaro cite Europe 1 et dans la deuxième séquence audio, Macron milite certes pour une armée européenne indépendante des USA ; mais en aucun cas ne cite les USA comme ennemis :
    http://premium.lefigaro.fr/flash-actu/2018/11/06/97001-20181106FILWWW00034-macron-propose-une-vraie-armee-europeenne-europe-1.php

    Allons à la source et évitons de croire aux approximations des journaleux ou des politicards, Trump le premier.

    • OLIVIER COMTE dit :

      Sur le site officiel de l’Elysée, vous trouverez les interminables discours, déclarations, communiqués du général Wille français, l’interview visée n’y figure pas. TJ pourrait demander à Phileas Fogg d’accorder un congé à Passepartout pour interroger notre grand bavard. J’ai lu, sur le site indiqué, que M. Macron a parlé de « paix entre les peuples ». C’est une vieille expression habituelle communiste. M. Macron est donc un espion chinois qui veut affaiblir l’OTAN pour affaiblir M Wauquiez.

      Contrairement aux américains, nous ne sommes pas des maniaques des serments publics; je suggère cependant de reprendre la prestation de serment des citoyens (dès l’âge de 20 ans), imposée par la constitution du 12 avril 1798 de la République helvétique: « de servir la patrie et la cause de la liberté et de l’égalité, en bon et fidèle citoyen, avec toute l’exactitude et le zèle dont il est capable, et avec une juste haine contre l’ANARCHIE ET LA LICENCE »
      Cet article 24 permettrait de nous débarrasser de notre président, pour parjure.

      Pour le reste, voulez-vous demander au Figaro de soutenir ma campagne pour la reconstruction du Mur de Défense de la Paix, détruit par des hooligans berlinois. Merci.

  2. Pardo dit :

    Dans les médias sur France 2 porte parole officiel de l’ Élysée et Quai d’Orsay comme sur France inter Bmftv et Cnews l’interview de Macron sur l’armée européenne cité la Chine , Russie et les États Unis et ceci de manière claire et irréfutable able
    C’est encore une faute de Macron dite avant l’arrivée de Trump pour le 11novembre
    C’est à mon avis une insulte aux États Unis qui sans eux nous serins désintégrés dans l’empire allemand ôu l’Allemagne nazie hitlerienne
    Déjà engagé aux côtés des dictatures comme la Russie( silence sur la Crimée) , l’Iran avec cet accord de dupes. la Syrie et son dictateur Assad , l’Algérie et son dictateur Bouteflika , ses commentaires en Algérie sur la colonisation , Macron cumule faute sur faute mal conseillé par les vieux du Quai d’Orsay défendant avec leur stupidité la vieille politique gaullienne anti americaine et ,anti anglaise, Anti israélienne et pro arabe ce qui nous a valu bien des déboires et l’invasion de 10 millions de mirants du Maghreb et des assignats ou désordres quotidiens depuis leur venue.
    Merci Président Trump de nous rappeler que sans vous notre France déjà collabo des nazis en 39-45 sous Petain , serait enchaînée et privée de son identité et de sa liberté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez notre Newsletter
Tribune Juive, L’histoire continue…