Responsabilité de l’OMS dans le conflit israélo-palestinien-Pierre Saba

L’Organisation Mondiale de la santé (OMS) est une filiale des Nations-Unies (ONU). Elle vient d’adopter une résolution incriminant l’Etat d’Israël de maintenir une crise sanitaire dans les « territoires palestiniens occupés, y compris dans Jérusalem-Est et dans le Golan syrien occupé ».

Photo : Wikipédia

Cette résolution est navrante en regard du Droit international public (DIP) & de la maîtrise des sujets par ses membres électeurs. Elle est stigmatisante à l’égard d’Israël & méprisante à l’encontre des difficultés réelles que ne souhaite pas connaitre l’OMS. Elle est l’expression de la situation d’otage que vit l’OMS depuis tant d’années. Enfin, elle est contraire à la charte de l’ONU à laquelle elle est pourtant tenue au respect intégral.

publicitÉ


S’agissant du DIP, l’OMS ne peut ainsi ignorer que la définition de « territoire occupé » ne s’applique pas à Israël, puisque ces territoires, Jérusalem et le Golan inclus ont été acquis par l’Etat hébreu à l’issue d’agressions subies et vaincues. Un Etat agressé et victorieux n’occupe aucun territoire. Les territoires occupés sont l’expression d’agressions guerrières ou coloniales. Les Etats membres de la Ligue des Etats arabes ont violé la résolution 181 adoptée par l’ONU en 1947 (création de la Palestine arabe et de la Palestine hébraïque-Israël). Envahissant l’Etat hébreu dès 1948, ils l’ont placé en statut d’Etat agressé en légitime défense. L’usage impropre de l’OMS exprime ici sa solidarité avec les puissances agressives et son hostilité à la puissance agressée. Il s’agit d’un déni et d’une violation de la règle de DIP par l’OMS. Cette anomalie n’existe que par l’absence de contrôle de régularité des décisions adoptées par l’organisation.

S’agissant de la maîtrise des sujets, l’OMS méconnaît par sa résolution la situation sur le terrain.En dépit du conflit qui l’oppose à l’Autorité palestinienne (AP) et des exceptions temporelles dues au terrorisme, Israël procure à l’AP un faisceau d’aides fiduciaires, financières, de matières premières et de premières nécessité. Il n’existe aucun cas semblable dans l’Histoire ni dans l’espace des conflits mondiaux.

S’agissant de la singularité de telles dispositions de l’OMS contre Israël, elle n’est constatée dans aucun cas similaire d’Etat agressé dans le monde. Elle constitue une règlementation d’exception au DIP, qui lui est contraire comme elle est contraire à l’interdiction qui lui est faite d’adopter des textes fondés sur la ségrégation et l’exception.

C’est au détriment de situations d’urgence que connaît la planète que l’OMS se focalise sur l’Etat hébreu par des dispositions contraires à la réalité, au DIP et à ses propres statuts.

Ces condamnations d’Israël s’exécutent au mépris de la règle de Droit et sur des faits non avérés. Ils constituent les pressions des Etats contestant à Israël le droit de vivre et de lobbies anti-israéliens et antisémites très présents au sein de l’organisation. Ils se manifestent régulièrement avec l’objet de déstabiliser Israël, de gagner sur le terrain diplomatique ce q’ils perdent sur le terrain kilométrique. Ils disposent de budgets illimités par les revendus de dictatures pétrolières et assimilées. C’est ainsi que l’OMS-comme d’ailleurs le quasi-ensemble des organisations dépendant de l’ONU- subissent le sort d’otage forcés d’impliquer l’Etat hébreu dans des situations qui n’existent pas. Cette politique empêche tout accord de règlement des conflits. L’OMS dispose à cet effet d’une éminente et prépondérante responsabilité.

Les condamnations d’Israël par l’OMS ressemblent à s’y méprendre aux procès des citoyens juifs des « démocraties populaires » et autres régimes autoritaires. Elles contreviennent au respect sacré de la charte de l’ONU.

C’est en tournant ainsi le dos à ses statuts et obligations que l’OMS contribue au maintien des conflits.

Pierre Saba

Tagués avec : , , , , , ,
Publié dans international
Un commentaire pour “Responsabilité de l’OMS dans le conflit israélo-palestinien-Pierre Saba
  1. La vérité dit :

    Ces gens peu intelligents obtiennent par leurs grotesques mensonges le résultat inverse à leurs objectifs. Ils permettent ainsi en les discreditant,de rejeter la responsabilité de la situation actuelle sur ces « Organisations Internationales », et légitiment le rejet par Israël de toute intervention par ces instances corrompues…..
    Circulez y a rien avoir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter
Montgeron"