Netanyahou à l’ONU : je suis fier du peuple d’Israël

Juste un extrait !

SUR l’IRAN :

J’ai aussi un message aujourd’hui à l’intention des tyrans de Téhéran: Israël sait tout ce que vous faites et Israël sait où vous le faites. Israël ne laissera jamais un régime qui appelle à sa destruction fabriquer des armes atomiques. Ni maintenant, ni dans dix ans, jamais ! Et Israël fera ce qu’il faut et ce qu’il doit faire pour se défendre contre l’agression iranienne. Nous allons continuer à vous combattre en Syrie, au Liban, en Irak, partout et ce sera nécessaire et quand ce sera nécessaire. Nous nous devons d’agir afin de défendre notre Etat et notre population. Mesdames et messieurs, il y a trois ans, quelques semaines après la signature de l’accord nucléaire, j’avais posé la question suivante depuis cette même tribune: ‘ Quelqu’un croit-il sérieusement qu’en alimentant à nouveau la théocratie iranienne en armes et en argent elle perdra son appétit et ses agressions ? ’ C’est justement ce que croyaient les signataires de cet accord! Ils étaient persuadés que le régime iranien deviendrait plus modéré, plus pacifique. Ils croyaient que les dirigeants iraniens utiliseraient les milliards de dollars provenant de la levée des sanctions pour améliorer la vie quotidienne de leur population, pour résoudre les problèmes de la pénurie d’eau, de l’électricité, des infrastructures, des hôpitaux… Probablement que vous aussi aviez cru à cela. Mais cela ne s’est pas passé ainsi. Au lieu de cela, le régime iranien a employé cette masse d’argent pour alimenter sa machine de guerre. Rien que cette dernière année, l’Iran a massacré des Kurdes en Irak, des sunnites en Syrie, armé le Hezbollah au Liban, financé le Hamas à Gaza, fait tirer des missiles sur l’Arabie saoudite depuis le Yémen et menacé la liberté de navigation dans les détroits d’Ormuz et de Bab El-Mandab. Et si vous croyez que l’agressivité iranienne se limite au Moyen-Orient, réfléchissez encore une fois. Le mois dernier, deux Iraniens ont été arrêtés qui projetaient de commettre un attentat ici, aux Etats-Unis. Et il y a quelques semaines, des agents iraniens ont été arrêtés qui préparaient un attentat au cœur de l’Europe. Et alors que les Etats-Unis affrontent l’Iran avec de nouvelles sanction, les Européens et d’autres jouent l’apaisement et tentent même de contourner les sanctions pour aider l’Iran! J’ai utilisé un mot très dur, vraiment très fort: apaisement. Je l’utilise à dessein. Mais c’est hélas ce à quoi nous assistons une nouvelle fois en Europe. Pensez à cela. La même semaine où l’Iran a été pris la main dans le sac en tentant d’assassiner des citoyens européens, les dirigeants européens déroulaient le tapis rouge devant le président iranien Rohani, et lui promettaient leur aide. Je suis un fils d’historien et je me dois de poser la question, non pas en tant que Juif uniquement mais en tant que citoyen du monde; les dirigeants européens n’ont-ils décidément rien appris de l’Histoire du 20e siècle ?? Vont-ils se réveiller un jour ? Nous en Israël, n’avons pas besoin de sonnerie de réveil, parce que l’Iran nous menace quotidiennement. Parce qu’en dépit de tous les espoirs, et il y en a eu beaucoup, cet accord n’a pas repoussé la guerre, il l’a au contraire rapprochée, et à nos frontières. En Syrie, l’Iran tente aujourd’hui d’établir une présence militaire permanente contre Israël, avec des missiles. A Gaza, l’Iran aide des groupes terroristes qui tirent des roquettes et des missiles en direction de nos villes et villages et il aide à la préparation d’attentats contre nos civils. Au Liban, l’Iran est le patron du Hezbollah. Il l’aide à construire des sites secrets pour l’amélioration des performances des missiles qui pourraient atteindre n’importe quel point en Israël avec une précision de dix mètres. Ecoutez bien, le Hezbollah utilise machiavéliquement la population civile de Beyrouth comme bouclier humain. Ils ont placé trois sites de reconversion de missiles près de l’aéroport international de Beyrouth (Binyamin Netanyahou montre une photo-satellite et indique l’emplacement des trois sites). J’ai donc aussi un message pour le Hezbollah aujourd’hui: Israël sait tout ce que vous faites et où vous le faites et Israël ne vous laissera pas faire. Mesdames et messieurs, tout comme les partisans de l’accord nucléaire avaient tort sur la question de la levée des sanctions, ils se sont trompés également sur la question de la réimposition des sanctions. Ils disaient que la réintroduction des sanctions américaines n’aurait qu’un impact mineur sur l’économie iranienne. C’est ce qu’ils disaient. Alors regardons ce qui se passe dans l’économie iranienne depuis que le président Trump a décidé de quitter l’accord et de réintroduire de sanctions, laissant le choix aux compagnies étrangères de commercer avec l’Iran ou avec les Etats-Unis: il y a un an, l’économie iranienne était en plein essor, aujourd’hui elle s’écroule. La monnaie nationale a plongé, l’inflation et le chômage atteignent des sommets. Des compagnies aériennes, des banques et des groupes pétroliers étrangers ont décidé de couper leurs liens avec l’Iran. Si cela s’appelle ‘impact économique mineur’ alors que se passera-t-il lorsque le prochain train de sanctions entrera en vigueur au mois de novembre! Les partisans de l’accord prétendaient aussi – il faut le lire pour le croire – que de nouvelle sanctions risquaient de rassembler la population autour du régime et de ses dirigeants. La population se rassemble effectivement…mais contre le régime! Les gens dans la rue ne crient plus ‘Mort à l’Amérique!’ mais ‘Mort aux dictateurs!’ Ils ne scandent plus ‘Exportons la Révolution islamique!’ mais ‘Quittez la Syrie!’, ‘Quittez le Liban!’, ‘Quittez Gaza!’, ‘Occupez-vous de nous!’. J’ai écouté ces protestataires, j’ai parlé au peuple iranien par vidéos interposées. Et j’ai reçu tellement de réponses de la part de citoyens iraniens. Au début j’ai cru qu’il s’agissait d’exilés iraniens, mais non, c’était des citoyens iraniens qui habitent là-bas,  Je tiens à exprimer toute ma gratitude au président Trump et à l’ambassadrice Nikki Haley pour leur soutien inconditionnel à Israël au sein des Nations-Unies. Ils soutiennent inconditionnellement le droit d’Israël à se défendre, ils ont pris des décisions morales vis-à-vis de l’Unesco ou du Conseil des droits de l’homme où plus de résolutions ont été votées contre Israël que contre tous les autres pays du monde réunis! Les Etats-Unis ont cessé de financer l’Unrwa, une organisation qui au lieu de résoudre le problème des réfugiés palestiniens le perpétue. Jour après jour, les Etats-Unis s’opposent à ce qui est devenue une spécialité de l’ONU: diffamer Israël. Même si la résolution scélérate ‘Sionisme=racisme” a été annulée il y a 25 ans, j’ai le regret de dire que son odeur nauséabonde plane encore dans cette enceinte. Israël a ramené par les airs les Juifs d’Ethiopie pour leur offrir une nouvelle vie en Israël. Mais ici, à l’ONU, Israël est taxé de racisme. Les citoyens arabes d’Israël participent aux élections, ont des élus au parlement, peuvent saisie les tribunaux et ont exactement les mêmes droits individuels que les citoyens juifs et tous les autres. Mais ici à l’ONU, Israël est honteusement accusé d’apartheid. Il y a aujourd’hui au moins quinze fois plus de Palestiniens qu’il n’y en avait en 1948. Mais ici à l’ONU, Israël est accusé d’épuration ethnique. Savez-vous ce que c’est, mesdames et messieurs ? C’est le même vieil antisémitisme mais avec un nouveau visage. C’est tout ce que c’est. Autrefois, ce fut le peuple juif qui était calomnié et jugé selon des standards différents, aujourd’hui c’est l’Etat juif qui est calomnié et jugé selon des standards différents.

Photo, copyright: GPO/Avi Ohayon

LA LOI DE LA NATION :

Un exemple ? Regardez les virulentes attaques dont Israël a été l’objet après le vote de la Loi de la Nation par la Knesset. Une loi qui proclame qu’Israël est la patrie du peuple juif. Israël est un pays libre. Il est permis de s’opposer à cette loi et c’est ce que de citoyens ont fait. Vous pouvez penser qu’il faut modifier certains mots, en ajouter, en retirer ou même annuler la loi. Mais lorsqu’Israël est accusé de racisme lorsqu’il déclare l’hébreu comme sa langue officielle ou l’étoile de David comme son emblème national, ou lorsqu’Israël est taxé d’Etat-apartheid pour s’être défini comme l’Etat-nation du peuple juif, c’est tout simplement ridicule! Et vous savez pourquoi? Parce que dans cette enceinte, il y a plus de cent Etats qui n’ont qu’une seule langue officielle même si d’autres langues sont parlées dans ces pays. Il y a ici plus de cinquante Etats qui ont des croix ou des croissants sur leur drapeau même si des gens de religion différentes vivent dans ces pays. Et il y a des dizaines de pays qui se définissent comme Etats-nations même s’ils abritent des minorités ethniques. Mais seul Israël dans le  monde est dénoncé pour s’être défini comme l’Etat-nation du peuple juif.

MAHMOUD ABBAS :

Ce qui est unique en son genre pour le peuple juif ce n’est pas que nous ayons un Etat-nation mais c’est qu’il y a de nombreux opposants à cela! Il y a quelques instants le président Abbas a affirmé du haut de cette tribune que la Loi de la Nation est une preuve qu’Israël est un Etat-apartheid. Monsieur le président Abbas, vous devriez vous souvenir que vous avez écrit une thèse de doctorat niant la réalité de la Shoah. Vous et l’Autorité Palestinienne décrétez la peine de mort pour tout Palestinien qui vendrait des terres à des Juifs. Vous entendez cela? Si un Juif achète un terrain ou une maison dans les territoires contrôlés par l’AP, le vendeur risque sa vie et est parfois exécuté. C’est ce que dit leur loi. Président Abbas, vous versez avec fierté des salaires à des terroristes détenus en Israël et qui ont tué des Juifs. Et plus ils ont tué, plus haut est le salaire qu’ils perçoivent ou leur famille. Et vous osez dénoncer la moralité israélienne??! C’est vous qui accusez Israël de raciste??! Ceci n’est pas un moyen d’arriver à la paix, cette paix que nous espérons et dont nous avons besoin, et à laquelle Israël est résolument engagée. Cette organisation (ONU) ne devrait pas applaudir le leader d’un régime qui récompense financièrement ses terroristes. L’ONU devrait au contraire condamner cette politique. L’ONU doit également exiger du Hamas qu’il nous restitue les dépouilles de nos deux soldats tombés, Oron Shaoul et Hadar Goldin, qui furent tués et kidnappés en 2014 lors d’une violation d’un cessez-le-feu par le Hamas. Le Hamas doit aussi libérer le deux civils israéliens détenus, Abera Mengistu et Hicham Al-Sayed.

ISRAËl, ETAT JUIF ET DEMOCRATIQUE :

Mesdames et messieurs, à chaque fois que je me trouve ici, j’éprouve le même sentiment. Celui du privilège d’être le représentant de l’Etat juif et démocratique d’Israël. Certains pensent qu’Israël ne peut être à la fois juif et démocratique. C’est faux, car Israël est les deux à la fois et sera toujours les deux à la fois. Depuis qu’Abraham et Sarah sont arrivés en Terre promise il y a près de 4000 ans, la Terre d’Israël a été notre patrie. C’est la pays où Isaac et Rebbeca, Jacob, Léa et Rachel ont conclu leur alliance avec Dieu. C’est le pays dans lequel Josué à créé une nation, où le roi David a régné, où Isaïe a prophétisé, ou les Maccabéens se sont battus et où Massada est tombée. C’est lieu d’où nous avons été exilés et où nous sommes revenus, rebâtissant notre ancienne et éternelle capitale, Jérusalem. L’Etat-nation d’Israël est le seul endroit où les Juifs peuvent exercer leurs droits collectifs d’autodétermination. Ce droit a été reconnu il y a un siècle par la Société des Nations et il y a 70 ans par l’ONU. La résolution parlait nommément d’un ‘Etat juif’. Mais en même temps, Israël est une démocratie vivante. Tous les citoyens, juifs ou non-juifs, jouissent des mêmes droits individuels, et ces droits sont garantis par la loi. En Israël, que vous soyez juif ou arabe, chrétien ou musulman, druze ou bédouin, ou quoi que soit d’autre, vos droit individuels sont exactement identiques et ils le resteront. Ceci n’est pas une chose évidente au Moyen-Orient. Dans cette région, on considère parfois les femmes comme une propriété, des minorités sont persécutées, des homosexuels sont pendus. Face à cela, Israël est un phare de liberté et de progrès.

CONCLUSION :

Mesdames et messieurs, je ne pouvais être plus fier de représenter mon pays, Israël, Je suis fier que nous ayons réussi de faire d’Israël une puissance technologique mondiale, un exemple de créativité, de technologie de l’information, d’agriculture de précision, avec de l’irrigation au compte-goutte dans chaque plante ! Je suis fier des génies que nous possédons qui nous ont apporté des développements incroyables dans la gestion de l’eau, dans la défense cybernétique, dans les voitures autonomes, dans la médecine digitale et tant d’autres domaines qui aident des milliards de personnes à travers le monde. Je suis fier des universitaires israéliens, des innovateurs, des entrepreneurs, des artistes créateurs et des enseignants dévoués, des médecins qui soignent même à l’étranger, du Mexique aux Philippines en passant pas le Népal, et je suis fier, si fier des courageux soldats de Tsahal, de ces jeunes gens qui défendent si vaillamment leur patrie tout en respectant les valeurs les plus élevées. Enfin, je suis fier de la population d’Israël qui puise une énorme puissance de notre héritage spirituel, qui fait preuve d’une solidité extraordinaire et qui est en train de bâtir un avenir sûr et magnifique pour le seul et unique Etat juif” Je vous remercie.

Source : lphinfo

Tagués avec : , , , , ,
Publié dans international
3 commentaires pour “Netanyahou à l’ONU : je suis fier du peuple d’Israël
  1. Nadia Lamm dit :

    C’est magistral et historique. Cette conscience de soi juive et israélienne est vitale pour le peuple juif et il faudra lui ajouter, cher monsieur Netanyahou, de vrais efforts de justice sociale pour qu’Israel soit imbattable.

  2. Shirah Goldman dit :

    Discours d’un grand homme d’état. Merci monsieur Netanyaou

  3. EVELYNE TORDJMANN dit :

    C’est magistral et empli de spiritualité que chaque juif doit ressentir avec fierté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter