Shabbat de deuil pour les Juifs du monde entier, Par Raphaël Nisand

La tuerie antisémite perpétrée shabbat dernier par un terroriste d’extrême droite à Pittsburgh est la pire qui se soit jamais déroulée aux Etats-Unis.

Onze Juifs :
– Joyce Fienberg, 75
– Richard Gottfried,65
– Jerry Rabinowitz, 66
– Cecil Rosenthal, 59
– David Rosenthal, 54
– Bernice Simon, 84
– Sylvan Simon, 86
– Daniel Stein, 71
– Melvin Waxn, 88
– Rose Malinger, 97
– Irving Younger, 69

publicitÉ


ont été assassinés dans leur synagogue nommée Etz Haïm, (les strasbourgeois connaissent bien ), c’est l’Arbre de Vie en français.

synagogue de Pittsburgh, Pennsylvania, U.S.,REUTERS/John Altdorfer?

Triple paradoxe, les victimes ont été assassinées le jour de shabbat et au surplus le jour du Shabbat Project c’est à dire un jour où les Juifs du monde entier étaient invités à se rendre dans les synagogues.

Le deuxième paradoxe c’est que les victimes assistaient à une cérémonie de circoncision c’est à dire l’entrée dans la vie, une cérémonie où est renouée pour chaque homme l’alliance avec l’Eternel et 3ème paradoxe c’est dans le lieu sacré lui-lui-même la synagogue appelée Arbre de Vie que les Juifs sont projetés vers la mort .

On pense très fort aux victimes et à leurs familles.

Les Juifs américains sont confrontés depuis plusieurs mois à de sérieux problèmes. A New York même où jusqu’à présent les Juifs vivaient paisiblement et en grand nombre, de sérieux incidents violents ont été répertoriés ces dernières semaines, des Juifs religieux étant agressés dans la rue.

L’assassinat de masse de Pittsburgh pose 3 questions existentielles à la société américaine.

La première question est celle du commerce des armes. On ne peut pas être d’accord avec TRUMP lorsqu’il dit qu’il aurait suffi qu’il y ait un policier armé devant ou à l’intérieur de la synagogue.
Il est vrai que la tuerie a duré 20 minutes mais refaire l’histoire est impossible et le fait de posséder des armes dans les synagogues ne serait en rien une garantie de sécurité. D’ailleurs des officiers de police armés ont été blessés dans la tuerie ce qui prouve bien qu’une arme ne rend pas invincible.
Il y a donc bien un problème lié à la législation des armes et au fait que n’importe quel frappadingue peut acheter des armes de guerre avec leurs munitions et les détenir en toute légalité et dire qu’il va s’en servir sans que personne ne s’émeuve et sans aucune législation contraignante .
A l’évidence cette tare de la société américaine ne devrait plus être tolérée .

La deuxième problématique que vient souligner cet assassinat , là aussi une problématique spécifiquement américaine c’est la totale liberté d’expression dont bénéficient les extrêmistes de tous poils .

Ainsi, il est tout fait possible d’avoir des sites d’information nazis sans encourir les foudres de la loi.

Le tueur de Pittsburgh était connu pour son expression ultra-violente sur un site nazi.

Pourquoi l’a-t-on laissé faire impunément jusqu’à son pétage de plomb final ?

La peine de mort que TRUMP veut lui voir appliquer maintenant arrive trop tard. Les Juifs sont morts .

Ainsi dans l’état actuel des choses rien ne garantit qu’il ne se repassera pas prochainement un drame analogue à Pittsburgh ou ailleurs .

Ceci d’autant plus que Pittsburgh s’inscrit à la fois dans une vieille tradition de l’extrême droite américaine, ku klux klan et autres de détestation des Juifs et dans un antisémitisme nouveau émanant des milieux gauchistes et islamistes notamment dans les universités américaines sous couvert d’antisionisme.

Les Etats-Unis n’ont pas encore commencé leur douloureux examen de conscience quant à ces 3 problématiques.

Ils ont néanmoins la bonne idée d’être au plan international un soutien indéfectible de l’Etat d’Israël , une vraie bonne idée dans la mesure où une fois de plus il apparait que malheureusement le lieu le plus sûr pour un Juif c’est Israël le seul pays Juif .

Quant à la France il faut vivement recommander au Président MACRON de changer de communicants car son premier tweet sur Pittsburgh était à ce point à côté de la plaque qu’il a fallu qu’il en fasse un second, rectificatif et heureusement car même l’autorité palestinienne s’est aperçue et a condamné le fait que ce soient des Juifs qui ont été assassinés dans une synagogue.

Raphaël Nisand

Chroniqueur hebdomadaire sur Radio Judaïca Strasbourg
Avocat du BNVCA

Tagués avec : , , , , , , , , , ,
Publié dans international

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.