Pierre Saba.LIBAN : nouveau gouvernement

Au Liban, après neuf mois de vide institutionnel, le président de la république libanaise (Michel AOUN maronite allié de l’Iran) vient de procéder à la nomination du président du conseil (Saad HARIRI) sunnite hostile à l’Iran et du gouvernement.

Le président libanais Michel Aoun. Photo Ani

Afin d’obtenir la confiance du parlement, le cabinet y présente la déclaration gouvernementale. Il contient notamment «le droit des Libanais à lutter contre l’occupation israélienne». Les partis des Forces libanaises (chrétiens à majorité maronite et anti-syriens) souhaitaient vainement ajouter «dans le cadre des institutions libanaises» ce qui interdisait l’usage des armes.

publicitÉ


Hassan Nasrallah

Le gouvernement réaffirme son attachement à la résolution 1701 des Nations-Unies (cessez le feu avec ISRAEL-2006), au Tribunal spécial pour le Liban chargé de juger les assassins du président du conseil Rafic HARIRI), à la «distanciation» par rapport aux dispositions du Hezbollah (milice armée et financée par l’IRAN, membre du parlement et du gouvernement) et dont le chef NASRALLA vient d’assurer l’IRAN de la solidarité armée du LIBAN. Nul doute que la réaction parlementaire suivra les instructions du Hezbollah

A l’exception des KATAEB (Phalanges) le nouveau gouvernement libanais est composé de l’ensemble des forces politiques représentées au parlement. Plus que jamais, le poids de l’Iran au Liban est assuré par le chef de l’Etat, les ministres, les députés affiliés ou baillons par le Hezbollah.

Saad Hariri

Le Hezbollah étouffe toute tentative parlementaire et gouvernementale de s’éloigner de lui. Par les armes et la finance en provenance de Téhéran, la milice chiite maîtrise le Sud Liban, le gouvernement, la présidence de la république. Quant au chef du gouvernement (Saad HARIRI) il gouverne avec le Hezbollah qui est soupçonné d’avoir assassiné son père.

Plus que jamais, les Libanais réalisent l’erreur commise en 1948 d’avoir violé la résolution créant ISRAEL et PALESTINE, envahi un temps Israël en 1948, et de s’être allié avec des Etats dictatoriaux qui depuis lors ne cessent de dépecer et d’influencer le LIBAN dans le cadre de la guerre et de la violence.

Pierre Saba

Soutenez Tribune Juive

Tribune Juive a besoin du soutien de ses lecteurs pour continuer d’exister. Un don minime, même de 5€, nous montrera votre adhésion et entraînera notre reconnaissance.

Tagués avec : , , , , ,
Publié dans international
Un commentaire pour “Pierre Saba.LIBAN : nouveau gouvernement
  1. OLIVIER COMTE dit :

    Il est important que la FINUL poursuive sa mission, malgré les idées à courte vue du gouvernement américain.
    Le peuple Libanais, dans sa diversité, est un peuple remarquable qui mérite son indépendance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez notre Newsletter

SOUTENEZ TRIBUNE JUIVE

FAITES UN DON et DÉDUISEZ 66% DE VOS IMPOTS

Pour 100 Euros versés à Tribune Juive, vous recevrez une attestation CERFA qui vous permettra de déduire 66 Euros du montant de votre impôt. Ainsi votre don ne vous aura coûté que 34 Euros.